Mot-clé «gaz russe» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé gaz russe

Xi Jinping et Vladimir Poutine lors d'une rencontre en marge des JO d'hiver de Pékin.

Atlantico Business

Les Occidentaux ont acquis la conviction que les dirigeants chinois ne soutiendront pas Poutine pour ne pas casser les courants d’affaires

En dépit de certains analystes, les Chinois n’interviendront pas en soutien à la Russie. Pas question de se fâcher, ni avec les Européens, ni avec les Américains. Pour des raisons très simples et évidentes.

xxxx

Marchés financiers

Valeurs boursières en baisse, taux en hausse : comment se protéger ?

Alors que la guerre en Ukraine s’étend, la Chine connaît un fort ralentissement. Les menaces de récession pèsent aux États-Unis et en Europe. Les pénuries de blé et les crises du bitcoin et des cryptomonnaies perturbent également les marchés financiers. Jusqu’à quand l’économie mondiale va-t-elle pouvoir résister ?

Les sanctions se multiplient à l'égard de la Russie depuis le début de l'invasion de l'Ukraine.

Economie fragilisée ?

Sanctions contre la Russie : efficaces ou pas ? Petits repères pour y voir plus clair

Le retrait des entreprises occidentales et l’interdiction des importations de semi-conducteurs auront-elles des impacts sur le long terme pour l’économie russe ? Est-ce une bombe à retardement ?

Drapeau allemand

Guerre en Ukraine

Une étude évalue le coût de l'arrêt de l'approvisionnement en gaz russe à 12 % du PIB allemand

La plus grande économie d'Europe sera durement touchée si Berlin accepte l'interdiction du gaz russe

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky prend la parole lors d'une conférence de presse avec des médias internationaux dans une station de métro à Kiev, le 23 avril 2022.

Blocus

Cette asphyxie économique qui menace désormais plus l’Ukraine que l’armée russe

Depuis le début de l’offensive russe en février dernier, l’Ukraine est particulièrement soumise aux effets du conflit. Le blocus des ports ukrainiens par l’armée russe pourrait porter un coup fatal à son économie.

Les chars russes T-90M et T-14 Armata défilent sur la Place Rouge lors de la répétition générale du défilé militaire du jour de la Victoire dans le centre de Moscou, le 7 mai 2022.

L'analyse d'un économiste

Ukraine : vers un accord pour le 9 Mai ?

Le 9 Mai est un jour important pour la Russie qui y fête la fin de la "grande guerre patriotique". Pourrait-elle utiliser cette date anniversaire pour un événement fort autour de l'Ukraine ?

Ursula von der Leyen a proposé un embargo progressif de l'Union européenne sur le pétrole et les produits pétroliers achetés à la Russie.

Nouvelles sanctions

Embargo européen sur le pétrole russe : un coup d’épée dans l’huile ?

Selon certains analystes, les mécanismes de prix sur les marchés mondiaux du pétrole pourraient limiter l’impact de cet embargo sur l’économie russe. Mais affecter d’autres pays.

L’Union européenne a décidé d'appliquer un embargo sur le pétrole russe.

Atlantico Business

L’Union européenne décide un embargo sur le pétrole, dont les conditions sont tellement floues que les Russes ne vont pas en souffrir avant longtemps

La Commission européenne a donc proposé un embargo sur le pétrole russe dont la mise en œuvre sera très compliquée. Les Russes ne seront pas gênés avant longtemps, les prix des carburants vont repartir à la hausse. Il y avait pourtant une autre solution plus intelligente.

La Hongrie a rejeté la proposition d'un embargo européen progressif sur le pétrole russe "dans sa forme actuelle".

"Complices de la Russie" ?

Pétrole russe : la Hongrie rejette la proposition de l'Union européenne "dans sa forme actuelle"

Le projet d'embargo européen progressif "ne peut pas être soutenu dans sa forme actuelle", selon la Hongrie. L'Ukraine a immédiatement réagi, qualifiant les pays de l'UE qui refusent un embargo sur le pétrole russe de "complices" de crimes de guerre.

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), s'apprête à donner sa signature qui sera imprimée sur les billets en euros à Francfort-sur-le-Main, le 27 novembre 2019.

Atlantico Business

La zone euro, plombée par l’inflation et l’effort de guerre, se prépare à la croissance zéro pour 2022

Tout rebond de l’activité en Europe semble désormais exclu au deuxième trimestre de cette année pour cause de guerre en Ukraine, d’un arrêt des fournitures de gaz et de pétrole russe et d’un vaste plan de solidarité entre les pays membres.

Une photo prise le 5 avril 2022 montre le site de stockage de houille pour la centrale électrique au charbon du fournisseur d'énergie allemand Steag à Duisburg, dans l'ouest de l'Allemagne.

Effet domino

Energie : la guerre en Ukraine renforce l’addiction mondiale au charbon

Alors que l'invasion russe a provoqué une pénurie de gaz naturel, la dépendance mondiale au charbon est plus forte que jamais.

Dans cette photo d'archive prise le 29 septembre 2017, l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, venait d'être élu président du conseil d'administration du géant pétrolier russe Rosneft, assiste à un briefing à Saint-Pétersbourg.

Proche de Moscou

Allemagne : les avantages accordés à Gerhard Schröder sont remis en cause par le gouvernement dans le contexte de la guerre en Ukraine

Proche de Vladimir Poutine et des intérêts russes, Gerhard Schröder, ancien chancelier allemand, devrait voir ses avantages accordés remis en cause par le gouvernement allemand.

Un employé de Gazprom dans une usine en Russie.

Atlantico Business

Croissance zéro en Europe et profit historique pour Gazprom en Russie. Ça ne peut pas durer...

Deux séries de chiffres, ce week-end, qui en disent plus que les longs discours sur la crise. La croissance est en berne en Europe, alors que Gazprom, premier producteur de gaz au monde, continue de nager dans les profits.

Ursula von der Leyen fait une déclaration à Bruxelles le 27 avril 2022, à la suite de la décision du géant russe de l'énergie Gazprom d'arrêter les expéditions de gaz vers la Pologne et la Bulgarie.

Diplomatie

Combien de temps l’Union européenne sera-t-elle capable de maintenir son unité face à la Russie (et aux États-Unis…) ?

Ursula von der Leyen a mis en garde ce mercredi les entreprises tentées de suivre les exigences du Kremlin après la décision de Gazprom de suspendre ses livraisons de gaz à la Pologne et à la Bulgarie. Dix entreprises européennes du secteur de l'énergie ont ouvert les comptes nécessaires pour effectuer des paiements en roubles à Gazprom. Combien de temps l’unité des 27 peut-elle encore tenir face à la Russie ?

Une photo montre le logo de la société gazière russe Gazprom au stade Veltins-Arena de Gelsenkirchen, dans l'ouest de l'Allemagne, le 25 février 2022.

Atlantico Business

Face au risque de pénurie de gaz et aux hausses de prix en Europe, les milieux d’affaires se préparent à une économie de guerre

En coupant le gaz à la Pologne et à la Bulgarie, le comportement de la Russie a sans doute convaincu les dirigeants de l’Union européenne de se convertir à l’économie de guerre pour assumer les effets indirects d’une aggravation de la guerre et des sanctions.

Un travailleur palestinien transporte des grains de blé, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. La guerre en Ukraine pourrait signifier moins de pain sur la table pour de nombreux pays du monde arabe.

Emeutes de la faim

L'inflation des prix alimentaires due à la guerre met les pauvres de la planète en danger

Des économistes de la Banque mondiale et des professeurs d’économie et des chercheurs de l’Université nationale de La Plata ont analysé l’impact de l'inflation des denrées alimentaires sur le bien-être des ménages dans les pays en développement. Le conflit en Ukraine a entraîné une flambée des prix du blé et du maïs.

Le président russe Vladimir Poutine visitait l'usine de Yamal LNG dans le port de Sabetta sur la péninsule de Yamal au-delà du cercle arctique, sur cette photo d'archive.

Effet domino

Guerre en Ukraine : les sanctions occidentales commencent à impacter sérieusement la production de pétrole russe

La Russie tente de dissimuler l’impact des sanctions économiques depuis l’invasion de l'Ukraine. Selon des informations de Bloomberg, la production de pétrole russe est en baisse de 10 % par rapport à son niveau avant le début du conflit.

Une vue de la centrale nucléaire de Gundremmingen, dans le sud de l'Allemagne, le 26 février 2021.

Energie de demain

Nucléaire : l’étrange entêtement allemand à vouloir fermer ses centrales

Depuis que le massacre de Boutcha a été rendu public, l'Allemagne a payé près de 1,5 milliard de dollars de gaz à la Russie. L’Allemagne maintient pourtant ses objectifs de fermetures de centrales nucléaires en 2022.

Vladimir Poutine lors d'une visioconférence depuis Moscou.

Offensive militaire

Guerre en Ukraine : quatre leçons de l’invasion russe

La stratégie employée par les forces russes depuis le début du conflit répond à un plan d’invasion élaboré de longue date. Mais l’état-major russe n’avait vraisemblablement pas anticipé la réaction et la résistance du peuple ukrainien. Face à ce conflit entre la Russie et l'Ukraine, les démocraties occidentales subissent le nouveau cours de l’histoire.