Michel Fize | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Michel Fize est un sociologue, ancien chercheur au CNRS, écrivain, ancien conseiller régional d'Ile de France, ardent défenseur de la cause animale.

Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages dont La Démocratie familiale (Presses de la Renaissance, 1990), Le Livre noir de la jeunesse (Presses de la Renaissance, 2007), L'Individualisme démocratique (L'Oeuvre, 2010), Jeunesses à l'abandon (Mimésis, 2016), La Crise morale de la France et des Français (Mimésis, 2017). Son dernier livre : De l'abîme à l'espoir (Mimésis, 2021)

Ses Contributions

Des manifestants lors d'un rassemblement des Gilets jaunes. Cette mobilisation inédite a eu un impact sur différents mouvements sociaux à travers le monde.

Bonnes feuilles

La crise des Gilets jaunes est-elle annonciatrice d’une révolte mondiale ?

Michel Fize publie « Qu’elle était belle ma révolution ! ». Le 17 novembre 2018, les Gilets jaunes lançaient une grande insurrection populaire. Un an plus tard, les cheminots protestaient contre une réforme des retraites pénalisante. Aujourd'hui, dans un contexte de crise sanitaire, les anti-pass maintiennent la pression populaire. Extrait 2/2.

Des cheminots manifestent, le 12 avril 2010, à la gare Saint-Charles de Marseille au sixième jour d'une grève des conducteurs et contrôleurs.

Bonnes feuilles

Emmanuel Macron, un président toujours "droit dans ses bottes" après la colère des Gilets jaunes

Michel Fize publie « Qu’elle était belle ma révolution ! ». Le 17 novembre 2018, les Gilets jaunes lançaient une grande insurrection populaire. Un an plus tard, les cheminots protestaient contre une réforme des retraites pénalisante. Aujourd'hui, dans un contexte de crise sanitaire, les anti-pass maintiennent la pression populaire. Extrait 1/2.

Emmanuel Macron s'est exprimé le 9 novembre.

Etat d'esprit

Le macronisme autoritaire et "anti-social"

Pour Emmanuel Macron, aucun doute n’est plus permis : les Français qui ne travaillent pas sont des fainéants. On se souvient de sa fameuse réplique : pour avoir du travail, il suffit de traverser la rue.

Anne Hidalgo souhaite l'abaissement du droit de vote à 16 ans.

Vote des jeunes

Droit de vote à 16 ans : une idée pleinement démocratique

Anne Hidalgo souhaite l'abaissement du droit de vote à 16 ans pour « redonner une envie de démocratie » aux Français. Cette idée, loin d'être nouvelle, se défend.

Le premier tour des élections régionales et départementales, le 20 juin 2021, a été marqué par une abstention record.

Abstention record

La démocratie (représentative) est morte, vive la démocratie (quasi-directe) !

Les faibles taux de participation électorale enregistrés en France ces dernières années montrent la rupture entre les élus et les citoyens, qui ne veulent plus être gouvernés mais se gouverner eux-mêmes.

Des policiers lors du rassemblement devant l'Assemblée nationale, à Paris, le 19 mai 2021.

Libre expression pour tous

Individualisme triomphant : l’arme de destruction massive de l’efficacité politique

Après le rassemblement des policiers devant l'Assemblée nationale et les tribunes des généraux et de militaires, les questions de l'individualisme triomphant et de la libre expression sont au coeur des débats au sein de la société française. Sommes-nous face à un risque d'explosion ou de crise politique majeure ?

"De l’abîme... à l’espoir" : comment la crise des Gilets jaunes et la pandémie de Covid-19 ont souligné la nécessité d’une nouvelle gouvernance. Michel Fize - De l’Abîme à l’Espoir

Bonnes feuilles

"De l’abîme... à l’espoir" : comment la crise des Gilets jaunes et la pandémie de Covid-19 ont souligné la nécessité d’une nouvelle gouvernance

Michel Fize publie « De l’Abîme à l’Espoir : Les années folles du mondialisme (1945-2020) » aux éditions Mimesis. Michel Fize poursuit sa réflexion sur la société contemporaine et dresse un état des lieux des « abîmes actuels » : économiques, sociaux, politiques, écologiques, intellectuels, moraux. Il constate que si l'individualisme est préférable au collectivisme totalitaire, le libéralisme au socialisme d'État, la démocratie à la dictature, les grands principes finissent toujours par être pervertis. Extrait 3/3.

"De l’abîme à l’espoir, Les années folles du mondialisme" : quelle société voulons-nous ?

Bonnes feuilles

"De l’abîme à l’espoir, Les années folles du mondialisme" : quelle société voulons-nous ?

Michel Fize publie « De l’Abîme à l’Espoir: Les années folles du mondialisme (1945-2020) » aux éditions Mimesis. Michel Fize poursuit sa réflexion sur la société contemporaine et dresse un état des lieux des « abîmes actuels » : économiques, sociaux, politiques, écologiques, intellectuels, moraux. Il constate que si l'individualisme est préférable au collectivisme totalitaire, le libéralisme au socialisme d'État, la démocratie à la dictature, les grands principes finissent toujours par être pervertis. Extrait 2/2.

Michel Fize publie « De l’Abîme à l’Espoir: Les années folles du mondialisme (1945-2020) » aux éditions Mimesis

Bonnes feuilles

"Les années folles du mondialisme" : l’abîme politique

Michel Fize publie « De l’Abîme à l’Espoir: Les années folles du mondialisme (1945-2020) » aux éditions Mimesis. Michel Fize poursuit sa réflexion sur la société contemporaine et dresse un état des lieux des « abîmes actuels » : économiques, sociaux, politiques, écologiques, intellectuels, moraux. Il constate que si l'individualisme est préférable au collectivisme totalitaire, le libéralisme au socialisme d'État, la démocratie à la dictature, les grands principes finissent toujours par être pervertis. Extrait 1/2.

Des rixes ont éclaté entre bandes rivales en Essonne ces dernières semaines. Des jeunes ont perdu la vie lors de ces tensions et des affrontements.

Rixes

Des bandes, encore des bandes, toujours des bandes…

La semaine dernière, en période de vacances scolaires, les affrontements entre bandes de jeunes se sont multipliés en région parisienne et notamment dans l'Essonne. Trois jeunes ont été tués lors de ces rixes. Michel Fize décrypte le phénomène des bandes rivales et son évolution récente.

Greta Thunberg 18 ans anniversaire environnement adulte jeunesse génération

Joyeux anniversaire

Greta Thunberg a 18 ans et veut façonner le monde à son idée. Mais est-on vraiment un adulte à cet âge-là ?

La militante pour le climat Greta Thunberg vient de fêter ses 18 ans. La période actuelle force-t-elle les jeunes à devenir des adultes plus tôt ou au contraire à rester plus longtemps des enfants ou des adulescents ?

police forces de l'ordre

Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

Après les récents débats et les polémiques sur les violences commises par certains policiers, notamment lors de la récente interpellation d'un producteur de musique, Michel Fize décrypte les défis à relever pour la police et les membres des forces de l'ordre.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

Le discours d'Emmanuel Macron, lors de la cérémonie en hommage à Samuel Paty, montre à quel point le président a une vision nostalgique - et déconnectée - de l'institution. "L'école de la République éveillant l’esprit des élèves" a été sacrifiée sur l'autel du "programme" à terminer vaille que vaille.

vote élections jeunes 16 ans  18 ans

A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

Les députés d’Europe démocratie solidarité (EDS) viennent de lancer une pétition co-signée par plusieurs figures politiques afin de donner le droit de vote aux jeunes dès 16 ans. Une proposition de loi visant à ramener le droit de vote en France de 18 à 16 ans devrait être présentée devant l’Assemblée nationale le 8 octobre prochain.

lycées éducation nationale classes

#Lundi14septembre

Causes justes, moyens illégitimes : le cas des tenues "provocantes" et "indécentes" des collégiennes et lycéennes

Des lycéennes ont lancé un appel ce lundi à s’habiller de manière "indécente" pour dénoncer le sexisme. Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté et ancienne ministre de l'Égalité femmes-hommes, a apporté son soutien au mouvement sur Twitter.

Charlie Hebdo cancel culture islamisme alliés

Idéologie

Islamisme ou "Cancel culture" : qui sont les complices?

A l'occasion du procès des attentats de janvier 2015, la dessinatrice Coco de Charlie Hebdo a évoqué le fait qu'il y ait "des complices dans la société", des alliés objectifs de l'islamisme voir de la "cancel culture" qui incite à la dénonciation. Chantal Delsol et Michel Fize décryptent ce phénomène.

Guérilleros de la justice sociale : la sociologie à la peine

SOCIOLOGIE

Guérilleros de la justice sociale : la sociologie à la peine

Michel Fize revient sur le rôle du sociologue dans notre société.

censure twitter cancel culture médias réseaux sociaux néo-maccarthysme

Néo-maccarthysme identitaro-progressiste

Cancel Culture : quand l’Occident s’embarque dans une spirale d’excuses destructrices

Aux Etats-Unis, les actions visant à mettre au pilori médiatique des personnalités publiques et des acteurs médiatiques se multiplient. Comment définir la "Cancel Culture" ? Son influence sur la société américaine se retrouve-t-elle dans les mouvements anti-racistes et les grands groupes médiatiques français ? Comment expliquer la puissance de ce néo-maccarthysme identitaire ?

A propos des violences policières et du racisme de (ou dans) la police

Gardiens de la paix

A propos des violences policières et du racisme de (ou dans) la police

Michel Fize aborde le sujet des violences au sein de la police et des accusations de racisme chez les forces de l'ordre après les récents discours de Christophe Castaner et suite aux accusations de la famille d'Adama Traoré, dans le sillage du mouvement de contestation mondial après la mort de George Floyd aux Etats-Unis.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

Alors que le départ d'Edouard Philippe est évoqué dans de nombreux médias à l'issue du second tour des municipales dans le cadre d'un nouveau remaniement, Michel Fize s'interroge sur les deux personnalités de l'exécutif (le Premier ministre et le Président de la République).

Contributeurs les + lus