David Valence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

David Valence enseigne l'histoire contemporaine à Sciences-Po Paris depuis 2005. 
Ses recherches portent sur l'histoire de la France depuis 1945, en particulier sous l'angle des rapports entre haute fonction publique et pouvoir politique. 
Témoin engagé de la vie politique de notre pays, il travaille régulièrement avec la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) et a notamment créé, en 2011, le blog Trop Libre, avec l'historien Christophe de Voogd.

Ses Contributions

Quand la fronde de militants contre les statuts de La République en Marche prouve que le mouvement présidentiel ne répond pas mieux à Ia crise politique que les "vieux partis"

Nouveau monde

Quand la fronde de militants contre les statuts de La République en Marche prouve que le mouvement présidentiel ne répond pas mieux à Ia crise politique que les "vieux partis"

Toute démocratie représentative a besoin de partis politiques en état de fonctionner. Si les partis du "vieux monde" ne semblaient pas aptes à répondre à la crise politique du pays, le mouvement présidentiel connaît également des difficultés.

Tempérer les points clivants de son programme ou rester le candidat qui ne cède pas aux intimidations : quel est le plus grand risque pour François Fillon ?

Juppé comme jamais ?

Tempérer les points clivants de son programme ou rester le candidat qui ne cède pas aux intimidations : quel est le plus grand risque pour François Fillon ?

Aujourd'hui se tient une réunion des anciens ténors partisans de l'ancien candidat à la primaire de la droite Alain Juppé, ces derniers veulent que leurs positions pèsent plus pendant la campagne présidentielle de François Fillon. Rassemblement ou identité de droite : voici ce qu'il peut se passer dans le cas d'un compromis.

Laurent Wauquiez entame ce dimanche 17 août l'ascension du Mont Mézenc.

Gravir la montagne

UMP : la stratégie Wauquiez 2014

Laurent Wauquiez entame ce dimanche 17 août l'ascension du Mont Mézenc. Si la portée est symbolique, à la veille de la bataille pour la présidence de l'UMP, il reste encore à prouver que sa stratégie de positionnement en faveur des idées de la Droite forte fera bien écho auprès des sympathisants, d'autant que ce terrain est déjà balisé par celui qu'il soutien à demi-mot : Nicolas Sarkozy.

Le président des radicaux de gauche Jean-Michel Baylet.

Ces frondes qui menacent le gouvernement

Rebelles de l’été dans la majorité : les plus dangereux pour François Hollande ne sont pas les plus virulents

Le président des radicaux de gauche Jean-Michel Baylet a déclaré dans le Nouvel Observateur que les trois ministres du PRG pourraient quitter le gouvernement si ce parti n'était pas entendu sur la réforme territoriale. Une nouvelle menace pour la majorité après celle des frondeurs.

Les petites retraites en dessous de 1200 euros ne seront pas gelées.

Electoralisme

Geste pour les "petites" retraites : l’étrange tendance du PS à ne penser qu’à sa clientèle électorale traditionnelle

Le gouvernement cherche à adapter son plan de 50 milliards d'économies pour ménager son électorat traditionnel.

"Les électeurs ne pardonnent jamais à ceux qui s’excusent d’être ce qu’ils sont."

Ça fout les jetons !

Municipales : les cinq sujets qui font peur à la gauche

De retour de son voyage aux États-Unis, François Hollande n'a pas été épargné : entre couacs, échecs et promesses non tenues, la gauche se divise un peu plus et prend peur à cinq semaines des élections municipales. Revue des thèmes qui la hantent.

Ramon Fernandez et Julien Dubertret devraient être remplacés prochainement.

Chaises musicales

Changements de têtes dans l'administration à Bercy : portrait robot des décideurs qui seraient vraiment capables de réussir la remise à plat fiscale dont la France a besoin

Selon Le Monde et Le canard enchaîné, le ministère de l’Économie serait le théâtre d'un jeu de chaises musicales suite à l'annonce d'une "remise à plat" de la fiscalité française par Jean-Marc Ayrault.

On célèbre aujourd’hui, l’anniversaire du référendum de 1962 sur l’élection du président de la République au suffrage universel voulu par Charles de Gaulle

Mieux que rien

Avis aux amateurs de VIe République : dans quel état serait la France si François Hollande n’avait pas les institutions de la Ve pour le protéger ?

Le 28 octobre 1962, les Français se prononçaient à 62,25 % pour l'élection au suffrage universel direct du président de la République, à l'occasion d'un référendum décidé par Charles de Gaulle. François Hollande peut s'en féliciter : sans cela, il aurait peut-être déjà été contraint à la démission.

Delphine Batho débarquée : une opération 100% gagnante pour le gouvernement

Stratège

Delphine Batho débarquée : une opération 100% gagnante pour le gouvernement

Delphine Batho a été démise de ses fonctions par François Hollande ce mercredi 2 juillet, a annoncé l'Elysée dans un communiqué. La désormais ancienne ministre de l’Écologie est remplacée par le député socialiste du Gers Philippe Martin.

Hier dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac.

En sursis

Jusqu'à quand la majorité pourra-t-elle survivre à des élections pour lesquelles elle ne passe pas le second tour ?

Hier dimanche, le PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac. C'est la huitième défaite consécutive du PS dans ce type d'élection.

Quels signes le gouvernement doit-il (et peut-il) envoyer à sa majorité pour endiguer la fronde ?

Je vous ai compris

Quels signes le gouvernement doit-il (et peut-il) envoyer à sa majorité pour endiguer la fronde ?

Le chef de file des sénateurs Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Jean-Vincent Placé, a appelé à la désobéissance civile face à un Président dont "plus personne, même parmi le gouvernement, ne soutient la ligne".

L'UMP prend la défense de Nicolas Sarkozy.

Faire feu de tout bois

La droite fait-elle plus de bruit qu'un véritable travail d'opposition ?

S'ils peinent à se faire entendre sur les questions économiques, les responsables de l'UMP ont su lever le ton pour défendre Nicolas Sarkozy ces derniers jours. Cette stratégie bruyante peut-elle remplacer un vrai travail d'opposition ?

Pourquoi l'UMP ne parvient plus à recruter des candidats pour les municipales ?

Chaise vide

Pourquoi l'UMP ne parvient plus à recruter des candidats pour les municipales ?

Alors que l'échéance approche, l'UMP peine à trouver des candidats aux municipales. Pourquoi ce manque d'intérêt des aspirants potentiels ? S'agit-il d'un problème propre à l'UMP ou d'une baisse de l'envie d'engagement en politique ?

Olivier Schrameck (ici en 1997), choisi par François Hollande, est le plus jospiniste des hauts fonctionnaires français.

Liaisons dangereuses

Présidence du CSA : quand François Hollande nomme "un de ses amis politiques" et que cela ne choque personne

Olivier Schrameck, "le plus jospiniste des hauts fonctionnaires français", a été nommé par François Hollande à la présidence du Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA).

Dans "l'Express", Pascal Durand, le patron d'EELV brandit la menace d'un départ de Cécile Duflot et Pascal Canfin du gouvernement.

Faux départ ?

Les écolos menacent de quitter la majorité, mais pour aller où (et pour faire quoi) ?

Dans "l'Express", Pascal Durand, le patron d'Europe Ecologie-Les Verts brandit la menace d'un départ de Cécile Duflot et Pascal Canfin du gouvernement "si le gouvernement ne s’engage pas sur une puissante initiative en faveur de la fiscalité écologique".

Législatives partielles : tous les enseignements de ce scrutin

A la loupe

Législatives partielles : tous les enseignements de ce scrutin

Trois législatives partielles avaient lieu dimanche 9 décembre dans l'Hérault, les Hauts-de-Seine, et le Val-de-Marne. Comment analyser les résultats de ce premier tour ? La crise que traverse actuellement l’UMP a-t-elle pu avoir une incidence sur le scrutin ?

Et si DSK, un temps favori dans la course à l'Elysée, avait été élu en 2012, à quoi aurait ressemblé sa présidence ? sa présidence ?

Politique fiction

Sans Hollande ça aurait été mieux ? A quoi auraient ressemblé les 100 premiers jours de DSK à l’Elysée

Ni hyperprésident, ni hypoprésident, Dominique Strauss-Kahn aurait gouverné dans la tradition de la Ve République : maître de la politique étrangère, avec un Premier ministre fusible pour les affaires intérieures.

Aubry à la place de Hollande : "La campagne présidentielle aurait été plus dure, plus agressivement bipolaire."

Politique fiction

Sans Hollande ça aurait été mieux ? A quoi auraient ressemblé les 100 premiers jours de Martine Aubry à l’Elysée

Habituée à la décision mais moins médiatique que François Hollande, Martine Aubry aurait pu être une présidente dans la lignée de Georges Pompidou.

Ségolène Royal est connue pour sa personnalité flamboyante. Sur le plan du style, on imagine qu’on aurait été loin de la présidence normale…

Retour vers le futur

Sans Hollande ça aurait été mieux ? A quoi auraient ressemblé les 100 premiers jours de Ségolène Royal à l’Elysée

Le Modem et le Front de Gauche au gouvernement, un style plus proche de Nicolas Sarkozy ou encore plus ferme sur la délinquance, la présidence Royal aurait été moins "normale".

Contributeurs les + lus