Mot-clé «Patrick Artus» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé Patrick Artus

L'économiste Patrick Artus en 2018.

Révision nécessaire

Patrick Artus : "le capitalisme actuel est au service des rentiers ; il n’est ni libéral, ni néo-libéral, il est juste actionnarial"

Patrick Artus et Marie-Paule Virard publient « La dernière chance du capitalisme » aux éditions Odile Jacob. Ils y expliquent comme le capitalisme s'est fourvoyé dans la défense des rentes des actionnaires et avancent des solutions pour adapter le capitalisme au monde actuel afin de favoriser l'innovation et réduire les inégalités.

Un homme regarde un message indiquant "Le capitalisme n'est pas immortel" sur un panneau protégeant une agence bancaire à Hendaye en août 2019 avant le sommet du G7 à Biarritz, du 24 au 26 août 2019.

Bonnes feuilles

Le capitalisme contemporain ne produit plus les richesses promises

Patrick Artus et Marie-Paule Virard publient « La dernière chance du capitalisme » aux éditions Odile Jacob. Le capitalisme néolibéral, dont la nature a beaucoup évolué depuis les années 1980, est en sursis. Perçu comme injuste et inégalitaire, il nourrit colère et rancœurs. Il se révèle inefficace en créant de moins en moins de croissance. Faut-il en finir et changer radicalement de système ? Extrait 1/2.

L'économiste en chef de la banque d'investissement française Natixis, Patrick Artus, s'exprime lors de la 16e édition de la conférence Coface le 16 janvier 2012 à Paris.

Atlantico Business

Patrick Artus annonce que « le capitalisme va mourir » mais ce n’est pas vrai, il ne faut pas croire les économistes

C’est un avertissement aux politiques ou un cri d’alarme. Toujours est-il que Patrick Artus, économiste considéré par ses pairs comme sérieux, prévient dans son dernier livre que « le capitalisme est dans un état désespéré. »

Réindustrialiser la France ? Un doux rêve quasiment impossible à réaliser

Bonnes feuilles

Réindustrialiser la France ? Un doux rêve quasiment impossible à réaliser

Il n’y a plus de place dans le monde pour que tous les grands pays soient de grands pays industriels. L’industrie va donc se concentrer dans les pays qui, soit bénéficient d’un avantage en termes de coûts de production (Chine et autres pays émergents, en Europe, l’Espagne par exemple), soit présentent un avantage en termes de niveau de gamme (Allemagne, Corée du Sud, Japon) avec une concurrence de plus en plus féroce entre les pays autour de ces deux facteurs. Extrait du livre de Patrick Artus et Parie-Paule Virard "Et si les salariés se révoltaient", aux éditions Fayard (2/2).

Profits historiques des entreprises contre dégradation des conditions de travail : pourquoi la révolte des salariés pourrait bien arriver prochainement

Bonnes feuilles

Profits historiques des entreprises contre dégradation des conditions de travail : pourquoi la révolte des salariés pourrait bien arriver prochainement

Tous les ingrédients sont en place pour une situation potentiellement explosive, d’autant que les État providence ne joueront pas éternellement le rôle d’amortisseur. Et si les salariés se révoltaient? Pour le moment, ils se contentent d’exprimer leur désarroi chaque fois qu’ils en ont l’occasion, dans les sondages d’opinion ou dans les urnes, sur fond de désenchantement démocratique et de vertige populiste. Mais il serait inconséquent de minimiser la souffrance collective, de prendre la colère qui monte à la légère. Extrait du livre de Patrick Artus et de Maire-Paule Virard "Et si les salariés se révoltaient", aux éditions Fayard (1/2).

Ce cercle vicieux économique qui étrangle le potentiel de croissance de la France

Si simple à comprendre, si difficile à rompre

Ce cercle vicieux économique qui étrangle le potentiel de croissance de la France

Dans une note publiée ce 15 mars 2018, l'économiste Patrick Artus développe l'idée que la France est imbriquée dans un engrenage pervers. Selon l'auteur, la faible compétence de la population active accroît le chômage structurel tandis que la concentration de l'emploi dans les services peu sophistiqués accroît les inégalités. Or, ces inégalités sont corrigées par une redistribution financée par une pression fiscale qui accroît encore le chômage structurel, dans une logique de cercle vicieux.

Compétitivité de la France : le retour à la réalité est remis à une date ultérieure

Revue d'analyses financières

Compétitivité de la France : le retour à la réalité est remis à une date ultérieure

En France, il est vraiment curieux de constater l’écart entre les propos de François Hollande, les déclarations de ses ministres et la réalité.

Mais que pensent donc les candidats à la présidentielle des arguments de ces experts qui alertent de plus en plus vivement sur une possible implosion de l'euro ?

Indifférence générale

Mais que pensent donc les candidats à la présidentielle des arguments de ces experts qui alertent de plus en plus vivement sur une possible implosion de l'euro ?

Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, et Patrick Artus, directeur de recherche chez Natixis évoquent les défauts de conception de la zone euro et les blocages de la gouvernance économique européenne. Pour savoir ce que pensent les candidats à la présidentielle de ces mises en garde, nous avons interrogé les QG de campagne.

Pourquoi l’objectif de réindustrialisation de la France défendu par le MEDEF va être difficile à atteindre (et non, ce n’est pas pour des raisons de compétitivité)

Voeu pieux

Pourquoi l’objectif de réindustrialisation de la France défendu par le MEDEF va être difficile à atteindre (et non, ce n’est pas pour des raisons de compétitivité)

Le renouveau de l'industrie ne peut pas passer par un retour à une activité manufacturière telle que nous l'avons déjà connue, mais n'est pas pour autant une idée qu'il faut abandonner. Ce sont les avantages comparatifs, en R&D ou en ingénierie par exemple, qui définiront l'évolution de ce secteur.

Quelques éléments de réponse à Patrick Artus, l’homme qui voyait des keynésiens partout en Europe

Paranoïa

Quelques éléments de réponse à Patrick Artus, l’homme qui voyait des keynésiens partout en Europe

Dans une tribune publiée par Le Point en début de semaine, l’influent économiste Patrick Artus vilipende la nouvelle stratégie économique de la zone euro, tout en la qualifiant de "keynésienne". Une accusation qui présente pourtant de nombreuses failles.

Arnaud Montebourg et le gouvernement français peuvent-ils redresser l'économie

Comme peau de chagrin

Ce qui se passera si l’économie française devient encore plus faible

La plongée de la plupart des indicateurs économiques de l'Hexagone laisse perplexe pour un pays qui représente près de 20% du PIB de la zone euro.

Avec un taux de chômage explosif proche de 17%, on s’interroge aujourd’hui sur la capacité du Portugal à faire aboutir son programme d’assistance.

Effet domino

Alors que la Grèce se relève, le Portugal s'enfonce encore et toujours... au risque de devenir la nouvelle bombe européenne ?

Timidement, la Grèce refait surface. Mais le Portugal, lui, reste dans une situation qui fait craindre le pire, entre un chômage endémique et un déficit public qui dépasse les prévisions.

Valérie T. mal aimée, Ségolène ambiguë et les bobards de François

Revue de presse des hebdos

Valérie T. mal aimée, Ségolène ambiguë et les bobards de François

67 % de mauvaise opinion, damned ! La première dame bat tous les records de désamour depuis les débuts de la Ve République… Fine politique, Ségolène Royal en profite — de là à tirer les marrons du feu, y’a un pas. Y’a un pas, aussi, entre la ligne du budget 2013 et les objectifs de croissance. Quoique, quoique…

"Au secours, Nicolas Sarkozy remonte !"

Revue de presse des hebdos

"Au secours, Nicolas Sarkozy remonte !"

Sarkozy qui remonte et Joffrin qui s'inquiète ; Hollande qui stagne et Bernadette qui s'enthousiasme ; la famille Merah hors des radars de la DCRI ; Mélenchon qui casse sa tirelire ; la France des brevets qui gagne...

La TVA sociale ne fera pas de miracle sur la stimulation de l’offre.

Presque bonne idée

TVA sociale : la France devrait plutôt s'inspirer de la politique menée par Reagan

Pour l'économiste Patrick Artus, la TVA sociale est une bonne mesure... mais qui arrive beaucoup trop tard. Ce problème de timing la rend caduque. Il propose d'autres voies...

Quelques solutions concrètes pour réindustrialiser la France

Petit manuel de réindustrialisation

Quelques solutions concrètes pour réindustrialiser la France

Selon l'économiste Patrick Artus, la France perd ses usines en ne produisant que des produits "moyen de gamme". Il est urgent, selon lui, de faire pousser les PME innovantes afin qu'elles réindustrialisent la France et exportent.