Gaël Brustier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Gaël Brustier est chercheur en sciences humaines (sociologie, science politique, histoire).

Avec son camarade Jean-Philippe Huelin, il s’emploie à saisir et à décrire les transformations politiques actuelles. Tous deux développent depuis plusieurs années des outils conceptuels (gramsciens) qui leur permettent d’analyser le phénomène de droitisation, aujourd’hui majeur en Europe et en France.

Ils sont les auteurs de Recherche le peuple désespérément (Bourrin, 2010) et ont publié Voyage au bout de la droite (Mille et une nuits, 2011).

Gaël Brustier vient de publié "A demain, Gramsci !", aux éditions du Cerf.

Ses Contributions

A quel point le mouvement lambertiste pèse-t-il idéologiquement sur Jean Luc Mélenchon et La France insoumise ?

Boulet politique

Ce trotsko-lambertisme de Jean-Luc Mélenchon qui plombera tôt ou tard la Nupes

Alors que la Nupes s’est engagée dans une motion de censure perdue d’avance, l’idéologie du leader de La France insoumise lui confère un avantage en termes d’habilité stratégique qui pourrait vite se transformer en boulet politique pour sa durabilité.

Jean-Luc Mélenchon prend la parole lors d'une conférence de presse pour présenter le plan d'urgence pour le pouvoir d'achat de la NUPES. Paris, le 25 mai 2022

Dogmatisme poussé à l'extrême

Gaël Brustier : “L’influence des lambertistes pousse Mélenchon à jouer à contretemps de l’histoire”

Jean-Luc Mélenchon est passé maître dans l'art du dogmatisme en politique. Avec une orientation politique à contretemps de l’histoire et une remise en cause des principes mêmes de la République, il mène un combat dangereux que la gauche pourrait payer au prix fort

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

Grâce à l'anonymat des réseaux sociaux, Internet permet de passer à la Question des personnes innocentes. L'affaire dite de la "Ligue du LOL" en est un exemple frappant.

Ancien journaliste devenu pourfendeur des médias, populiste de gauche, apôtre de la décroissance... De quoi François Ruffin est-il le nom ?

Bonnes feuilles

Ancien journaliste devenu pourfendeur des médias, populiste de gauche, apôtre de la décroissance... De quoi François Ruffin est-il le nom ?

Où va la France ? Où va l’Europe ? Où va le monde ? À travers le désordre idéologique où nous vivons, Gaël Brustier classe et ordonne les faits politiques pour les interpréter et les remettre en perspective. Un essai roboratif, indispensable pour ne plus être passif devant les changements qui s’annoncent. Extrait du livre "Le désordre idéologique" de Gaël Brustier aux éditions du Cerf (2/2).

Puissant électoralement... mais improductif du point de vue idéologique : le FN a-t-il une véritable "vision du monde" ?

Bonnes feuilles

Puissant électoralement... mais improductif du point de vue idéologique : le FN a-t-il une véritable "vision du monde" ?

Où va la France ? Où va l’Europe ? Où va le monde ? À travers le désordre idéologique où nous vivons, Gaël Brustier classe et ordonne les faits politiques pour les interpréter et les remettre en perspective. Un essai roboratif, indispensable pour ne plus être passif devant les changements qui s’annoncent. Extrait du livre "Le désordre idéologique" de Gaël Brustier aux éditions du Cerf (1/2).

Gaël Brustier : "Tandis que la social-démocratie se dirige toujours vers le marché, une partie des droites va vers le retour de l'intervention publique et la dénonciation du néolibéralisme"

Grand bazar

Gaël Brustier : "Tandis que la social-démocratie se dirige toujours vers le marché, une partie des droites va vers le retour de l'intervention publique et la dénonciation du néolibéralisme"

Dans son dernier ouvrage "Le désordre idéologique" (Les éditions du Cerf, 2017), Gaël Brustier souhaite classer les faits politiques pour les interpréter et les remettre en perspective. Il analyse par ailleurs les différentes crises qui ont récemment touché la sphère politique.

Si Nuit Debout parvient à dépasser la seule question de "l’antipouvoir", alors peut-être le mouvement pourra-t-il alimenter une nouvelle offre politique

Bonnes feuilles

Si Nuit Debout parvient à dépasser la seule question de "l’antipouvoir", alors peut-être le mouvement pourra-t-il alimenter une nouvelle offre politique

Refusant icônes et caricatures, croisant ses études sur les combats culturels avec ses carnets des nuits passées place de la République, Gaël Brustier décrypte ici la genèse et le développement, les acteurs et les perspectives d’un mouvement qui interpelle les Français, interroge les médias et inquiète les élites. Extrait de "Nuit debout", de Gaël Brustier, aux éditions du Cerf 2/2

Si le mouvement Nuit Debout veut avoir un avenir, il lui faudra éviter deux écueils : la liquéfaction et la déviation

Bonnes feuilles

Si le mouvement Nuit Debout veut avoir un avenir, il lui faudra éviter deux écueils : la liquéfaction et la déviation

Refusant icônes et caricatures, croisant ses études sur les combats culturels avec ses carnets des nuits passées place de la République, Gaël Brustier décrypte ici la genèse et le développement, les acteurs et les perspectives d’un mouvement qui interpelle les Français, interroge les médias et inquiète les élites. Extrait de "Nuit debout", de Gaël Brustier, aux éditions du Cerf 1/2

Gaël Brustier : "Nuit Debout est un mouvement de réarmement du camp progressiste par rapport au pôle sécuritaire-identitaire de la vie politique"

Force de frappe

Gaël Brustier : "Nuit Debout est un mouvement de réarmement du camp progressiste par rapport au pôle sécuritaire-identitaire de la vie politique"

Auteur de "#NuitDebout", un ouvrage centré sur ce mouvement social né place de la République à Paris à la toute fin du mois de mars 2016, Gaël Brustier évoque les caractéristiques et les défis à venir de Nuit Debout.

SOS Gramsci : comment la gauche a perdu son hégémonie culturelle

Evolution de l'histoire

SOS Gramsci : comment la gauche a perdu son hégémonie culturelle

"Le dernier Congrès du Parti socialiste l’a reconnu : “La gauche n’est plus en situation d’hégémonie culturelle.” Diagnostic lucide, quoique tardif. Le patient a cependant de quoi être rassuré : il mourra en connaissant les causes de son mal. Extrait de "A demain, Gramsci !", de Gaël Brustier, publié aux éditions du Cerf.

"A demain, Gramsci ! : comment la gauche a perdu sa domination culturelle

Bonnes feuilles

"A demain, Gramsci ! : comment la gauche a perdu sa domination culturelle

"Le dernier Congrès du Parti socialiste l’a reconnu : “La gauche n’est plus en situation d’hégémonie culturelle.” Diagnostic lucide, quoique tardif. Le patient a cependant de quoi être rassuré : il mourra en connaissant les causes de son mal. Extrait de "A demain, Gramsci !", de Gaël Brustier, publié aux éditions du Cerf (2/2).

Le mouvement de la Manif pour tous et celui de mai 68 partagent le même besoin de contestation.

Panique morale

La Manif pour Tous : le mai 68 conservateur né sur les décombres de la droite et de la gauche

Bien que les deux objectifs idéologiques soient antinomiques, le mouvement de la Manif pour tous et celui de mai 68 partagent le même besoin de contestation, dans un contexte où les identités politiques françaises s'effondrent à droite comme à gauche.

Comment la gauche française est en train de sortir de l’histoire

Effacement

Comment la gauche française est en train de sortir de l’histoire

Les défaites successives, l'incapacité à proposer un projet alternatif et une certaine désillusion amènent le PS a lentement s'effacer du champ politique. Avec le risque réel pour lui de devenir transparent, voire de disparaître purement et simplement.

Marine Le Pen a assuré lundi que son parti était "le centre de gravité" de la vie politique française.

Le FN est-il un parti normalisé ?

Pourquoi dans les petites villes la fusion entre la droite et le Front national sera presque totale

La mue opérée sous la présidence de Marine Le Pen fait-elle du FN un parti comme les autres ? Cinquième épisode de notre série sur la normalisation du Front national par Gaël Brustier.

La France d’après : la gauche a gagné sur une coalition conjoncturelle, pas sur une logique de domination culturelle de long terme

Post-législatives

La France d’après : la gauche a gagné sur une coalition conjoncturelle, pas sur une logique de domination culturelle de long terme

Si le succès de la gauche aux législatives est indéniable, il semble encore trop tôt pour prétendre que celle-ci a regagné le cœur des classes populaires.

Duel des fronts : “Jean-Luc Mélenchon paie les conséquences de trente ans de rupture culturelle entre la gauche et le peuple”

La France d'Hénin-Beaumont

Duel des fronts : “Jean-Luc Mélenchon paie les conséquences de trente ans de rupture culturelle entre la gauche et le peuple”

Devancé par Marine Le Pen et le socialiste Philippe Kemel, le candidat du Front de gauche ne sera pas au 2nd tour des législatives à Hénin-Beaumont. Cet échec dépasse son seul destin personnel, selon le sociologue socialiste Gaël Brustier.

Les déserts du PS : cette France périurbaine vide de cadres ou militants socialistes

Droite contre droite

Les déserts du PS : cette France périurbaine vide de cadres ou militants socialistes

L'analyse des votes montre que la gauche a perdu le combat idéologique sur un tiers du territoire : les zones périurbaines. Faute de militants et cadres PS, le Front national a réussi à y faire ses meilleurs résultats.

Quant aux autres thématiques « sécurité, immigration, et identité », elles participent d'une "droitisation" de la vie politique française.

Europe 2.0

Sécurité, immigration ou "made in France" : le consensus des élites européennes vole en éclats

Quand Marine Le Pen se prend à rêver d'un Front national centre de gravité de la vie politique française, il faut plutôt voir un phénomène européen de prise de conscience de la réalité de la désindustrialisation du continent. Exploité avec plus ou moins de populisme ou de démagogie par les forces politiques classiques.

le sociologue Gaël Brustier, proche du candidat socialiste défend la participation de M. Montebourg à la primaire socialiste.

Cher Hugues Serraf...

"Vos attaques contre Arnaud Montebourg ne comportent aucun argument"

Réagissant à l'éditorial d'Hugues Serraf "Primaire PS : mais à quoi sert Arnaud Montebourg ?" publié jeudi, le sociologue Gaël Brustier, proche du candidat socialiste, dénonce le "totalitarisme" de l'éditorialiste d'Atlantico et défend la participation de M. Montebourg à la primaire socialiste.

Contributeurs les + lus