Yannick Mireur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Yannick Mireur est l’auteur de deux essais sur la société et la politique américaines (Après Bush: Pourquoi l'Amérique ne changera pas, 2008, préface de Hubert Védrine, Le monde d’Obama, 2011). Il fut le fondateur et rédacteur en chef de Politique Américaine, revue française de référence sur les Etats-Unis, et intervient régulièrement dans les médias sur les questions américaines. Son dernier ouvrage, Hausser le ton !, porte sur le débat public français (2014).

Ses Contributions

Sauvé ou... perdu sans Bannon ? Voilà ce qui attend Donald Trump une fois son éminence grise et âme damnée mise sur la touche

Cabinet ou placard ?

Sauvé ou... perdu sans Bannon ? Voilà ce qui attend Donald Trump une fois son éminence grise et âme damnée mise sur la touche

La déchéance de Steve Bannon a été perçue et souvent saluée. Pourtant, si l'outrancier directeur de Breitbart News avait quelques raisons d'effrayer l'opinion, il avait l'avantage d'avoir une ligne idéologique construite et cohérente. A l'opposée de l'impulsivité de son président.

Adieux de Barack Obama : les Etats-Unis face au lourd prix politique de l’échec du “Yes We Can” (malgré un bilan pratique défendable)

Goodbye Mister President

Adieux de Barack Obama : les Etats-Unis face au lourd prix politique de l’échec du “Yes We Can” (malgré un bilan pratique défendable)

Le 20 janvier prochain, Donald Trump succédera à Barack Obama comme président des Etats-Unis. Après huit années passées à la Maison-Blanche, les espoirs suscités par son célèbre "Yes we can!" sont difficiles à apercevoir dans l'électorat américain divisé. Le bilan, s'il n'est ni négatif, ni positif, est à contraster.

Donald Trump, le président qui prend le risque de continuer à enrager les médias et le système politique américain

Briseur de codes

Donald Trump, le président qui prend le risque de continuer à enrager les médias et le système politique américain

Lors de sa première conférence de presse depuis son élection, le nouveau président américain a renouvelé ses attaques à l’égard des médias. Un comportement qui relève à la fois de la tactique et du spontané.

Mais quand ouvriront-ils les yeux ? Obsédés par Trump, les médias et les politiques n'ont toujours pas daigné s'intéresser aux clés de cette élection

Aveugles

Mais quand ouvriront-ils les yeux ? Obsédés par Trump, les médias et les politiques n'ont toujours pas daigné s'intéresser aux clés de cette élection

Alors que Donald Trump a été élu à la surprise générale 45ème président des États-Unis, l'ensemble de la classe politique et médiatique préférait encore pointer après son élection les risques associés à son futur mandat, au lieu de s'interroger sur les motivations réelles de ses électeurs.

Ah oui quand même... Donald Trump président des Etats-Unis : ce que ça va concrètement changer pour vous

Trump le peuple

Ah oui quand même... Donald Trump président des Etats-Unis : ce que ça va concrètement changer pour vous

Economie, commerce, image des Etats-Unis, vision du monde : voici ce que l'élection de Trump va changer pour les Européens.

Et pendant que les riches Républicains passent chez Hillary Clinton, les pauvres démocrates regardent du côté de chez Trump

Inversion

Et pendant que les riches Républicains passent chez Hillary Clinton, les pauvres démocrates regardent du côté de chez Trump

La polémique entre Donald Trump et la famille Khan a entraîné la défection de plusieurs grands donateurs du parti républicain tels que Meg Whitman, directrice générale de Hewlett Packard qui a appelé à voter pour la candidate démocrate. Si Hillary Clinton pourrait ainsi capter une partie de l'électorat républicain, les électeurs des Etats manufacturiers dévastés par les évolutions économiques ​comme le Michigan, terre démocrate, pourraient être séduits par le discours de rupture de Trump.

Tensions raciales maximum aux Etats-Unis : Barack Obama en a-t-il fait assez pour les Afro-Américains ?

Situation tragique

Tensions raciales maximum aux Etats-Unis : Barack Obama en a-t-il fait assez pour les Afro-Américains ?

La fusillade de Dallas et l'assassinat de deux Afro-Américains cette semaine par des policiers aux États-Unis ne font qu'augmenter la longue liste de ce type d'incidents recensés ces dernières années. Un problème qui présente des caractéristiques structurelles et vis-à-vis duquel Barack Obama aurait pu néanmoins être plus actif, malgré l'hostilité du Congrès.

Hillary Clinton est-elle en train de promettre une rupture entre les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite ?

La rupture tranquille

Hillary Clinton est-elle en train de promettre une rupture entre les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite ?

Réagissant à l'attentat d'Orlando, Hillary Clinton a fermement demandé à l'Arabie Saoudite, au Koweït et au Qatar de ne plus se montrer aussi complaisants avec l'islamisme radical. Une prise de position pas si étonnante que cela pour celle qui briguera la Maison Blanche en novembre prochain.

Donald Trump, ce bug dans la matrice des campagnes électorales : comment le candidat républicain a-t-il pu déjouer à ce point tous les pronostics (et un tel scénario est-il imaginable en France) ?

Cygne noir

Donald Trump, ce bug dans la matrice des campagnes électorales : comment le candidat républicain a-t-il pu déjouer à ce point tous les pronostics (et un tel scénario est-il imaginable en France) ?

Il y a encore dix mois, les médias le considéraient comme un clown. Aujourd'hui, le multi-milliardaire est presque assuré de représenter le parti Républicain à la présidentielle américaine. Rejet de l'establishment, stagnation des salaires et sentiment de déperdition de l'identité américaine ont formé un contexte favorable à son ascension, que n'ont pas relevé la majeure partie des observateurs politiques.

Donald Trump ou Hillary Clinton : de quel locataire de la Maison Blanche, la France et l’Europe ont-elles le plus à redouter ?

La peste ou le choléra ?

Donald Trump ou Hillary Clinton : de quel locataire de la Maison Blanche, la France et l’Europe ont-elles le plus à redouter ?

Tout semble indiquer que Hillary Clinton sera la candidate des Démocrates et Donald Trump celui des Républicains à l'élection présidentielle américaine. Le résultat de cette élection n'est pas sans enjeux pour la France et l'Europe.

En s'aliénant le vote des femmes, Donald Trump pourrait bien avoir franchi le seuil fatal à ses chances de victoire finale

La goutte d’eau

En s'aliénant le vote des femmes, Donald Trump pourrait bien avoir franchi le seuil fatal à ses chances de victoire finale

Entre ses attaques misogynes, ses propos sur l’avortement et l'inculpation de son directeur de campagne pour violences contre une journaliste, Donald Trump est en train de perdre les électrices américaines, ce qui pourrait bien lui coûter la Maison blanche.

“L’Irak, une erreur gravissime” : comment Donald Trump bouleverse l’ADN des Républicains en assumant sa rupture avec les néoconservateurs

Primaires américaines

“L’Irak, une erreur gravissime” : comment Donald Trump bouleverse l’ADN des Républicains en assumant sa rupture avec les néoconservateurs

Alors que Donald Trump n'en finit plus de faire parler de lui et de mener la danse dans la course aux primaires républicaines pour l'élection présidentielle américaine, l'ascension du milliardaire provocateur entérine le déclin de l'influence des néoconservateurs des années 2000 sur le "Grand Old Party".

Primaires américaines : attention, un candidat républicain effrayant (Donald Trump) peut en cacher un autre… encore pire (Ted Cruz)

Les Républicains piégés

Primaires américaines : attention, un candidat républicain effrayant (Donald Trump) peut en cacher un autre… encore pire (Ted Cruz)

L'avance de Donald Trump dans la course républicaine semble se ralentir, tandis qu'une victoire de l'ultraconservateur Ted Cruz à l'investiture en juillet est de plus en plus probable.

Trump, champion des blancs ? La présidentielle de 2016 préfigure-t-elle une Amérique où le vote deviendrait une pure affaire ethnique ?

Fractures partisanes et raciales

Trump, champion des blancs ? La présidentielle de 2016 préfigure-t-elle une Amérique où le vote deviendrait une pure affaire ethnique ?

Grands favoris, désignés à la suite du Super Tuesday, Donald Trump et Hillary Clinton capitalisent sur deux électorats très différents. La Démocrate est très appréciée des différentes minorités ethniques, quand le Républicain vise davantage à attirer de nouveaux électeurs blancs.

La relative platitude des candidats républicains, ajoutée au sentiment que rien ne change, crée un vide. Donald Trump le remplit par sa personnalité et sa liberté de ton, par son profil aussi car il n'est pas un politique.

Aspirateur à dégoûtés de la politique

Trump 2016 = Sarkozy 2007 ? Ce qui se cache derrière le record historique de participation à la primaire républicaine

Si Donald Trump fait la course en tête dans les primaires républicaines aux Etats-Unis, il le doit en grande partie à sa formidable capacité à mobiliser un électorat auparavant lassé de la politique. Une réussite qui rappelle la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

L’âme du parti démocrate est en jeu avec l’affrontement Sanders-Clinton. L’un exprime un aggiornamento idéologique pour retrouver une vigueur doctrinale, quand l’autre incarne l’insincérité et l’arrivisme, mais aussi la continuité du mandat Obama.

Primaires démocrates

Bernie Sanders, socialiste revendiqué : le concurrent d’Hillary Clinton a-t-il des pulsions suicidaires ou très calculées ?

Après des mois à la première place des sondages, Hillary Clinton se retrouve talonnée par son adversaire Bernie Sanders. Les soutiens du candidat socialiste sont de plus en plus nombreux, notamment au sein des catégories jeunes de l'électorat démocrate.

Dernier discours sur l'état de l'Union : pourquoi le bilan d'Obama au Moyen-Orient est calamiteux (et celui d'Hillary Clinton pourrait bien être pire)

Retrait non maîtrisé

Dernier discours sur l'état de l'Union : pourquoi le bilan d'Obama au Moyen-Orient est calamiteux (et celui d'Hillary Clinton pourrait bien être pire)

Appuyé par ses secrétaires d'Etat Hillary Clinton puis John Kerry, Barack Obama a hérité d'un monde, de plus en plus multipolaire et turbulent, marqué par la Guerre contre la Terreur et les erreurs de son prédécesseur.

Donald Trump.

Trump-l'œil

Tea party : Donald Trump m’a tuer ?

D'après un sondage mené par Gallup, le Tea Party, jadis soutenu par 32% de la population américaine, est en chute libre et ne séduit plus que 17% des électeurs.

Contributeurs les + lus