Mot-clé «organes » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé organes

Une femme et des enfants se rafraichissent avec l'eau d'un robinet public lors d'une chaude journée. Allahabad, Inde, le 28 avril 2022

Conséquences lourdes

Ce que les vagues de chaleur extrêmes qui frappent l’Inde nous apprennent sur les limites de survie du corps humain

En Inde, le mois de mars fut le plus chaud en 122 ans. En avril, le thermomètre est monté jusqu'à 46 degrés à New Delhi, avec des température de 35 degrés la nuit. De telles chaleurs, lorsqu'elles s'installent dans la durée, peuvent avoir de lourdes conséquences pour le corps humain

Une personne âgée dans un Ehpad.

Allongement de la vie

La longévité est-elle autre chose qu’un rêve (et un investissement) de milliardaires ?

Les milliardaires de la Silicon Valley ont passé des années à chercher des moyens de vivre plus longtemps. Ils ont notamment financé des travaux scientifiques pour comprendre comment les corps vieillissent. Ces études et ces technologies pourraient finir par profiter à tout le monde.

Des scientifiques de Stanford pensent être proches de mettre au point une pilule qui pourrait apporter les nombreux avantages du sport sans le moindre effort.

Bonne nouvelle pour les patates de canapé ?

Une pilule produisant les mêmes effets que l’exercice physique serait en passe d’être développée 

Une équipe de l'université de Stanford a identifié une protéine appelée clusterine - un composé anti-inflammatoire libéré en plus grande quantité lorsque nous faisons de l'exercice - comme étant responsable de la plupart des bienfaits physiques du sport.

Un chirurgien et son équipe effectuent une transplantation rénale sur un patient à l'hôpital La Paz de Madrid, le 28 février 2017.

Innovation médicale

Xénotransplantation : les greffes d’organes de l’animal à l’homme, entre espoirs et vertiges éthiques

Pour la première fois, un rein de porc génétiquement modifié a été transplanté à un humain et a pu fonctionner pendant 54 heures sans être rejeté. Face au recul des dons d'organes, cette alternative pourrait permettre à l'avenir d'apporter des solutions à de nombreux patients.