Charles Gave | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Charles Gave est président de l'Institut des Libertés, un think tank libéralIl est économiste et financier. Son ouvrage L’Etat est mort, vive l’état  (éditions François Bourin, 2009) prévoyait la chute de la Grèce et de l’Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal Research et de Gavekal Securities, et membre du conseil d’administration de Scor.

Ses Contributions

Coronavirus : la facture qui risque de creuser les inégalités ?

Qui va payer ?

Coronavirus : la facture qui risque de creuser les inégalités ?

Comme la multiplication des propositions de taxation numérique le prouve, les gagnants de la mondialisation sont dans la ligne de mire pour payer la facture du Coronavirus. A la (très hypothétique) condition de faire sauter les verrous du monde d’avant... Mais qui en aura le courage ?

Cette Europe devenue détestable car conduite par des gens méprisables

Bonnes feuilles

Cette Europe devenue détestable car conduite par des gens méprisables

Après avoir servi de bouc émissaire à la crise de 2008, le libéralisme, désormais réhabilité, tient lieu d’étalon de valeur entre candidats aux primaires de la droite. Pour analyser l’origine du libéralisme et sa véritable nature, Charles Gave, dans une série de billets d’humeur, revient ici sur les grands principes à l’origine de cette branche du Droit ainsi que sur les réalités économiques auxquelles la France de demain sera inéluctablement confrontée. Extrait de "Sire, surtout ne faites rien !" de Charles Gave, aux éditions Jean-Cyrille Godefroy 2/2

Le spectacle - unique en Europe - des mendiants dans la rue peut-il faire douter des ravages de l'économie collectiviste à la française ?

Sans concessions

Le spectacle - unique en Europe - des mendiants dans la rue peut-il faire douter des ravages de l'économie collectiviste à la française ?

Marqueur étalon des candidats de la primaire de la droite et du centre, le libéralisme semble réhabilité au moins dans une partie de l'électorat français. Charles Gave, de l'Institut des libertés, prend sa défense dans un ouvrage intitulé "Sire, surtout ne faites rien !".

Piketty ou quand un oint du seigneur se prend les pieds dans le tapis

Bonnes feuilles

Piketty ou quand un oint du seigneur se prend les pieds dans le tapis

Après avoir servi de bouc émissaire à la crise de 2008, le libéralisme, désormais réhabilité, tient lieu d’étalon de valeur entre candidats aux primaires de la droite. Pour analyser l’origine du libéralisme et sa véritable nature, Charles Gave, dans une série de billets d’humeur, revient ici sur les grands principes à l’origine de cette branche du Droit ainsi que sur les réalités économiques auxquelles la France de demain sera inéluctablement confrontées. Extrait de "Sire, surtout ne faites rien !" de Charles Gave, aux éditions Jean-Cyrille Godefroy 1/2

Quand la colère des peuples se réveillera face à l'incroyable préférence des classes dirigeantes françaises pour le chômage

Ça va barder !

Quand la colère des peuples se réveillera face à l'incroyable préférence des classes dirigeantes françaises pour le chômage

Les reculades du gouvernement sur le projet de loi El Khomri confirment l'absence de volonté de celui-ci d'engager des réformes structurelles pour enrayer la hausse du chômage.

L'Europe submergée par un grand mouvement sud nord dans 30 ans (Alfred Sauvy, 1987)

Fin d'une époque

L'Europe submergée par un grand mouvement sud nord dans 30 ans (Alfred Sauvy, 1987)

Selon Charles Gave, les économistes comme Alfred Sauvy, mélange de modestie et de compétence, n'existent plus.

L'UE est-elle menacée d'un effondrement soudain à la soviétique (ou sommes-nous juste devenus incapables de voir ce qui fait encore notre force) ?

D'une Union, l'autre

L'UE est-elle menacée d'un effondrement soudain à la soviétique (ou sommes-nous juste devenus incapables de voir ce qui fait encore notre force) ?

Les chefs d'Etat et de gouvernement européens doivent se réunir jeudi 18 février pour répondre aux crises qui traversent l'Union. S'il semble inimaginable qu'elle ne s'effondre, les soubresauts continus qu'elle vit depuis des mois auxquels s'ajoutent une défiance des populations européennes pourraient gravement la fragiliser.

Déliquescence politique : nous souffrons tous d’un déficit d’admiration

Amour propre

Déliquescence politique : nous souffrons tous d’un déficit d’admiration

Le monde souffre aujourd'hui d'un déficit de personnalités admirables et de ce fait, chaque peuple - particulièrement le peuple de France - souffre d'un déficit d'admiration.

Cet étrange faisceau d’indices qui peut laisser penser que les Grecs seraient en fait en train de tout mettre en oeuvre pour sortir à terme de la zone euro

Double jeu

Cet étrange faisceau d’indices qui peut laisser penser que les Grecs seraient en fait en train de tout mettre en oeuvre pour sortir à terme de la zone euro

Loin d'être un ignare et un incompétent, Alexis Tsipras aurait – aux yeux de Charles Gave – roulé toute l'Union Européenne dans la farine. En organisant sa sortie de la zone euro tout en donnant l'air de vouloir y rester, la Grèce a beaucoup plus à gagné qu'en se laissant chuter sans aide.

Comment le droit devient un parfait alibi pour restreindre les libertés des individus

Régression

Comment le droit devient un parfait alibi pour restreindre les libertés des individus

La "classe Davos, Harvard, Wall-Street" pourrait bien être en train d’utiliser les deux crises qui ont marqué le monde depuis le début du XXIème siècle pour nous faire passer de l’état de Droit, qui n’existe que dans les systèmes fondés sur le Libéralisme, au Droit de l’Etat, qui en est la négation.

Le ralentissement économique surprise aux Etats-Unis et au Royaume-Uni préfigure-t-il une nouvelle méga crise ?

Attachez vos ceintures

Le ralentissement économique surprise aux Etats-Unis et au Royaume-Uni préfigure-t-il une nouvelle méga crise ? Revue d’arguments

Après la crise de 2008, certaines théories économiques affirment que nous sommes déjà à l'aube d'une nouvelle crise, encore plus violente. Les semblants de reprise actuels seraient le calme avant la tempête.

Le pouvoir dans l’Empire du Milieu est en train d’arriver à la phase des réalisations concrètes.

Passation des pouvoirs

Pour comprendre les coulisses du début de remplacement de l'empire américain par la Chine

Du remplacement du FMI à la Banque Mondiale : le pouvoir dans l’Empire du Milieu est en train d’arriver à la phase des réalisations concrètes.

L'euro dans la tourmente

Le dernier samouraï

Qui soutient encore l’euro et pour combien de temps ?

Voilà plusieurs semaines que la Banque centrale européenne a annoncé son plan de rachat des dettes souveraines via un plan d'assouplissement monétaire pour soutenir la croissance dans la zone euro. Une décision prise en dehors de ses prérogatives, et qui fait penser à un acharnement thérapeutique déraisonné.

Faut-il éviter de parler de l'islam ?

De quoi parle-t-on, au juste ?

Pourquoi il est important de nommer l'islam dans les défis de la France de l’après Charlie

Un mois après les événements tragiques qui ont frappé la France au cœur de ses principes et de ses identités, la question de la place de l'islam en France continue d'être posée par les responsables politiques, mais pas toujours dans les termes les plus justes.

La machine à billets ne peut pas tout faire

Cautère sur jambe de bois

900 milliards d’euros de relance monétaire : la BCE remplit enfin sa part du contrat… mais ne pourra pas sauver l’Europe à elle seule (et ce que ça nous dit des vices structurels de l’euro)

La BCE se lance dans le rachat de la dette publique des Etats européens pour enrayer la tendance déflationniste. Une politique attendue, certes, mais des effets qui s'annoncent incertains.

La Chine n'est plus l'usine de l'Europe... et s'en accommode très bien.

Les lois de l'évolution

Pourquoi la Chine se fiche du déclin européen et s’est déjà adaptée à notre faiblesse économique

La Chine n'est plus l'usine à bas coût de l'Europe, et cette dernière n'ayant de toute façon plus une demande suffisante, l'Empire du Milieu a décidé de s'en détourner, pour entrer dans une nouvelle ère.

Dans "Le suicide français", Eric Zemmour ne cesse d'attaquer "le libéralisme".

Confusion

Quand Eric Zemmour confond le libéralisme avec le capitalisme de connivence

Dans "Le suicide français", Eric Zemmour ne cesse d'attaquer "le libéralisme", alors que dans les faits, ce qu'il désigne, c'est le capitalisme de connivence. D'où l'importance des termes et des définitions.

Bernd Lucke, le leader du parti "Alternative fur Deutschland".

Le départ ?

Et au fait, quoi de neuf en Allemagne ? La montée dans les urnes du sentiment anti-euro

L'émergence du parti "Alternative fur Deutschland" aurait tout lieu d'intéresser la sphère politique européenne et française. Avec lui, c'est également le sentiment anti-euro qui monte en Allemagne.

En juin 2014, le taux de croissance annuelle de l'indice des prix à la consommation (IPC) a chuté à 0,5 %.

Pour le dire crûment

Pourquoi la France sera en déflation fin juillet (et ce que ça signifie concrètement pour nous)

Le taux de croissance annuelle de l'indice des prix flirte avec la barre des 0 %, et la production industrielle a chuté de 3,7 % entre mai 2013 et mai 2014.

Le contexte actuel est favorable à l'apparition de tensions révolutionnaires.

La chute

Quand le déni de l'échec de l'idéal de la Révolution française mène la France droit à des années Brejnev

Le contexte actuel est favorable à l'apparition de tensions révolutionnaires. Si nos élites n'arrivent pas à prendre en compte l'échec de leur socle de réflexion, issu des idéaux de la Révolution Française, trois scénarios sont envisageables : un changement de constitution, de régime, ou une disparition de la civilisation.

Contributeurs les + lus