Michel Maffesoli | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Michel Maffesoli est Membre de l’Institut universitaire de France, Professeur Émérite à la Sorbonne. Ces derniers livres publiés sont "Écosophie" (ed du Cerf, 2017), "Êtres postmoderne" ( Ed du Cerf 2018), "La nostalgie du sacré" ( Ed du Cerf, 2020).

Ses Contributions

Un client regarde un fusil de type AR-15 dans un magasin d'armes à feu. Utah, 4 février 2021

Crise de la masculinité

Tuerie au Texas : derrière la question du contrôle des armes à feu, la crise de la masculinité

Aux États-Unis, le phénomène se répète années après années. Après la tuerie de Buffalo dans l'État de New-York le 14 mai, une fusillade a fait au moins 19 morts dans une école du Texas. Si les assaillants sont très représentatifs de la société américaine, ils sont toujours des hommes, souvent mal dans leur peau. L'effet d'une crise de la masculinité ?

Des élèves révisent pour passer le concours de l'ENA.

Impuissance politique

Et si les maux français venaient tous d’une même cause invisible ?

Comme le montrent un certain nombre de travaux sociologiques ou historiques, briser les esprits brillants ou non conventionnels est la règle dans un système perclus par les lourdeurs administratives et la sous performance. Seule la peur pré (ou post) effondrement suscite le changement.

Un citoyen exhibe une affiche par la fenêtre de sa voiture alors que le Convoi de La Liberté part de Bayonne vers Paris, le 9 février 2022.

Racines de la contestation

Convois de la liberté : et si le passe vaccinal n’était que l’écran sur lequel se projettent des angoisses beaucoup plus profondes (et pas dénuées de fondement…) ?

Né sur les réseaux sociaux et inspiré d’un mouvement canadien, le Convoi de la liberté a commencé à s’élancer à travers la France ce mercredi 9 février. Cette mobilisation dénonce notamment les restrictions des libertés et exprime un sentiment de dépossession. La classe politique ne commet-elle pas une erreur en ne répondant pas aux sources profondes des angoisses des citoyens ?

Yannick Jadot s'exprime lors d'une conférence de presse après avoir remporté la primaire des écologistes, le 28 septembre 2021.

Campagne électorale

Gauche : aux racines de la grande extinction de voix

Selon un sondage Ipsos pour Le Parisien, de nombreuses propositions de Yannick Jadot ne sont pas soutenues majoritairement par les Français. Y a-t-il un problème d’adéquation entre les propositions des candidats de gauche et les préoccupations des Français ?

"Les Bodin's en Thaïlande": Jean-Christian Fraiscinet, Vincent Dubois

Face à face

Êtes-vous plutôt allergique à la France Bobo ou à la France Bodin’s ?

Le film des Bodin’s fait un carton en province mais n’est quasiment pas projeté à Paris. Si les différences de goûts culturels ont toujours existé, sont-elles devenues abyssales ?

Un bureau de vote vide, à Strasbourg en 2017.

Effet indésirable

Sommes-nous devenus trop riches pour être encore intéressés par la démocratie ?

La vulgate des démocraties occidentales veut que la prospérité garantisse des systèmes politiques stables, sains et démocratiques. Et si nous étions en train de constater l’inverse ?

Des policiers agitent des drapeaux lors du rassemblent devant l'Assemblée nationale à Paris le 19 mai 2021.

Colère face à la violence

(Dés)ordre public : la Ve République, colosse aux pieds d’argile ?

Alors que montent la colère des policiers et l’exaspération d’un certain nombre de militaires face à l’état sécuritaire du pays -et même si la situation actuelle n’a rien à voir avec le contexte de la guerre d’Algérie- un choc à la 1958 finirait-il par être possible ?

Emmanuel Macron à l’assaut de la droite : gare à la débâcle des sentiments

Le grand gloubi boulga

Emmanuel Macron à l’assaut de la droite : gare à la débâcle des sentiments

Alors que l’alliance entre Renaud Muselier et LREM en PACA continue à provoquer des remous, les macronistes évoquent deux droites irréconciliables. L’allégeance à M. Macron ou le rejet de Mme Le Pen suffisent-ils pour autant à penser en soi les défis du monde d’aujourd’hui ?

Michel Maffesoli en 2008 pose lors de "La Cité de la Réussite".

Entretien Bonnes Feuilles

Michel Mafesoli : « Nous sommes à la fin de l’époque ouverte par Descartes et par les Lumières et la société officieuse tente d’échapper à l’emprise d’un pouvoir officiel hors sol »

Michel Maffesolie publie « L’ère des soulèvements » aux éditions du Cerf, il revient avec nous sur le changement de paradigme que nous traversons du mouvement des gilets jaunes en passant par la contestation à la gestion de la pandémie.

Un membre des Gilets jaunes lors d'une manifestation à Paris, lors du 24e samedi consécutif de manifestations le 27 avril 2019.

Bonnes feuilles

Gilets jaunes : la révolte de Monsieur tout le monde que le pouvoir peine à entendre

Michel Maffesoli publie « L’ère des soulèvements » aux éditions du Cerf. Reprenant un à un les récents séismes qui ont ébranlé nos représentations, Michel Maffesoli montre comment l'avènement d'un totalitarisme doux marque, par réaction, l'ère des révoltes. Pour le meilleur et pour le pire, l'ère des révoltes a commencé et ne cessera pas avant longtemps. Extrait 2/2.

Une dose de vaccin contre la Covid-19 positionnée à côté d'une seringue et d'un globe terrestre.

Bonnes feuilles

L’ère des soulèvements : crise sanitaire, crise des civilisations

Michel Maffesoli publie « L’ère des soulèvements » aux éditions du Cerf. Reprenant un à un les récents séismes qui ont ébranlé nos représentations, Michel Maffesoli montre comment l'avènement d'un totalitarisme doux marque, par réaction, l'ère des révoltes. Pour le meilleur et pour le pire, l'ère des révoltes a commencé et ne cessera pas avant longtemps. Extrait 1/2.

Un patient dans une salle d'attente.

Impact psychologique

Le monde d’après le Covid sera-t-il surtout celui d’une génération à-quoi-bon ?

Derrière les troubles psychologiques liés à l’épidémie de Covid-19 et déjà largement documentés se cache en fait un malaise beaucoup plus profond sur le sens de nos vies.

Deux professeurs de Sciences Po Grenoble ont été ciblés par des accusations injustifiées d'islamophobie. Les noms de deux professeurs accusés ont été placardés sur les murs de l'IEP.

Dictature du bâillon

Cette culture de la lâcheté sans laquelle ne pourrait prospérer la Cancel Culture

Même si la mise à l’index de deux professeurs de Sciences Po Grenoble par l’Unef sur le fondement d’accusations injustifiées d’islamophobie a soulevé une vague d’indignation, la pression de l’idéologie des progressistes néo-identitaires va grandissante. De Raymond Aron à Raymond Boudon, voilà ce que la sociologie politique peut nous apprendre des recettes qui permettent à une minorité d’imposer ses vues à la majorité.

Le port obligatoire du masque-muselière suffit-il à rendre les Français obéissants ?

Soumission apparente

Le port obligatoire du masque-muselière suffit-il à rendre les Français obéissants ?

Michel Maffesoli met en lumière la ruse qui guide beaucoup de Français aujourd’hui, face à une classe politique essentiellement occupée à « communiquer » et à faire spectacle pendant que le pays décline. Cette ruse consiste à faire semblant d’obéir à un Etat qui ne remplit plus ses devoirs à l’égard du peuple.

Le divorce entre les élites et la réalité, premier des séparatismes ?

Gouffre

Le divorce entre les élites et la réalité, premier des séparatismes ?

Plusieurs études montrent que les Français ne croient plus aux discours sur la République ou la laïcité, car ils observent des élites qui par bien des aspects parlent et agissent comme si le réel n’existait pas vraiment.

Des masques à la mascarade, la société du spectacle à son apogée

Rentrée masquée

Des masques à la mascarade, la société du spectacle à son apogée

Michel Maffesoli revient sur la question du port du masque et sur les enseignements pour la société, liés à sa généralisation.

Du bal masqué à la danse macabre

Société de contrôle

Du bal masqué à la danse macabre

Michel Maffesoli décrypte l'état de la société française face à la pandémie de Covid-19 et analyse l'impact et l'emprise des médias et de la classe politique sur la vie des citoyens. Il s'interroge également sur la mutation de la société sur le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Lâcheté, résignation et (vrais/faux) bons sentiments : le cocktail de la déliquescence avancée de notre État de droit

Erreurs politiques

Lâcheté, résignation et (vrais/faux) bons sentiments : le cocktail de la déliquescence avancée de notre État de droit

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, ne recevra finalement pas la famille d'Adama Traoré après le refus des proches du jeune homme au nom de la séparation des pouvoirs. Comment expliquer un tel cafouillage ? Est-il symptomatique de la déliquescence de notre Etat de droit ?

Big Brother : et le Coronavirus mit à nu la "populophobie" d’élites en faillite

Populistes VS populophobes

Big Brother : et le Coronavirus mit à nu la "populophobie" d’élites en faillite

Michel Maffesoli revient sur la méfiance et la stratégie déployée face aux défis sanitaires et économiques du coronavirus. Il aborde aussi la crise civilisationnelle et le Big Brother étatique.

Contributeurs les + lus