Mot-clé «éditions grasset» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé éditions grasset

Raphaël Gaillard : notre cerveau et l’art

Atlantico Litterati

Raphaël Gaillard : notre cerveau et l’art

Raphaël Gaillard publie « Un coup de hache dans la tête » chez Grasset

"Loin à l'Ouest" de Delphine Coulin, Grasset.

ATLANTI-CULTURE

"Loin à l'Ouest" de Delphine Coulin : de la Commune à nos jours, une saga familiale et féminine

"Loin à l'Ouest" de Delphine Coulin, une superbe fresque féministe de la Commune à nos jours, une saga familiale et féminine à découvrir chez Grasset.

« Jean-Claude Fasquelle, portrait de l’éditeur en artiste » / Grasset

Atlantico Litterati

« Jean-Claude Fasquelle, portrait de l’éditeur en artiste » / Grasset

Jean-Claude Fasquelle, ou l’art d’éditer Les éditions Grasset rendent hommage à leur ancien PDG en publiant « Jean-Claude Fasquelle : portrait de l’éditeur en artiste ». Une œuvre signée par de nombreux auteurs, en mémoire de celui qui, voué aux livres comme Morand semblait « voué aux chats », aima les écrivains sa vie durant. Somptueux.

Livre : "Occident" de Simon Liberati : Baroque, très particulier, intéressant, mais faut s'accrocher...

Atlanti-Culture

Livre : "Occident" de Simon Liberati : Baroque, très particulier, intéressant, mais faut s'accrocher...

L’univers très particulier de cet auteur fétichiste se confirme dans ce roman baroque.

LECTURES D’ÉTÉ : Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois

Atlanti-Culture

LECTURES D’ÉTÉ : Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois

AUJOURD'HUI : "L'amour après" de Marceline Loridan Ivens aux éditions Grasset

"Mon père sur mes épaules" : Quel fils idéal ! immérité ?

Atlanti-culture

"Mon père sur mes épaules" : Quel fils idéal ! immérité ?

Les lectures d'été de Culture-Tops

Pourquoi la finance est "utile et nécessaire"

Bonnes feuilles

Pourquoi la finance est "utile et nécessaire"

Stop ! Les Français, comme beaucoup de peuples occidentaux, broient du noir plus que jamais. Les populistes de droite et de gauche surfent sur cette déprime collective en alignant beaucoup de mensonges… mais aussi quelques vérités. Oui, c’est vrai, les dirigeants politiques et économiques ont commis de lourdes erreurs. Oui, une forme de libéralisme a trop tiré sur la corde dans le monde. Le moment est venu d’arrêter de se lamenter ou de croire que les extrêmes et les plus radicaux apporteront des solutions pour remonter la pente. Leurs remèdes seraient pires que le mal. Mais maintenant ? Extrait de "La France va s'en sortir", de Dominique Seux, aux éditions Grasset 2/2

Le "carré de l’angoisse" ou les 4 grandes inquiétudes des habitants des pays développés

Bonnes feuilles

Le "carré de l’angoisse" ou les 4 grandes inquiétudes des habitants des pays développés

Stop ! Les Français, comme beaucoup de peuples occidentaux, broient du noir plus que jamais. Les populistes de droite et de gauche surfent sur cette déprime collective en alignant beaucoup de mensonges… mais aussi quelques vérités. Extrait de "La France va s'en sortir", de Dominique Seux, aux éditions Grasset 1/2

Pascal Quignard, le Yourcenar francais ?

Atlanti-culture

Pascal Quignard, le Yourcenar francais ?

Ce n'est pas un auteur toujours facile. Mais son dernier roman le confirme, Pascal Quignard est probablement l'un des dix meilleurs écrivains français vivants. Capable, comme dans "Les larmes", de réaliser une osmose créative rarissime entre roman et grande histoire.

C'est en partie vrai, mais n'exagérons pas...

Atlanti-culture

C'est en partie vrai, mais n'exagérons pas...

Comment la France a nié la réalité politique, historique et sociétale de la guerre, sans se rapprocher pour autant de la paix

Bonnes feuilles

Comment la France a nié la réalité politique, historique et sociétale de la guerre, sans se rapprocher pour autant de la paix

Devant l'incapacité des diplomaties contemporaines à penser les questions de sécurité collective autrement qu'à court terme, et sous l'angle étroit d'intérêts nationaux ou régionaux, ce manuel se propose d'ébaucher les pistes concrètes d'une nouvelle approche de la paix. Extrait de "Mémoire de paix pour temps de guerre", de Dominique de Villepin, aux éditions Grasset 1/2

La communauté internationale, spectre insaisissable mais hyperactif

Bonnes feuilles

La communauté internationale, spectre insaisissable mais hyperactif

Devant l'incapacité des diplomaties contemporaines à penser les questions de sécurité collective autrement qu'à court terme, et sous l'angle étroit d'intérêts nationaux ou régionaux, ce manuel se propose d'ébaucher les pistes concrètes d'une nouvelle approche de la paix. Extrait de "Mémoire de paix pour temps de guerre", de Dominique de Villepin, aux éditions Grasset 2/2

Marseille : clientélisme et détournements de fonds, un an ferme pour la députée PS Sylvie Andrieux, condamnée en 2014

Bonnes feuilles

Marseille : clientélisme et détournements de fonds, un an ferme pour la députée PS Sylvie Andrieux, condamnée en 2014

Les auteurs ont parcouru les routes de France et ont questionné les prévenus, les mis en examen, mais aussi les lanceurs d'alerte, les juges, les avocats et les policiers. On retrouve un maire véreux qui collectionne les œuvres d’art aux frais du contribuable, un huissier de justice fraudeur, un patron qui protège sa maîtresse et bien d’autres encore… Extrait de "Le tour de France de la corruption", de Jacques Duplessy et Guillaume de Morant, aux éditions Grasset 2/2

Ce militant pour le droit des Roms se faisait en fait payer pour aider à les expulser

Bonnes feuilles

Ce militant pour le droit des Roms se faisait en fait payer pour aider à les expulser

Les auteurs ont parcouru les routes de France et ont questionné les prévenus, les mis en examen, mais aussi les lanceurs d'alerte, les juges, les avocats et les policiers. On retrouve un maire véreux qui collectionne les œuvres d’art aux frais du contribuable, un huissier de justice fraudeur, un patron qui protège sa maîtresse et bien d’autres encore… Extrait de "Le tour de France de la corruption", de Jacques Duplessy et Guillaume de Morant, aux éditions Grasset 1/2

"Petit pays" : bon mais ne mérite pas le Goncourt

Atlanti-culture

"Petit pays" : bon mais ne mérite pas le Goncourt

En cette période de Prix littéraires, on parle beaucoup de Gaël Faye. Certes le premier roman du rappeur est bon mais il n'y a pas de quoi s'extasier comme le font certains.

"Le dernier des nôtres" est le second roman d'Adélaïde de Clermont-Tonnerre. Il s'agit de deux histoires qui se chevauchent de chapitre en chapitre, jusqu'à ce qu’elles se rejoignent, évidemment...

Atlanti-culture

Le choix de l'Académie française : franchement, il y avait mieux

Serait-il plus facile de devenir britannique que français ?

Bonnes feuilles

Serait-il plus facile de devenir britannique que français ?

Au départ de ce livre, une indignation. En 2015, les réfugiés du Proche-Orient se sont présentés aux portes de l'Europe et nous avons entendu pour ne pas les accueillir les mêmes arguments que ceux qui furent opposés en son temps au père de l'auteur. Guy Sorman se livre ici à un exercice inédit : le tressage serré de l'autobiographie et de l'essai. Extrait de "J'aurais voulu être français", de Guy Sorman, aux éditions Grasset 2/2

La laïcité, un concept français incompris aux Etats-Unis

Bonnes feuilles

La laïcité, un concept français incompris aux Etats-Unis

Au départ de ce livre, une indignation. Quand, en 2015, les réfugiés du Proche-Orient se sont présentés aux portes de l'Europe, nous avons entendu pour ne pas les accueillir les mêmes arguments que ceux qui furent opposés en son temps au propre père de l'auteur. Guy Sorman se livre ici à un exercice inédit : le tressage serré de l'autobiographie et de l'essai.Extrait de "J'aurais voulu être français", de Guy Sorman, aux éditions Grasset 1/2

Plongée dans le quotidien des damnés de la croissance chinoise

Bonnes feuilles

Plongée dans le quotidien des damnés de la croissance chinoise

Après avoir quitté les campagnes chinoises pour Pékin, ils sont plus d’un million à peupler les sous-sols insalubres de la capitale. Enchaînant les petits boulots, les Mingongs - les ouvriers migrants - sont forcés de vivre sous terre. Venu des quatre coins du pays, ce peuple avance sans états d’âme à la recherche d’une vie meilleure. Il a fini par adopter le surnom dont il a été affublé : les Shuzu, la "tribu des rats". Extrait de "Le peuple des rats" de Patrick Saint-Paul, aux éditions Grasset, 2/2