Nicolas Dupont-Aignan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Nicolas Dupont-Aignan préside Debout la France, parti politique se revendiquant du gaullisme et est l'auteur dFrance, lève-toi et marche aux éditions Fayard. 

 

Ses Contributions

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France, le 26 janvier 2021.

Grand entretien

Nicolas Dupont-Aignan : "Jusqu’où faudra-t-il aller pour qu’Emmanuel Macron comprenne qu’il doit rendre des comptes à la Nation sur la gestion du Covid ?"

Le président de Debout La France est très critique de l'action de l'exécutif depuis le début de la crise sanitaire. Dans un entretien à Atlantico, il regrette le manque d'implication des élus dans les décisions prises et propose ses solutions pour protéger les plus vulnérables au coronavirus.

Nicolas Dupont-Aignan : « Laurent Wauquiez se rapproche de nous en parole mais continue dans les actes à faire le grand écart avec des centristes qui sont les complices du gouvernement »

Entretien politique

Nicolas Dupont-Aignan : « Laurent Wauquiez se rapproche de nous en parole mais continue dans les actes à faire le grand écart avec des centristes qui sont les complices du gouvernement »

Le président de Debout la France a appelé cette semaine à une "union des droites". Pour Atlantico, il explique cette proposition, conséquence logique, selon lui, de la recomposition du paysage politique français après l'élection d'Emmanuel Macron.

Nicolas Dupont-Aignan : "Le discours de Laurent Wauquiez est très proche du mien : s’il est sincère, il faudra comme moi qu'il franchisse le Rubicon"

L'interview politique

Nicolas Dupont-Aignan : "Le discours de Laurent Wauquiez est très proche du mien : s’il est sincère, il faudra comme moi qu'il franchisse le Rubicon"

Dans cet entretien, le Président de Debout la France affirme qu'il est prêt à travailler avec les Républicains ou même les Patriotes.

Nicolas Dupont-Aignan : "Macron est au pouvoir parce qu'on a cédé à cette tyrannie que les électeurs Républicains, Debout la France ou FN n'auraient pas le droit de travailler ensemble"

Entretien politique

Nicolas Dupont-Aignan : "Macron est au pouvoir parce qu'on a cédé à cette tyrannie que les électeurs Républicains, Debout la France ou FN n'auraient pas le droit de travailler ensemble"

Quelques mois après la séquence présidentielle, le président de Debout la France revient sur son alliance éphémère avec le Front national et livre un regard critique sur le début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Nicolas Dupont-Aignan : "La droite française s’est trop longtemps couchée face au politiquement correct. Quand la gauche s'unit, on applaudit, quand c'est la droite, on culpabilise les Français"

Ralliement

Nicolas Dupont-Aignan : "La droite française s’est trop longtemps couchée face au politiquement correct. Quand la gauche s'unit, on applaudit, quand c'est la droite, on culpabilise les Français"

Pour le maire de Yerres, malgré le tollé qu'elle a provoquée, son alliance avec Marine Le Pen est un succès ayant entraîné l'adhésion à Debout la France de plus de 1 000 personnes, indignées du soutien de leurs dirigeants à Emmanuel Macron.

Faisons du 60e anniversaire du traité de Rome un nouveau départ pour la France et l'Europe !

Anniversaire

Faisons du 60e anniversaire du traité de Rome un nouveau départ pour la France et l'Europe !

Le Traité de Rome fête ses 60 ans, en pleine année de présidentielle en France. Dans cette tribune, Nicolas Dupont-Aignan plaide pour un renouveau de l'Union.

Nicolas Dupont-Aignan : "Donald Trump tranche avec l’apathie de nos dirigeants français qui assistent impuissants aux ravages de la mondialisation"

Parole de présidentiable

Nicolas Dupont-Aignan : "Donald Trump tranche avec l’apathie de nos dirigeants français qui assistent impuissants aux ravages de la mondialisation"

Le candidat à l'élection présidentielle et fondateur du parti "Debout la France" Nicolas Dupont-Aignan devrait présenter son programme le premier février. Toutefois le candidat prend de l'avance et se confie à Atlantico.

"Je n'ai pas de critiques à faire sur l'homme François Fillon, et je me réjouis de pouvoir débattre avec lui sur des questions fondamentales. Il y a des points d'accord entre nous, mais il y a aussi un très gros désaccord sur la question européenne."

La voix des oubliés

Nicolas Dupont-Aignan : "Je veux parler à ces 30 millions d'électeurs qui n'ont pas voté dimanche dernier et qui iront voter en mai prochain"

Alors que François Fillon est aujourd'hui bien placé pour être désigné candidat Les Républicains à l'élection présidentielle de 2017, Nicolas Dupont-Aignan estime que la vision politique et économique de l'ancien Premier ministre est radicalement différente de la sienne. Entretien.

Avec Emmanuel Macron, le clivage patriotes / mondialistes est enfin incarné

Opposition frontale

Avec Emmanuel Macron, le clivage patriotes / mondialistes est enfin incarné

Nicolas Dupont-Aignan et Emmanuel Macron sont aux antipodes l'un de l'autre. Le premier est souverainiste quand le second prône une économie mondialisée.

Nicolas Dupont-Aignan : "La "Calais-isation" de la France est imminente, l’accepter est irresponsable et dangereux. Cette dispersion risque de provoquer un gigantesque appel d’air."

Tribune

Français, dites Non à la "Calais-isation" de la France

Dans cette tribune exclusive pour Atlantico, Nicolas Dupont-Aignan réagit vivement sur le démantèlement de la jungle de Calais qui débute ce lundi.

RSA contre une journée de travail hebdomadaire : une mesure de justice sociale

Tribune

RSA contre une journée de travail hebdomadaire : une mesure de justice sociale

Prévisible et consternant. Ce mercredi 5 octobre, le tribunal administratif de Strasbourg a annulé la décision du conseil départemental du Haut-Rhin qui imposait aux allocataires du RSA de travailler bénévolement sept heures par semaine pour des associations, collectivités locales, maisons de retraite ou établissements publics.

Nicolas Dupont-Aignan : "Avec ma candidature et celle d’Emmanuel Macron, cette primaire de la droite est en train de prendre un coup de vieux."

Interview politique

Nicolas Dupont-Aignan : "Avec ma candidature et celle d’Emmanuel Macron, cette primaire de la droite est en train de prendre un coup de vieux."

Alors que l'échéance de la primaire de la droite se rapproche, Nicolas Dupont-Aignan s'exprime, dans cette interview, sur ce qu'il pense de ce scrutin, mais également sur sa candidature à la présidentielle 2017, et le détail de son programme qui se veut surprenant et concret.

Nicolas Dupont-Aignan : "La faiblesse de l'Etat, la lâcheté du gouvernement, son incapacité à prendre à bras-le-corps cette guerre, peuvent nourrir demain des réactions très vives de la part de la population".

Interview politique

Nicolas Dupont-Aignan : "La faiblesse de l'Etat, la lâcheté du gouvernement, son incapacité à prendre à bras-le-corps cette guerre, peuvent nourrir demain des réactions très vives de la part de la population".

Quelques jours après l'attentat de Nice, Nicolas Dupont-Aignan revient sur cet événement tragique, réaffirmant la nécessité de mettre en oeuvre des réponses à la hauteur des enjeux.

Violences et dégradations dans le cadre des manifestations contre la loi Travail : pour Nicolas Dupont-Aignan, "l'autorité de l'Etat est en miettes, le pays à genoux, la République bafouée"

Trop, c'est trop

Violences et dégradations dans le cadre des manifestations contre la loi Travail : pour Nicolas Dupont-Aignan, "l'autorité de l'Etat est en miettes, le pays à genoux, la République bafouée"

En plein état d'urgence, en plein Euro de football et au lendemain d'un double meurtre revendiqué par l'Etat Islamique, la manifestation qui s'est tenue le 14 juin a été le théâtre de violences à l'encontre des policiers présents pour l'encadrement.

Nicolas Dupont-Aignan : "Si je signe l’appel des 40 au Cac 40, c’est pour le bien de la cohésion nationale"

Merci patron !

Nicolas Dupont-Aignan : "Si je signe l’appel des 40 au Cac 40, c’est pour le bien de la cohésion nationale"

Dans l'édition du jeudi 19 mai du quotidien national Libération, 40 personnalités ont signé "l'Appel des 40" pour la mise en place d'une loi encadrant les salaires du patronat. Nicolas Dupont-Aignan en fait partie et revient sur ses raisons.

Nicolas Dupont-Aignan : "Le Hijab day est une initiative pernicieuse, provocatrice, qui vise à banaliser la soumission de la femme"

Défaite auto-prescrite

Nicolas Dupont-Aignan : "Le Hijab day est une initiative pernicieuse, provocatrice, qui vise à banaliser la soumission de la femme"

Créé par des étudiants de Sciences-Po Paris, l'appel à "se couvrir les cheveux d'un voile le temps d'une journée" pour lutter contre "la stigmatisation vécue par de nombreuses femmes voilées en France" correspond à une défaite des élites, pour le candidat à la présidentielle de 2017.

Nicolas Dupont Aignan : “Cette primaire sera le tombeau des Républicains. Les candidats vont s’entre-tuer car rien ne permet de les différencier sur le fond.”

Grand entretien

Nicolas Dupont Aignan : “Cette primaire sera le tombeau des Républicains. Les candidats vont s’entre-tuer car rien ne permet de les différencier sur le fond.”

Nicolas Dupont Aignan revient sur l'incohérence du parti Les Républicains, l'échec des socialistes, le piège du Front national ou encore l'héritage du général de Gaulle.

Nicolas Dupont Aignan : "La politique, ce n'est pas des slogans. La politique, c'est un passé, un présent et un avenir. C'est une cohérence."

Invitation

Nicolas Dupont-Aignan : "Henri Guaino ne peut pas se trahir éternellement et rester malheureux chez les Républicains"

Alors que Henri Guaino a déploré ce lundi l'absence d'une "sensibilité gaulliste" au sein du parti Les Républicains, Nicolas Dupont-Aignan lui ouvre grand les portes de sa formation Debout la France.

Nicolas Dupont-Aignan.

Paroles, paroles

Nicolas Dupont-Aignan : "Le débat entre le gouvernement et l’opposition est pathétique"

Pour le candidat en Île-de-France de Debout la France, le gouvernement se cache derrière l'émotion suscitée par les attentats du 13 novembre pour éviter les véritables questions, et l'opposition se contente de se livrer à une surenchère sécuritaire.

Contributeurs les + lus