Fabrice Balanche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Fabrice Balanche est Visiting Fellow au Washington Institute et ancien directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient à la Maison de l’Orient.

Agrégé et docteur en géographie, il fait un premier séjour au Moyen-Orient en 1990. Depuis il a vécu une dizaine d’années entre la Syrie et le Liban, terrains privilégiés de ses recherches en géographie politique. Il a publié en 2006 un ouvrage sur la Syrie contemporaine, La région alaouite et le pouvoir syriendans lequel il analyse le clientélisme politique qui structure le régime baathiste. Son dernier ouvrage, Atlas du Proche-Orient arabeprésente les traits communs et la diversité du Proche-Orient arabe (Syrie, Liban, Jordanie et Palestine) contemporain.

 

Ses Contributions

Le président que le Liban n’attendait plus : le dessous ultra-géopolitique de la très probable élection de Michel Aoun

Partition

Le président que le Liban n’attendait plus : le dessous ultra-géopolitique de la très probable élection de Michel Aoun

En annonçant finalement son soutien à son rival politique, Saad Hariri assure pratiquement l'élection de l'ancien général Michel Aoun. Cette élection, dont plus personne ne doute du résultat, témoigne une nouvelle fois de la partition du Liban entre les sphères d'influence iranienne et arabe.

Mort d’Abu Muhammad al-Adnani : le dernier signe d’une tendance de fond pas franchement rassurante pour l’Etat Islamique

Le début de la fin

Mort d’Abu Muhammad al-Adnani : le dernier signe d’une tendance de fond pas franchement rassurante pour l’Etat Islamique

Mort de son "ministre des attentats", pertes territoriales en Syrie et en Irak, combattants moins enclins à suivre les ordres d'Abu Bakr al-Baghdadi... Si l'État Islamique est encore loin de disparaître, la situation se complique malgré tout pour le califat auto-proclamé.

La France est-elle encore capable d'aider le Liban ?

Vouloir n'est pas pouvoir

La France est-elle encore capable d'aider le Liban ?

L'ancien Premier ministre souhaite parvenir à débloquer la crise politique qui traverse le pays du cèdre... Une mission qui paraît bien difficile, alors que le parlement national attend l'issue de la guerre en Syrie pour désigner un Président pro-iranien, ou pro-saoudien.

10 000 enfants migrants considérés comme disparus par Interpol : quand l'Europe ignore superbement le problème des mafias dans les bras desquelles elle a jeté des centaines de milliers de réfugiés

Crise migratoire

10 000 enfants migrants considérés comme disparus par Interpol : quand l'Europe ignore superbement le problème des mafias dans les bras desquelles elle a jeté des centaines de milliers de réfugiés

La disparition annoncée par Interpol de 10 000 migrants mineurs depuis le début de la crise est un signe de plus que des réseaux criminels tirent parti du pourrissement de la situation. Et cela ne risque pas de s'arranger.

Pourquoi le flux de migrants en provenance de Syrie va inéluctablement et fortement s’accentuer ces prochains mois

Et plus d'un million

Pourquoi le flux de migrants en provenance de Syrie va inéluctablement et fortement s’accentuer ces prochains mois

Le bureau du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a enregistré 4.2 millions de Syriens arrivés en Europe jusqu'à présent, mais ce chiffre sous-estime le nombre réel de réfugiés d'au moins 20%.

Avion russe abattu par la Turquie : qui pourra encore maîtriser l’étincelle capable de déclencher l’explosion globale du Moyen-Orient et des alliances de l’Occident ?

Accords caduques

Avion russe abattu par la Turquie : qui pourra encore maîtriser l’étincelle capable de déclencher l’explosion globale du Moyen-Orient et des alliances de l’Occident ?

Le 24 novembre, l’armée turque a abattu un avion de combat russe, car celui-ci aurait violé l’espace territorial du pays.

Un combattant de l'Etat islamique en Irak.

Extension du domaine de la lutte

Pourquoi la situation du monde est bien pire qu'après le 11 septembre

Partout, le parallèle entre les attentats du 13 novembre à Paris et ceux du 11 septembre à New York est fait. Pour autant, la situation est désormais pire pour l'Occident. Sur tous les aspects, diplomatique comme militaire, l'éradication de l'Etat Islamique promet d'être compliquée.

L’envoi de troupes au sol a été écarté.

Sur le pied de guerre ?

Intervention en Syrie : un débat parlementaire affligeant

Par la voix de Manuel Valls, le gouvernement a affirmé ne pas avoir changé de stratégie au Moyen-Orient.

Un camp de réfugiés Yazidis au Moyen-Orient.

Turquie, Jordanie, Liban

Crise des migrants : ces millions de réfugiés syriens répartis à travers le Moyen-Orient que l’Europe peine à distinguer derrière l’image de ceux qui traversent la Méditerranée

Alors que la prévision de l’arrivée de 800 000 migrants en Europe pour l’année 2015 crée des réactions violentes et presque paniquées de la part de nos dirigeants, ce chiffre semble dérisoire quant aux 4 millions de réfugiés Syriens répartis au Moyen-Orient.

Les États-Unis continuent de miser sur le mauvais cheval dans leur lutte contre l’Etat Islamique.

Coup d'épée dans l'eau

Rébellion syrienne...et les États-Unis continuent de miser sur le mauvais cheval dans leur lutte contre l’Etat Islamique

La poignée de rebelles soutenue par les Américains est totalement dépassée sur le terrain.

Le site archéologique de Palmyre a une valeur inestimable.

Money Money Money

Pourquoi la guerre de l’Etat islamique contre les trésors archéologiques est aussi motivée par des raisons n’ayant rien à voir avec la pureté religieuse

L'État islamique s'est entièrement emparé de la ville syrienne de Palmyre ce jeudi 21 mai, connue pour ses inestimables ruines antiques qui se revendent à prix d'or sur le marché noir.

L’Etat islamique est victime de son obsession pour les conquêtes territoriales.

Des professionnels de la guerre

25% du territoire des califoutraques reconquis : l’Etat islamique victime de son obsession pour les conquêtes territoriales

Si l'Etat islamique (EI) a réussi à conquérir plusieurs villages autour de Ramadi en Irak cette semaine, le Pentagone a expliqué lundi 13 avril que le groupe armée reculait dans le pays. Depuis son apogée l'été dernier et le début des frappes de la coalition internationale, l'EI aurait perdu de 25 à 30% de terrain en Irak.

L’Arabie saoudite menace d’entrer dans la course à l’armement nucléaire : le vrai-faux défi de Riyad à Washington

Hiroshima mon amour

L’Arabie saoudite menace d’entrer dans la course à l’armement nucléaire : le vrai-faux défi de Riyad à Washington

Dans un entretien à la BBC, le prince saoudien Turki al-Faisal met en garde l'occident contre un risque de course à l'armement nucléaire au Moyen-Orient. Des déclarations qui interviennent en pleine négociation sur le dossier du nucléaire iranien, porté par les Etats-Unis.

Et encore une erreur occidentale en vue sur le jour d’après : quid du sort de Mossoul si les Irakiens la reprennent à l’Etat islamique ?

Epuration sauvage

Et encore une erreur occidentale en vue sur le jour d’après : quid du sort de Mossoul si les Irakiens la reprennent à l’Etat islamique ?

Les Etats-Unis évoquent une possible libération de la ville Mossoul, tombée aux mains de l'Etat islamique, par l'armée irakienne en avril ou en mai. Une action qui serait menée avec l'appui de la coalition internationale dont la France fait partie. Au risque, encore une fois, de laisser un chaos total derrière nous.

Le roi Salmane

Fuite en avant

Et le nouveau roi d’Arabie saoudite offrit 32 milliards de dollars à son peuple… mais jusqu’où les Saoud pourront-ils acheter la paix sociale et sauver leur trône ?

Le nouveau monarque a ouvert les vannes de la dépense publique pour contenter une population dont la majorité ne vit que grâce à la manne étatique. Un système efficace à court terme, mais intenable sur le long terme.

Drapeau noir sur la Méditerranée : quels risques concrets pour la France si l’Etat islamique met la main sur la Libye ?

Aux portes de l'Europe

Drapeau noir sur la Méditerranée : quels risques concrets pour la France si l’Etat islamique met la main sur la Libye ?

Trois attaques ont été menées dans le centre de Tripoli ces derniers mois au nom de l'Etat islamique. La Libye devient pour les islamistes une véritable tête de pont vers l'Europe.

Quelles réponses face au djihad ?

Bal des alliances

Quand la réponse du gouvernement à la menace djihadiste fait l’impasse sur le nécessaire ménage dans la politique étrangère française

Pour lutter contre le terrorisme il faut protéger le territoire national ! C'est du moins l'opinion de Manuel Valls. Mais il faudra bien un jour traiter le terrorisme islamiste dans son ensemble, à l'international donc. Une dimension totalement occultée par l’exécutif.

Tripoli, en proie au chaos

Inquiétant

La Libye, une menace pour l'Europe

La Libye, enfoncée dans une crise politique et dans une situation d'isolement diplomatique, est devenue le sanctuaire de groupes d'islamistes radicaux. Le pays constitue aujourd'hui une menace pour le Maghreb mais aussi pour l'Europe.

Le graphique qui révèle pourquoi l'Arabie Saoudite est une grenade dégoupillée pour la stabilité du Moyen-Orient

Planquez-vous !

Le graphique qui révèle pourquoi l'Arabie Saoudite est une grenade dégoupillée pour la stabilité du Moyen-Orient

Avec un prix du pétrole passé sous la barre des 75 dollars et une jeunesse biberonnée aux pétrodollars, l'Arabie saoudite ne peut pas maintenir indéfiniment son train de vie dispendieux et entretenir en même temps ses alliés régionaux.

Contributeurs les + lus