Mot-clé «Philippe Djian» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé Philippe Djian

Le réalisateur Jean-Jacques Beineix, auteur du film « 37°2 le matin », est décédé à l'âge de 75 ans.

Septième art

Mort de Jean-Jacques Beineix, réalisateur de « 37°2 le matin », à l'âge de 75 ans

Jean-Jacques Beineix est décédé à l’âge de 75 ans. Il avait notamment réalisé le film culte « 37°2 le matin » avec Jean-Hugues Anglade et Béatrice Dalle, adapté de l’œuvre de Philippe Djian.

Philippe Djian  publie « Double Nelson » (Flammarion).

Atlantico Litterati

Philippe Djian : esquisse d’une théorie des relations amoureuses

Auteur de 33 livres- dont «  37, 2 ° le matin » (Ed. Bernard Barrault, adapté au cinéma par Jean-Jacques Beneix), « Impardonnables » (Gallimard/Folio/prix Freustié 2009), adapté au cinéma par André Téchiné, « Oh ! » (prix Interallié Folio/Gallimard), Philippe Djian  publie « Double Nelson » (prise de catch qui met l’adversaire au tapis) Il s’agit d’une méditation sur la relation amoureuse.

Philippe Djian 2030 roman livre

Atlanti Culture

"2030" de Philippe Djian : projetons-nous en 2030. Les inconditionnels de Philippe Djian vont s’y retrouver, mais pour les autres j’ai des doutes

Philippe Djian publie "2030" aux éditions Flammarion.

LECTURES D’ÉTÉ : Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois

Atlanti-Culture

LECTURES D’ÉTÉ : Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois

AUJOURD'HUI : "A l'aube" de Philippe Djian, aux éditions Gallimard.

A l'aube : Philippe Djian en pleine forme

Atlanti-Culture

A l'aube : Philippe Djian en pleine forme

L'univers de Philippe Djian- thématiques et manière d'écrire- est très particulier. Vous le retrouverez tel quel dans son nouveau roman, à un très bon niveau. Il ne se contente pas de s'imiter...

"Marlène" - Une furieuse violence universelle: pitié !

Atlanti-culture

"Marlène" - Une furieuse violence universelle: pitié !

Philippe Djian est incontestablement un écrivain intéressant et qui compte. Mais lorsqu'il se met à se caricaturer lui-même, comme il le fait dans son dernier roman, "Marlène", où tout est violence, la tentation est forte de décrocher...