Mot-clé «altérité» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé altérité

L’altérité sans rivalité : les bienfaits insoupçonnés du port du masque

Bonnes feuilles

L’altérité sans rivalité : les bienfaits insoupçonnés du port du masque

Jean-Michel Oughourlian publie "L'altérité: De qui souffrez-vous ?" aux éditions Desclée De Brouwer. L'auteur s'attache à démontrer que les mécanismes toxiques et pathogènes à l'oeuvre dans les maladies physiques et dans les troubles mentaux ont une cause commune : l'altérité. La vraie question n'est donc pas : De quoi souffrons-nous ? mais bien : De qui souffrons-nous ? Extrait 1/2.

Voir le pire : l'altérité chez Bret Easton Ellis, remède à l’épidémie de supériorité morale

Témoin d'une société

Voir le pire : l'altérité chez Bret Easton Ellis, remède à l’épidémie de supériorité morale

À deux mois de l’élection du Président des États-Unis dans un pays divisé comme rarement dans son histoire entre blancs et noirs, entre hommes et femmes, entre générations… dont la fragmentation a des répercussions en France comme dans toutes les sociétés occidentales, il faut relire le plaidoyer en faveur de l’altérité qu’est l’œuvre romanesque de l’écrivain Bret Easton Ellis.

La revue des revues se penche sur l'évolution du FN.

Revue des revues

Comment le FN est devenu un "parti moderne" - et incontournable - en... s'emparant du champ culturel (!?)

Nan, nan, le FN n'est pas devenu moderne en imposant la culture du biniou et des danses folkloriques ! D'après la "Revue des deux mondes", c'est en se réappropriant, notamment, la notion de "laïcité" qu'il a fait sa révolution et en est arrivé là où il est. Une technique empruntée au communiste Gramsci et qui a profité, en son temps, au PS...

Crise de la quarantaine : pourquoi a-t-on si peur de vieillir (et comment mieux l'accepter) ?

Bonnes feuilles

Crise de la quarantaine : pourquoi a-t-on si peur de vieillir (et comment mieux l'accepter) ?

L'image de soi, l'apparence physique, est le parent pauvre du développement personnel. L'auteur décode l'image que nous renvoie le miroir tous les jours entre ce que l'on voit et ce que l'on se représente pour s'aimer enfin tel qu'on est. Extrait de "S'aimer même quand on est bourré de complexes", de Aurore Aimelet, publié aux éditions Solar (2/2).

Pourquoi certaines personnes développent plus de complexes que d'autres

Bonnes feuilles

Pourquoi certaines personnes développent plus de complexes que d'autres

L'image de soi, l'apparence physique, est le parent pauvre du développement personnel. L'auteur décode l'image que nous renvoie le miroir tous les jours entre ce que l'on voit et ce que l'on se représente pour s'aimer enfin tel qu'on est. Extrait de "S'aimer même quand on est bourré de complexes", de Aurore Aimelet, publié aux éditions Solar (1/2).

Pas facile d'assumer sa personnalité.

Bonnes feuilles

Ceux qui s'assument et les autres : comment détecter quelqu'un de mal dans sa peau

Béatrice Millêtre éclaire cette impression diffuse que tant de gens ont aujourd'hui de ne pas être à leur place et de ne pas savoir comment faire pour y arriver. Extrait de "Six clés pour se sentir enfin à sa place" publié chez © Editions Payot & Rivages, 2014 (2/2).

Il ne sert à rien d'être un mouton.

Bonnes feuilles

Moutons de Panurge : comment trouver sa place dans un groupe sans faire "comme tout le monde"

Béatrice Millêtre éclaire cette impression diffuse que tant de gens ont aujourd'hui de ne pas être à leur place et de ne pas savoir comment faire pour y arriver. Extrait de "Six clés pour se sentir enfin à sa place" publié chez © Editions Payot & Rivages, 2014 (1/2).

Ségolène Royal aurait selon l'hebdomadaire Le Point interdit à ses collaboratrices de porter des décolletés.

Etiquette au bureau

Décolletés, baskets et jeans interdits ? Ces professions où les dress codes traditionnels font de la résistance

Si les consignes supposées qu'aurait données Ségolène Royal sur l'interdiction du décolleté font débat, c'est aussi car les contraintes vestimentaires dans le cadre du travail se sont largement assouplies. Mais certains milieux restent restrictifs et la faute de goût n'y est pas permise.