Jean-Louis Levet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Jean-Louis Levet est docteur d'Etat en sciences économiques.

Spécialiste des questions liées au développement technologique et industriel, il a exercé des responsabilités dans le secteur public et dans le secteur privé.

Ses essais animent régulièrement le débat public (par exemple, Sortir la France de l'impasse (1998), couronné par l'Académie des sciences morales et politiques ou Pas d'avenir sans industrie (2007).

Ses derniers ouvrages sont Les Pratiques de l'Intelligence Economique : Dix cas d'entreprises paru chez Economica en 2008 et GDF-Suez, Arcelor, EADS, Pechiney... : Les dossiers noirs de la droite paru chez Jean-Claude Gawsewitch en 2007 , et de Investir : une urgence absolue pour la France et l'Europe à télécharger chez la Fondation jean Jaurès (en libre téléchargement).

Ses Contributions

Arnaud Montebourg défend le Made in France.

It’s the economy, stupid

Pourquoi l’industrie française ne risque pas d’être sauvée par la nouvelle obsession pour le Made in France

Nouvelle tendance publicitaire, le "Made in France" s'impose dans le marketing. Et son meilleur ambassadeur n'est autre que Arnaud Montebourg, ancien ministre du Redressement productif.

La désindustrialisation a un impact sur le territoire français.

Ce qu’on perd en perdant l’industrie

La France des villes cassées : le vrai bilan de 30 ans de désindustrialisation

La désindustrialisation a un impact sur le territoire français, de sorte qu'une fracture a tendance à se créer entre les métropoles qui ont su anticiper les changements en se spécialisant et les régions périphériques, isolées. Troisième épisode de notre série "Ce qu’on perd en perdant l’industrie".

Le Premier ministre doit annoncer aujourd’hui un plan d’investissement ambitieux à dix ans, autour de quelques priorités comme la santé, la transition énergétique, le numérique ou encore les grandes infrastructures de transport.

Le sens des priorités

Plan à dix ans : les grands investissements dont la France a le plus besoin

Le plan d'investissements présenté mardi par Jean-Marc Ayrault devrait compter 10 à 12 milliards d'euros étalés sur dix ans.

L’usine Nissan de Sunderland, en Angleterre, était dans le creux de la vague en 2008.

Conseil d'ami

Flexisécurité : quand l’expérience britannique de Nissan prouve que l’accord national interprofessionnel peut vraiment être bon pour l’emploi

L’usine Nissan de Sunderland, en Angleterre, était au plus mal en 2008. Sa santé et sa productivité sont aujourd'hui excellentes, en partie grâce à une bonne gestion des relations avec les syndicats. Faut-il y voir un signe encourageant pour les entreprises françaises ?

Industrie française : le pire pourrait être derrière nous si l’ambition politique est au rendez-vous

Ca va s'arranger...

Industrie française : le pire pourrait être derrière nous si l’ambition politique est au rendez-vous

L'activité des industries continue de ralentir tous secteurs confondus, et cela depuis quatre ans. Allons-nous pouvoir rebondir un jour ?

Pascal Lamy est directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Peut mieux faire

Pour le World Economic Forum, la France peut beaucoup mieux faire en termes de compétitivité et il a raison

Pour Pascal Lamy, directeur de l'Organisation mondiale du commerce, la France "a un vrai problème de compétitivité". Il appelle même à "accélérer le rythme".

La filière automobile française n'est pas morte, il lui suffit d'innover

Ça roule ?

La filière automobile française n'est pas morte, il lui suffit d'innover

La bonne santé de constructeurs comme Volkswagen ou Hyundai montre qu'il n'y a pas d'activité condamnée. Mais pour survivre, les industriels vont devoir investir et répondre à de nouveaux usages.

Licenciements boursiers : fantasme ou réalité ?

La bourse ou la vie

Licenciements boursiers : fantasme ou réalité ?

Alors que Sanofi a annoncé hier un plan social entraînant la suppression de 900 postes, les licenciements boursiers n'ont aucune définition juridique. Le gouvernement devrait réformer le licenciement collectif.

Le groupe PSA a annoncé la suppression de 8 000 postes, dont 3 000 suite à la décision de la fermeture de l'usine d'Aulnay.

Descente aux Enfers

8 000 postes supprimés : plutôt que de blâmer Peugeot, ne devrait-on pas enfin se poser la question de nos accords commerciaux avec la Chine ?

L'annonce du plan social du groupe automobile français a donné lieu à de vives réactions. Peugeot est montré du doigt par les salariés et une partie de la classe politique. Mais dans un contexte économique défavorable, l'entreprise paye le fait d'être trop sectorielle et focalisée uniquement sur le marché européen.

Vague de plans sociaux :
stop au darwinisme économique ! En sauvant ses usines, la France
assure la pérennité de ses produits
face à la concurrence

Pour l'aide financière !

Vague de plans sociaux : stop au darwinisme économique ! En sauvant ses usines, la France assure la pérennité de ses produits face à la concurrence

En juin, The Economist estimait que la France allait à l'encontre des forces de marché en s'opposant aux fermetures d'usines. Plutôt que de maintenir sous perfusion des usines en difficulté, la France devrait investir dans les secteurs d'avenir, et renforcer ses grands groupes.

L'industrie française saura-t-elle desserrer l'étau de la qualité allemande et de la montée en puissance technologique des pays émergents ?

Challenge

L'industrie française saura-t-elle desserrer l'étau de la qualité allemande et de la montée en puissance technologique des pays émergents ?

Alors que le gouvernement a recensé près de quarante entreprises françaises en difficulté, le redressement de l'industrie française devra passer, à terme, par une négociation en amont au sein des entreprises plutôt que l'attente d'un hypothétique sauvetage d'urgence par l'Etat.

Le top 3 des secteurs industriels
qui sauvent le commerce extérieur
français du naufrage

Déclin ?

Le top 3 des secteurs industriels qui sauvent le commerce extérieur français du naufrage

En dépit d'une activité économique ralentie, les États-Unis ou les pays du nord de l'Europe ont quand même pu compter sur le dynamisme de leur industrie manufacturière. Qu'en est-il pour la France ?

Dans l'avenir, l’Europe aura besoin d’acier de qualité, pour fournir ses autres activités industrielles consommatrices.

Puits sans fonds ?

Quelles sont les industries qu'il ne sert à rien d'essayer de sauver ?

A la demande de l'État français, Arcelor Mittal devrait investir 17 millions d'euros pour sauver l’aciérie de Florange. Un soulagement pour les employés, mais faut-il à tout prix maintenir en vie une industrie à l'avenir incertain ?

Contributeurs les + lus