Dimitri Casali | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Dimitri Casali est Historien, spécialiste du 1er Empire et ancien professeur d’Histoire en ZEP, il collabore régulièrement avec la presse écrite, la radio et la télévision. Il est auteur d’une quarantaine d’ouvrages notamment : La France Napoléonienne (Albin Michel 2021), le Grand Procès de l’Histoire de France, lauréat du prix des écrivains combattants 2020 (Robert Laffont 2019), du Nouveau Manuel d’Histoire préface de J-P Chevènement (La Martinière 2016), de l'Altermanuel d'Histoire de France (Perrin), lauréat du prix du Guesclin 2011 ; l'Histoire de France Interdite (Lattès 2012). Par ailleurs, il est le compositeur du « Napoléon l’Opéra rock » et de l’« l’Histoire de France l’Opéra rock », spectacles musicaux historiques et éducatifs.

Ses Contributions

Historock : la méthode qui dépote pour rendre le goût de l’histoire de France aux jeunes Français et à tous les autres...

Un projet éducatif ambitieux

Historock : la méthode qui dépote pour rendre le goût de l’histoire de France aux jeunes Français et à tous les autres...

Historock est un projet qui vise à sensibiliser les jeunes de 8 à 15 ans à l’histoire de France. Son but ? Dépoussiérer l'histoire en restant irréprochable sur le plan scientifique. Le projet est décliné en trois volets et la grande première aura lieu 2 février à l’Alhambra à Paris.

En Marche ou "le retour des sans-culottes aux bourses pleines"

Bonnes feuilles

En Marche ou "le retour des sans-culottes aux bourses pleines"

Nul ne sait où il va, s'il ne sait d'où il vient. Tel est l'enjeu de l'histoire : apprendre à observer le passé pour mieux comprendre le présent et tenter d'anticiper l'avenir. Une tâche rendue possible parce que l'histoire se répète - au moins deux fois, sinon plus. "La première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce" , précisait Karl Marx. Nous pouvons en rire, mais la farce perd de son mordant s'il s'agit de vivre à nouveau les moments les plus sombres de notre histoire. Extrait de "L'histoire se répète toujours deux fois" de Dimitri Casali et Olivier Gracia, publié aux Editions Larousse. 2/2

"En 1942, Adolf Hitler trouvait déjà certaines vertus au djihad islamique"

Bonnes feuilles

"En 1942, Adolf Hitler trouvait déjà certaines vertus au djihad islamique"

Nul ne sait où il va, s'il ne sait d'où il vient. Tel est l'enjeu de l'histoire : apprendre à observer le passé pour mieux comprendre le présent et tenter d'anticiper l'avenir. Une tâche rendue possible parce que l'histoire se répète - au moins deux fois, sinon plus. "La première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce" , précisait Karl Marx. Nous pouvons en rire, mais la farce perd de son mordant s'il s'agit de vivre à nouveau les moments les plus sombres de notre histoire. Beaucoup de signes avant-coureurs actuels rappellent la même situation bloquée que celle de 1789 ou de 1939. Crise économique, crise sociale, crise politique, crise de l'enseignement, crise des valeurs... Les classes montantes d'hier sont même devenues les aristocrates d'aujourd'hui. Extrait de "L'histoire se répète toujours deux fois" de Dimitri Casali et Olivier Gracia, publié aux Editions Larousse. 1/2

"Textos, Wikipedia, blogs"... mais des difficultés à comprendre un véritable livre : l'inquiétante réalité de l'illettrisme en France

Bonnes feuilles

"Textos, Wikipedia, blogs"... mais des difficultés à comprendre un véritable livre : l'inquiétante réalité de l'illettrisme en France

Nous croyons tous aujourd'hui à l'idée réconfortante selon laquelle l'histoire humaine se déroule comme un progrès continu. Chaque jour, la science nous épate de ses découvertes. Et pourtant, nous nous trouvons aujourd'hui face à un paradoxe gigantesque. Dans cette utopie hyperconnectée et hyperinformée, l'ignorance gagne chaque jour du terrain et les exemples se multiplient d'obscurantismes qui se renforcent autour de nous. Extrait de "La longue montée de l'ignorance" de Dimitri Casali aux Editions First (2/2).

L'Occident redevable à la science arabe médiévale ? Oui, mais c'était avant l'inexorable régression scientifique du monde musulman

Bonnes feuilles

L'Occident redevable à la science arabe médiévale ? Oui, mais c'était avant l'inexorable régression scientifique du monde musulman

Nous croyons tous aujourd'hui à l'idée réconfortante selon laquelle l'histoire humaine se déroule comme un progrès continu. Chaque jour, la science nous épate de ses découvertes. Et pourtant, nous nous trouvons aujourd'hui face à un paradoxe gigantesque. Dans cette utopie hyperconnectée et hyperinformée, l'ignorance gagne chaque jour du terrain et les exemples se multiplient d'obscurantismes qui se renforcent autour de nous. Extrait de "La longue montée de l'ignorance" de Dimitri Casali aux Editions First (1/2).

Dimitri Casali : "Seul le retour de l'autorité pourrait permettre d'endiguer cette montée de l'ignorance qui frappe la société française"

Entretien

Dimitri Casali : "Seul le retour de l'autorité pourrait permettre d'endiguer cette montée de l'ignorance qui frappe la société française"

Avec l'arrivée d'Internet au cours des années 2000, la surinformation qui s'en est suivie a abouti à une ignorance généralisée de la population, dont les conséquences sont aujourd'hui dramatiques, tout particulièrement chez les 15-29 ans.

Entre le “tous pourris” couplé à l’envie de laver plus que blanc et le berluscono-pasquiao-tapisme, quel est le plus grand danger pour nos démocratie ?

Colère à tous les étages

Entre le “tous pourris” couplé à l’envie de laver plus que blanc et le berluscono-pasquiao-tapisme, quel est le plus grand danger pour nos démocratie ?

L'affaire Pénélope Fillon a le mérite de mettre en lumière les réactions des électeurs. Soit les Français adhèrent à la thèse du "tous pourris" et réclament une transparence politique totale, soit ils se désintéressent totalement de la vie et des acteurs politiques. Les deux cas ne présagent rien de bon pour la démocratie française.

François Fillon a proposé des pistes pour "retrouver la fierté d'être Français", ce qui passe notamment, selon lui, par un "réarmement mora

Merveille du monde

Cohésion nationale, retour à l’autorité et réarmement moral : ce programme de François Fillon pour l’éducation taillé pour en découdre avec les mesures de gauche

Candidat favori au second tour de la primaire de la droite, François Fillon a pris des engagements forts en faveur d'une Histoire de France revue et enseignée dans l'idée de construire un récit national.

Vous cherchez Jeanne d'Arc, Saint-Louis ou les cathédrales dans le manuel d'histoire de votre enfant ? Voilà pourquoi vous perdez (malheureusement) votre temps

Réécriture idéologique

Vous cherchez Jeanne d'Arc, Saint-Louis ou les cathédrales dans le manuel d'histoire de votre enfant ? Voilà pourquoi vous perdez (malheureusement) votre temps

Depuis la rentrée 2016, les programmes d'histoire au collège ont été remaniés, évacuant complètement l'héritage chrétien et monarchique de la France. Une volonté idéologique du ministère de l'Education nationale qui fait désormais de la famille le seul cadre par lequel cet héritage peut être transmis.

Aux origines de la francophonie, le travail des missionnaires et pères blancs dans les colonies pour la formation des élites

Bonnes feuilles

Aux origines de la francophonie, le travail des missionnaires et pères blancs dans les colonies pour la formation des élites

Dimitri Casali analyse avec rigueur les événements fondateurs tels que le sacre de Charlemagne, la bataille de Bouvines, l’invention des Lumières, le siècle de Louis XIV, la Révolution et l’Empire, jusqu'aux attentats du 11 Septembre 2001. Il permet à chacun de revisiter l’histoire, de l’Europe carolingienne à nos jours. Un ouvrage vivant et explicite, riche en documents et en illustrations. Extrait de "Notre histoire", de Dimitri Casali, aux éditions de La Martinière 2/2

Lors de la colonisation de l'Algérie, les Français découvrent Abd el-Kader qui recevra, plus tard, la Légion d'honneur

Bonnes feuilles

Lors de la colonisation de l'Algérie, les Français découvrent Abd el-Kader qui recevra, plus tard, la Légion d'honneur

Dimitri Casali analyse avec rigueur les événements fondateurs tels que le sacre de Charlemagne, la bataille de Bouvines, l’invention des Lumières, le siècle de Louis XIV, la Révolution et l’Empire, jusqu'aux attentats du 11 Septembre 2001. Il permet à chacun de revisiter l’histoire, de l’Europe carolingienne à nos jours. Un ouvrage vivant et explicite, riche en documents et en illustrations. Extrait de "Notre histoire", de Dimitri Casali, aux éditions de La Martinière 1/2

Entre inculture, sectarisme et lâcheté politique : comment les élites en sont venus à nier l'identité française

Bonnes feuilles

Entre inculture, sectarisme et lâcheté politique : comment les élites en sont venus à nier l'identité française

Notre pays est malade de son Histoire. Malade de ne pas la connaître, de ne pas la transmettre, d’être sans cesse tenté de la réécrire pour l’instrumentaliser ; malade, surtout, d’y renoncer par lâcheté et refus de se confronter aux minorités. L’Éducation nationale, dans sa fuite en avant multiculturaliste, multiplie les réformes qui privent nos enfants des repères les plus élémentaires sur l’Histoire de France. Quant aux élites qui nous gouvernent, elles sont prêtes à sacrifier l’amour du drapeau, la Marseillaise et la laïcité sur l’autel du « vivre ensemble »… Extrait de "Désintégration française" de Dimitri Casali, aux éditions JC Lattès (1/2).

Dimitri Casali : "Nos élites ne défendent plus l'intérêt général parce qu’elles ont honte de la France"

Au fond du trou

Dimitri Casali : "Nos élites ne défendent plus l'intérêt général parce qu’elles ont honte de la France"

Dans son livre "Désintégration française", Dimitri Casali revient sur les causes du déclin français. Un déclin qui trouve sa source notamment dans l’effondrement de notre système éducatif et de notre modèle d'intégration.

Reniements coupables, hystérisation du "vivre ensemble" et dogmatisme : la désintégration (totale) de l'école française

Bonnes feuilles

Reniements coupables, hystérisation du "vivre ensemble" et dogmatisme : la désintégration (totale) de l'école française

Championne du monde de l'autodénigrement, la France, en proie à la déliquescence de son école, à la repentance coloniale et au danger du multiculturalisme, s’enfonce dans une perte d’identité totale. Son modèle d’intégration est en panne. La raison ? Notre pays est malade de son Histoire. Malade de ne pas la connaître, de ne pas la transmettre, d’être sans cesse tenté de la réécrire pour l’instrumentaliser ; malade, surtout, d’y renoncer par lâcheté et refus de se confronter aux minorités. L’Éducation nationale, dans sa fuite en avant multiculturaliste, multiplie les réformes qui privent nos enfants des repères les plus élémentaires sur l’Histoire de France. Quant aux élites qui nous gouvernent, elles sont prêtes à sacrifier l’amour du drapeau, la Marseillaise et la laïcité sur l’autel du « vivre ensemble »… Extrait de "Désintégration française" de Dimitri Casali, aux éditions JC Lattès (2/2).

François Hollande veut une intervention des Allemands sur le plan militaire

Partage des tâches

Quand François Hollande voulait réinventer la puissance franco-allemande : à vous les usines, à nous les soldats… mais les Allemands ont-ils besoin de ça pour se sentir puissants ?

François Hollande a annoncé lors de sa conférence de presse de ce jeudi 5 février un rapprochement avec l'Allemagne sur la question de la défense. En ligne de mire, une mutualisation des moyens avec la prise en charge par notre voisin d'une partie de notre budget militaire.

8 mai 1945 : ces municipalités communistes qui choisissent de célébrer les morts algériens de Sétif en oubliant la victoire alliée

Scandaleux

8 mai 1945 : ces municipalités communistes qui choisissent de célébrer les morts algériens de Sétif en oubliant la victoire alliée

En laissant certaines associations commémorer la répression des manifestants de Sétif (Algérie) plutôt que la victoire alliée en ce 8 mai, certaines municipalités semblent avoir fait le choix de creuser encore davantage le fossé qui sépare les différentes composantes de la société française.

L'empire colonial français : du général Faidherbe à Léopold Sédar Senghor, les lecons des grands visionnaires

Bonnes feuilles

L'empire colonial français : du général Faidherbe à Léopold Sédar Senghor, les lecons des grands visionnaires

Après avoir été, pendant quatre siècles, une puissance dominante, son influence n'a cessé de décroître depuis 1940. Pourtant, l'importance de la culture française reste aujourd'hui encore considérable. La découverte et la colonisation de ces territoires sont une épopée bien plus complexe que ne nous l'explique la plupart des livres et des manuels scolaires. Dans ce monde globalisé qui est le nôtre, la richesse de ce passé est une chance extraordinaire pour la France de demain, car cette histoire de France, c'est aussi l'histoire du monde à venir... Extrait de L'empire colonial français, de Dimitri Casali et Nicolas Cadet, publié aux éditions Gründ (2/2)

L’histoire coloniale, une entreprise d'auto-culpabilisation

Bonnes feuilles

L’histoire coloniale, une entreprise d'auto-culpabilisation

Après avoir été, pendant quatre siècles, une puissance dominante, son influence n'a cessé de décroître depuis 1940. Pourtant, l'importance de la culture française reste aujourd'hui encore considérable. La découverte et la colonisation de ces territoires sont une épopée bien plus complexe que ne nous l'explique la plupart des livres et des manuels scolaires. Dans ce monde globalisé qui est le nôtre, la richesse de ce passé est une chance extraordinaire pour la France de demain, car cette histoire de France, c'est aussi l'histoire du monde à venir... Extrait de L'empire colonial français, de Dimitri Casali et Nicolas Cadet, publié aux éditions Gründ (1/2)

Tout le monde a célébré le bicentenaire de Waterloo sauf la France.

Les yeux grands fermés

La France en plein déni du réel - partie 2 : cachez-moi cet héritage que je ne saurais voir

L’héritage historique et culturel de la France est en voie de disparition et peu s’en émeuvent.

Contributeurs les + lus