Réseaux sociaux : Elon Musk propose de racheter Twitter pour 43 milliards de dollars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Elon Musk a proposé de racheter Twitter.
Elon Musk a proposé de racheter Twitter.
©Odd ANDERSEN / AFP

Acquisition

Réseaux sociaux : Elon Musk propose de racheter Twitter pour 43 milliards de dollars

Le propriétaire de Tesla, qui avait fait son entrée au capital de Twitter début avril, a lancé ce mercredi une offre de rachat "définitive". Le cours du réseau social s'est envolé à Wall Street.

Elon Musk a décidé de poursuivre son offensive sur Twitter. Le patron de Tesla est devenu, au début du mois d'avril, le principal actionnaire du réseau social en acquérant 9,2 % du capital. Elon Musk a lancé ce jeudi une offre de rachat "définitive" portant sur l'intégralité de l'entreprise, selon des informations de Bloomberg. Il propose de payer 54,20 dollars par action, ce qui représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture du titre le 1er avril. 

D'après Bloomberg, cette offre valorise Twitter à hauteur de 43 milliards de dollars. Sa direction a déclaré qu'elle allait l'"examiner avec attention".

Le cours de l'entreprise a bondi de 18 % à Wall Street dans les échanges pré-ouverture. 

Elon Musk, qui souhaite sortir l'entreprise de la Bourse, a d'ores et déjà prévenu que sa proposition ne sera pas modifiée et qu'il reconsidérera sa présence au capital en cas d'échec.

Au début du mois, Elon Musk, qui compte plus de 80 millions d'abonnés sur Twitter, avait acquis près de 73,5 millions d'actions, selon une déclaration à la SEC, le gendarme des marchés financiers américains. Un investissement estimé à 2,9 milliards de dollars. Elon Musk s'était alors engagé à ne pas faire monter sa participation au-delà de 14,9 %.

Le milliardaire avait finalement renoncé à faire son entrée au sein du conseil d'administration de Twitter. 

Elon Musk a publié un sondage sur son profil Twitter pour demander si les utilisateurs voulaient un bouton "modifier", pour corriger un tweet après publication. Près de 4,4 millions de personnes avaient voté, pour environ 73 % de "oui". La plateforme, qui refusait jusqu'ici cette option, avait ensuite annoncé sa volonté de tester cette fonctionnalité.

Selon le Washington Post, plusieurs salariés de Twitter ont fait part de leur inquiétude, estimant  que les valeurs d'Elon Musk n'étaient pas alignées avec la culture d'entreprise du réseau social.

Bloomberg

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !