Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
©TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Rythme perturbé

Coroninsomnie : la pandémie pèse lourdement sur le sommeil des Français. Petits conseils si vous êtes concernés

La pandémie de Covid-19 et les conséquences psychologiques du confinement et du couvre-feu ont perturbé nos rythmes de vie. La crise psychologique liée à la pandémie a-t-elle eu un impact sur le sommeil ? Quels sont les conseils à suivre pour mieux dormir ?

Sylvie Royant-Parola

Sylvie Royant-Parola

Sylvie Royant Parola est psychiatre, et spécialiste du sommeil. Elle est également la présidente du réseau Morphée, consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil.

Voir la bio »

Atlantico.fr : La pandémie et la crise psychologique qui en découle semble lourdement impacter le sommeil, est-ce une réalité ?

Sylvie Royant-Parola : Depuis le début de la crise, une évolution est en cours. Suite au premier confinement survenu l’année dernière, les patients confient dormir de moins en moins bien. Dans une enquête faite dans mon réseau, nous avons montré que 47 % patients interrogés expérimentent un sommeil moins réparateur alors que normalement nous sommes autour des 20 %.

Les choses évoluent aujourd’hui, le premier confinement n’était pas le même que ce que l’on peut connaître à l’heure actuelle. Maintenant, le niveau d’anxiété est beaucoup plus présent chez les personnes avec la conscience d’une situation qui dure et dont on ne voit pas l’issue. Pendant le premier confinement, tout le monde se disait que dans trois semaines tout cela allait être fini…

Nos changements de rythme de vie ont-ils une influence sur le sommeil ?

Le télétravail peut être à la fois positif car les employés sont plus dans leur rythme et ils n’ont plus à réfléchir au transport mais il peut être aussi ultra anxiogène. Si la situation ne correspond pas à un réel besoin de sommeil supplémentaire, le sommeil va se fractionner.

Quels conseils pouvez-vous donner pour mieux dormir en cette période stressante ?

En période de télétravail, il y a trois règles : il faut continuer à avoir des horaires fixes et un lever régulier, éviter les écrans et l’ordinateur au moins une heure avant d’aller se coucher et il faut mettre en place une activité physique si possible en extérieur tous les jours. On voit beaucoup de personnes qui se mettent devant leur ordinateur toute la journée sans activité physique, ni exposition à la lumière, cela peut devenir un facteur important de la perturbation du sommeil.

Les problèmes de sommeil peuvent-ils avoir un impact à plus long terme ?

Lorsque l’on est dans une situation où le sommeil se détériore, on peut entrer dans une situation chronique. Dès que l’on commence à mal dormir, on met en place de mauvaises stratégies notamment d’aller se coucher plus tôt pour dormir un peu plus, rester coucher le matin ou bien commencer à prendre des médicaments. En France, la consommation de médicaments a explosé et après un cercle vicieux s’installe. La consommation aurait dû être temporaire au début puis elle s’est installée.

C’est un moment à risque à la fois psychologique et stressant avec l’anxiété que cela génère. Il y a une tension qui s’instaure avec des questionnements sur la suite des événements la nuit. Le schéma n’est pas favorable au sommeil et on n’arrive pas à se déconnecter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !