Une statue de Freddie Mercury du groupe Queen a pu être érigée en Corée du Sud grâce à la mobilisation d’un fan pendant huit ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Kim Pan-jun (à droite), président du fan club de Queen Forever en Corée du Sud, pose tout en portant un masque à côté d'une statue du chanteur du groupe de rock britannique Freddie Mercury après que la statue a été dévoilée devant un restaurant sur la côte nord de Jeju le 21 avril 2022.
Kim Pan-jun (à droite), président du fan club de Queen Forever en Corée du Sud, pose tout en portant un masque à côté d'une statue du chanteur du groupe de rock britannique Freddie Mercury après que la statue a été dévoilée devant un restaurant sur la côte nord de Jeju le 21 avril 2022.
©ANTHONY WALLACE / AFP

« We are the champions »

Une statue de Freddie Mercury du groupe Queen a pu être érigée en Corée du Sud grâce à la mobilisation d’un fan pendant huit ans

Une statue du chanteur de Queen est désormais visible sur l'île touristique de Jeju en Corée du Sud. Ce projet était porté par un fan. Cette oeuvre n'est que la deuxième au monde à être officiellement approuvée par le label Queen.

Baek Soon-yeob, un homme d'affaires sud-coréen fan de Queen, a pu enfin réaliser son rêve : ériger une statue grandeur nature de Freddie Mercury, la deuxième au monde, sur l'île touristique de Jeju dont il est originaire.

Haute de 1,77 mètre, la statue de bronze du chanteur levant le poing a été dévoilée jeudi en bord de mer. Elle a coûté 50 millions de wons (37.000 euros) à Baek Soon-yeob.

Quand il était adolescent, Baek Soon-yeob, aujourd’hui âgé de 57 ans, avait l'habitude d'écouter des copies pirates de Freddie Mercury.

Dans les années 70, la musique du groupe de rock britannique, qui jouit d'une énorme popularité en Corée du Sud, y était prohibée. Le régime du dictateur militaire Park Chung-hee interdisait également aux hommes de se laisser pousser les cheveux.

Baek Soon-yeob a dû surmonter de nombreux obstacles pour faire ériger cette statue :

« J'ai envoyé les premiers e-mails en 2014 pour demander les droits ». Il a répété cette demande tous les mois auprès de Queen, mais n'a reçu aucune réponse pendant sept ans.

Mais en 2020, tout bascule. Des membres du groupe et de sa maison de production ont accepté de le rencontrer à Séoul, à l'occasion du premier concert de Queen en Corée du Sud. Ce concert avait été organisé après le succès phénoménal en 2018 du film « Bohemian Raphsody », le biopic romancé de Freddie Mercury, vu par dix millions de spectateurs en Corée du Sud, soit un cinquième de la population.

Bien que légale, l'homosexualité reste largement taboue en Corée du Sud. La chaîne de télévision locale SBS avait été critiquée l'an dernier pour avoir coupé une scène de « Bohemian Raphsody » dans laquelle l'acteur Rami Malek, qui incarne Freddie Mercury, embrasse un homme (le film n'avait pas été censuré à sa sortie).

Baek Soon-yeob a dit espérer que la statue aidera « les gens qui critiquent les minorités sexuelles à reconsidérer leurs points de vue ».

La statue de Freddie Mercury commandée par Baek Soon-yeob n'est que la deuxième au monde à être officiellement approuvée par le label Queen. L'autre se trouve à Montreux, en Suisse, où le chanteur vivait et avait enregistré ses albums.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !