Fromage préféré des Français : la mozzarella détrône officiellement le camembert | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Une personne se prépare à manger de la mozzarella et de la tomate, à Laverstoke Park Farm près d'Overton, dans le Hampshire, le 6 février 2019.
Une personne se prépare à manger de la mozzarella et de la tomate, à Laverstoke Park Farm près d'Overton, dans le Hampshire, le 6 février 2019.
©ADRIAN DENNIS / AFP

Une affaire de goût ?

Fromage préféré des Français : la mozzarella détrône officiellement le camembert

Les ventes de camembert ont été pour la première fois dépassées par celle de la mozzarella en septembre 2021 en France, selon le président du Syndicat normand des fabricants de camemberts et d'après des informations du Figaro.

Le camembert, l'un des symboles tricolores au même titre que la baguette ou le béret, vient de perdre sa couronne de fromage préféré des Français. Le camembert n’est plus le roi en son royaume. Les Français lui ont en effet préféré la mozzarella, dans la catégorie des fromages à pâtes molles.
"Pour la première fois en France, la courbe des ventes de camembert, en baisse régulière de 3 % par an, est passée en dessous de celle des ventes de mozzarella qui connaît, elle, une croissance annuelle de 5 %. Depuis le début de l’année jusqu’au 11 septembre on a vendu 29 230 tonnes de camemberts en France contre 33 170 tonnes de mozzarella", selon Fabrice Collier, président du Syndicat normand des fabricants de camemberts (SNFC), qui s'est confié au Figaro suite à cette "petite" révolution au pays du fromage. 
Face à ce constat, les fabricants français réfléchissent à d’autres modes de consommation du camembert afin de mieux correspondre et pour satisfaire les désirs des des Français.
Sud-Ouest - Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !