Valérie Pécresse constate « que les régions sont tenues totalement à l'écart de la stratégie vaccinale » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran France Inter
Valérie Pécresse

Plan de lutte contre la Covid-19

Valérie Pécresse constate « que les régions sont tenues totalement à l'écart de la stratégie vaccinale »

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, était l'invitée du Grand entretien de France Inter ce lundi 7 décembre. Elle a notamment été interrogée sur le dossier de la vaccination :

« Je dois malheureusement constater que les régions sont tenues totalement à l'écart de la stratégie vaccinale. Renaud Muselier a porté notre voix pour dire qu'on était là pour aider le gouvernement, notamment sur la logistique. Nous avons beaucoup d'infrastructures. Nous gérons par exemple les instituts de formation en soins infirmiers. On a proposé notre aide. Pour l'instant, on n'en a pas voulu ».

Afin d’éviter un rebond de l’épidémie, Valérie Pécresse souhaite qu’une campagne massive de dépistage soit mené après les fêtes de fin d’année :

« On aura besoin que tous les Franciliens aillent se faire tester au lendemain des fêtes. Il faut éviter à tout prix une troisième vague, l'effet « Thanksgiving ». Aux États-Unis, tous les Américains sont partis dans leur famille et ils ont déclenché une vague de contaminations ».

Valérie Pécresse a également été interrogée sur la loi « sécurité globale » :

« L'article 24 est mort à partir du moment où on a laissé entendre que cet article allait limiter la liberté de la presse, il était voué à l’échec ».

Elle a aussi évoqué la lutte contre le séparatisme :

« Dans les territoires ou la promesse républicaine n'est pas tenue, on a un terreau fertile pour tous ceux qui prêchent la haine de la France. Pour cela, il faut une stratégie urbaine ».

France Inter - Dailymotion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !