Guerre en Ukraine : en visite à Kiev, Gérard Larcher décrit un Volodymyr Zelensky « extrêmement déterminé » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le président du Sénat, Gérard Larcher, a rencontré Volodymyr Zelensky à Kiev.
Le président du Sénat, Gérard Larcher, a rencontré Volodymyr Zelensky à Kiev.
©Miguel MEDINA / AFP

Soutien de la France

Guerre en Ukraine : en visite à Kiev, Gérard Larcher décrit un Volodymyr Zelensky « extrêmement déterminé »

Gérard Larcher, le président du Sénat, est en Ukraine ce samedi, il a notamment rendu hommage au peuple ukrainien et à Volodymyr Zelensky, qu'il a trouvé « extrêmement déterminé ».

Gérard Larcher effectuait une visite en Ukraine ce samedi. Le président LR du Sénat Gérard Larcher a rencontré Volodymyr Zelensky à Kiev ce 8 juillet, et a salué sur Twitter un « grand patriote » et un « homme de courage ».

Il a notamment souhaité rendre hommage au peuple ukrainien et à Volodymyr Zelensky, qu'il a trouvé « extrêmement déterminée ».

Interrogé par BFMTV, Gérard Larcher a évoqué les requêtes et l’état d’esprit du dirigeant ukrainien :

« Il demande le soutien militaire pour lutter à armes égales, pour protéger les hommes et les femmes qui se battent pour la liberté de l'Ukraine ».

Interrogé sur le statut de candidat accordé à Kiev par les Vingt-Sept, Gérard Larcher a précisé la position de la France :

« Nous le devions à l'Ukraine, au sacrifice de ce peuple ».

Le président ukrainien s'est dit de son côté « heureux » de rencontrer Gérard Larcher, en publiant un message sur Telegram.

« Je suis reconnaissant du soutien de la France à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, ainsi qu’à l’aide importante apportée à notre armée et à notre peuple en cette période difficile ».

Malgré la résistance des troupes ukrainiennes, l'étau du Kremlin se resserre dans le Sud-Est du pays.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !