Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à l'issue du Conseil des ministres, à l'Elysée.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à l'issue du Conseil des ministres, à l'Elysée.
©LUDOVIC MARIN / AFP

Ministre de l'intérieur

Gérald Darmanin encourage les préfets à expulser des étrangers auteurs d’infractions

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, demande aux préfets de faire remonter les noms des étrangers auteurs d’infractions afin de les expulser en priorité.

Gérald Darmanin a demandé aux préfets un meilleur suivi des étrangers en situation irrégulière auteurs de « graves troubles à l’ordre public », afin de prioriser leur expulsion, selon une information du JDD.

Le ministre de l’Intérieur a réuni vendredi les préfets et leur a demandé de « faire remonter les noms des étrangers coupables de graves troubles à l’ordre public à expulser en priorité au cours des prochaines semaines », a précisé son entourage.

Une autre demande a été faite auprès des préfets : l’envoi d’un courrier et la convocation des personnes concernées par une « dégradation » de titre de séjour, qui peut par exemple passer de dix à un an. Comme le prévoit la loi, « tout étranger dont la présence en France constitue une menace pour l’ordre public » peut se voir retirer son titre de séjour.

Ces demandes de Gérald Darmanin aux préfets interviennent après une réunion mercredi d’Emmanuel Macron qui a réclamé à plusieurs ministres une meilleure efficacité des expulsions d’étrangers en situation irrégulière.

Le président de la République a demandé aux ministres « d’activer de manière volontariste les dispositifs en vigueur » et d’intensifier les négociations avec les pays d’origine pour qu’ils acceptent le retour d’un plus grand nombre de leurs ressortissants.

Sur près de 120.000 demandeurs d’asile par an, 20.000 obtiennent le statut de réfugiés, 20.000 repartent et 80.000 se maintiennent illégalement sur le territoire, selon le JDD.

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !