Budget 2022 : le Sénat rejette le volet "recettes" et l'ensemble du texte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le Sénat a rejeté en première lecture la partie "recettes" du projet de budget pour 2022.
Le Sénat a rejeté en première lecture la partie "recettes" du projet de budget pour 2022.
©Thomas SAMSON / AFP

Prévisions budgétaires

Budget 2022 : le Sénat rejette le volet "recettes" et l'ensemble du texte

Le Sénat a rejeté en première lecture la partie "recettes" du projet de budget pour 2022. Cette décision sera sans conséquence sur l'adoption définitive du projet de loi de finances pour 2022 prévue d'ici Noël. Le texte va repartir en nouvelle lecture le 10 décembre prochain à l'Assemblée nationale.

Le Sénat, dominé par l'opposition de droite, a rejeté en première lecture la partie "recettes" du projet de budget pour 2022, selon des informations de France Info. Sur les 290 votants, 237 sénateurs se sont prononcés "contre" et 52 "pour". 
Ce vote du Sénat entraîne mécaniquement le rejet de l'ensemble du texte. Cela sera toutefois sans conséquence sur l'adoption définitive du projet de loi de finances pour 2022, qui est prévue d'ici Noël. 
Le texte repartira en nouvelle lecture le 10 décembre à l'Assemblée nationale, les députés auront alors le dernier mot.

Selon Gérard Larcher, cité par France Info, il n'est "pas responsable" de voter "300 milliards de recettes pour 455 milliards de dépenses", soit un déficit de 155 milliards d'euros. Ce rejet d'un "budget de campagne électorale inquiétant pour l'avenir" n'est pas un coup politique, selon le président du Sénat, mais "simplement [l'occasion] d'attirer l'attention de nos compatriotes sur la situation financière et budgétaire du pays".
France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !