Tenté(e) par une semaine detox ? La pire idée que vous pourriez avoir pour les derniers jours avant la rentrée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Après l'été, nombre de femmes se lancent dans une cure detox après plusieurs semaines d’excès.
Après l'été, nombre de femmes se lancent dans une cure detox après plusieurs semaines d’excès.
©Reuters

La détox, une intox ?

Tenté(e) par une semaine detox ? La pire idée que vous pourriez avoir pour les derniers jours avant la rentrée

Bientôt la rentrée : la course aux régimes détox a commencé. Et ce sans aucune approbation scientifique.

Patrick Tounian

Patrick Tounian

Patrick Tounian est professeur de pédiatrie, chef du service de nutrition et gastroentérologie pédiatrique de l'hôpital Trousseau à Paris.

Il dirige le diplôme universitaire " Nutrition et Obésité de l'enfant et de l'adolescent " à Sorbonne Université et intervient comme expert reconnu en nutrition pédiatrique dans de nombreuses conférences.

Ancien secrétaire général de la Société française de pédiatrie et président de la Société francophone de gastroentérologie et nutrition pédiatriques, il est actuellement président de l’Association des pédiatres de langue française. Il est l’auteur de nombreux livres et publications scientifiques sur la nutrition et l'obésité de l'enfant et de l'adolescent.

Voir la bio »

Atlantico : Après l'été, nombre de femmes se lancent dans une cure detox après plusieurs semaines d’excès, quels avantages peuvent-elles en tirer ? Cela permettra-t-il d'effacer les semaines d’excès ? 

Patrick Tounian : Les avantages seront uniquement psychologiques. Les personnes qui font ces régimes souhaitent éliminer les excès de l'été : alcool, nourriture trop calorique… Des malins ont sauté sur l'occasion en faisant croire que des cures de détoxication étaient possibles et en profitant pour vendre des produits dits détox. Même chose pour les "boissons détox" comme l'eau mélangée au jus de citron ou de concombre. En se gavant de ces eaux, on remplit le ventre et donc on ingère moins de calories, ce qui provoque un bien-être général car en s'imposant ces restrictions, on perd du poids. 

Le régime detox à la mode consiste à boire uniquement des jus de fruits et de légumes pendant plusieurs jours. Le but est d'éliminer les toxines que le corps accumule. Y a-t-il une corrélation prouvée entre cette alimentation et l'élimination des toxines ? 

Les toxines n'existent pas. Quelle définition peut-on donner ? C'est en tout cas un terme que les professionnels de santé ignorent, ceux qui parlent de 'toxine" n'ont pas d'assises scientifiques pour utiliser ce terme. Sans toxines pas d'intoxination et donc, pas de détoxination. 

Ce régime comporte-t-il des risques, nutritionnels notamment ? Peut-il avoir un impact sur la santé s'il est suivi régulièrement ? 

Si ce régime est fait de manière courte et ponctuelle, il ne présente pas de risques. S'il est fait de manière prolongé, des carences sont à prévoir, notamment en calcium et en fer. Ces carences ne seront pas visibles de suite. Nous avons des réserves de calcium, ce qui nous permettra de tenir plusieurs mois. Les carences ne se verront pas tout de suite, elles peuvent être visibles au bout de plusieurs années, à cause d'une fracture par exemple. 

Quelles sont les autres fausses bonnes idées des régimes détox ?  

D'autres régimes sont à la mode actuellement et sont aussi des faux pas. C'est le cas du régime acide par exemple qui propose d'alterner des moments ou l'on mange des fruits acides et d'autres où les aliments doivent être moins acides. Il y a aussi des régimes qui encouragent le jeune un jour par semaine afin de s'épurer. A ce jour, aucun élément scientifique ne soutient ces régimes. L'unique apport qu'ils peuvent donner est psychologique, en déculpabilisant les gens et en les faisant se sentir mieux. Ce genre de régimes ressort souvent en cette veille de rentrée mais aussi au sortir des fêtes de fin d'année. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !