Régimes : vive les programmes à la carte ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Mince alors ! L’exclamation est le titre et la marque impertinente et obstinée du livre de Nathalie Hutter-Lardeau.
Mince alors ! L’exclamation est le titre et la marque impertinente et obstinée du livre de Nathalie Hutter-Lardeau.
©

Mince alors !

Régimes : vive les programmes à la carte !

Mince alors ! L’exclamation est le titre et la marque impertinente et obstinée du livre de Nathalie Hutter-Lardeau. Tournant le dos aux diktats et aux interdits intenables des gourous de la minceur, elle offre un mode d’emploi souriant, féminin et pratique d’une minceur qui semble soudain à portée de main. Y aurait-il du neuf sur ce thème rebattu ?

Nathalie Hutter-Lardeau

Nathalie Hutter-Lardeau

Nathalie Hutter-Lardeau est nutritionniste diplômée d'Etat, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Parmi eux La True Food aux Editions du Moment,  dans lequel elle explique comment déguster ses produits préférés en toute lucidité
101 restos, 0 kilo, coécrit avec Nathalie Helal et Catherine Roig (Hachette, mars 2013), Mince Alors ! (Odile Jacob, Juin 2011), Des mots sur les maux du cancer  (Mango, 2009) avec le Professeur David Khayat et Wendy Bouchard, et  Le vrai régime anti-cancer  (Odile Jacob, 2010) avec le Professeur David Khayat et France Carp.
Voir la bio »

Atlantico : Si on vous suit bien, on ne devrait plus faire de nos kilos en trop une obsession, encore moins une maladie, et il serait interdit d’interdire ?

Nathalie Hutter-Lardeau : Mon livre s’adresse à l’immense majorité de celles et ceux que je rencontre chaque jour et qui me disent : « J’ai sans cesse 3, 5... 10 kilos à perdre et je n’y arrive pas ». Au-delà, on entre dans le vrai surpoids voire l’obésité et je recommande un suivi médical. On en reparlera ensuite.

Mon livre est né d’un constat : nous prenons, perdons et reprenons en permanence un petit nombre de kilos qui nous gênent. Parce que nous voulons entrer dans nos maillots de l’été dernier. Parce que nos modèles alimentaires ne correspondent plus à notre style de vie actuel. Nos apports en calories excèdent sans cesse nos dépenses. Gérer sans culpabilité nos envies et nos grignotages est au-dessus de nos forces. Nous essayons de nous couler dans le moule de méthodes peut-être faites pour tous, mais sûrement pas pour nous. Pire, nos tentatives désespérées pour perdre nos kilos en trop quand ça nous arrange déboussolent profondément notre organisme et nous entraînent dans la spirale infernale de la privation-tentation-frustration. Et les kilos en trop sont comme le naturel, ils reviennent toujours au galop.

Qu’est-ce qui différencie votre programme de toutes les méthodes qu’on a déjà essayées ?

Justement, c’est un programme à la carte, un programme ouvert où vous piochez librement. Pas une méthode fermée, aux impératifs intenables. J’ai défini 6 missions à suivre selon des priorités très concrètes dans lesquelles chacune et chacun peut se reconnaître.

Pour chaque mission, 2 défis vous aident à modifier en douceur quelques habitudes, à faire quelques gestes utiles, quelques bons choix qui vous permettent de renouer avec la vérité de votre appétit, de vos besoins. J’ai assaisonné le tout de Tips, petits conseils ludiques faciles à retenir qui vous donnent les clés pratiques, faciles à suivre et faciles à vivre d’une minceur durable : Ajoute au lieu de retrancher !Mange de l’eau !Inverse ton assiette !Fais-toi un plateau ! Je détaille ainsi, step-by-step, comment rééquilibrer votre alimentation tout en douceur et pour longtemps.

Il faut au minimum 3 mois pour faire le tour des 6 missions. Pour changer juste ce qui pesait lourd sur la balance et mincir à sa façon. Le reste est une question de gestion personnelle. Vous parvenez bien à gérer vos plannings et vos budgets. Pourquoi n’y arriveriez-vous pas avec votre poids ? Le tout est de comprendre comment ça marche. Et là, je vous l’explique.

Pourquoi votre livre commence-t-il par un manifeste de la minceur au féminin ?

Parce que dès le premier choix, sein ou biberon, l’alimentation est d’abord une question qui se pose à la femme. La société en général et les hommes en particulier s’en remettent à elle. C’est elle, la fameuse « ménagère de moins de 50 ans », consommatrice et prescriptrice par excellence. Elle est censée être l’héritière de la gestion domestique des ressources mais aussi des traditions et des modèles alimentaires. A son tour, elle décidera pour ses enfants. Un cycle infernal avec lequel je vous recommande de rompre de toute urgence !

Il est beaucoup plus facile de mincir et de maîtriser ses apports alimentaires quotidiens et ceux de toute la famille quand la journée cesse de s’articuler autour des sacro-saints repas à prévoir, préparer et manger. Nos rythmes sont culturels. Nos repas des phénomènes de société. Je me suis demandée entre autres ce qui se produirait si nous décidions qu’il n’est pas indispensable de se mettre à table pendant des heures pour être heureux ensemble.

Vous voulez du nouveau ? On peut très bien manger autrement. Préparer les repas autrement. Changer l’ordre des priorités, la composition des assiettes, la façon de manger. De quoi mincir et stabiliser son poids sans souffrir ni se priver. Par exemple, sortir rapidement de table le soir ou le dimanche pour aller se promener, voir un spectacle ou une exposition. Plus on reste à table, plus on mange. Remplacer le temps passé à table par du temps passé à bouger, c’est un double atout minceur tout naturel !

Les femmes ne veulent plus être des « ménagères de moins de 50 ans » !  Il est temps que les définitions abstraites du marketing, celui de la minceur comme les autres, rejoignent enfin la réalité et la parité de nos existences. Moi, je dis Mince alors !


_________________________________________

Mince alors ! , de Nathalie Hutter-Lardeau, Odile Jacob (Juin 2011)


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !