Pour en finir avec les régimes ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Juste faire attention à ce que l'on mange...
Juste faire attention à ce que l'on mange...
©

Manifeste de la nutrition au féminin

Pour en finir avec les régimes !

Stop aux régimes en tout genre ! D’accord pour faire attention à ce que tu manges, mais pas pour avoir un contrôleur en blouse blanche qui inspecte ton assiette et ton frigo. "Mince alors !" L’exclamation est le titre du dernier livre de Nathalie Hutter-Lardeau. Extraits.

Nathalie Hutter-Lardeau

Nathalie Hutter-Lardeau

Nathalie Hutter-Lardeau est nutritionniste diplômée d'Etat, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Parmi eux La True Food aux Editions du Moment,  dans lequel elle explique comment déguster ses produits préférés en toute lucidité
101 restos, 0 kilo, coécrit avec Nathalie Helal et Catherine Roig (Hachette, mars 2013), Mince Alors ! (Odile Jacob, Juin 2011), Des mots sur les maux du cancer  (Mango, 2009) avec le Professeur David Khayat et Wendy Bouchard, et  Le vrai régime anti-cancer  (Odile Jacob, 2010) avec le Professeur David Khayat et France Carp.
Voir la bio »

Mince alors ! Une exclamation de dépit que tu as, que nous avons poussé un jour ou l’autre en constatant sur la balance que les kilos péniblement perdus, cent grammes par cent grammes, pendant des mois d’efforts et de privations, venaient de réapparaître comme par magie après une seule petite semaine de dérapage.

Au fait, c’était quoi, ce dérapage ? Un simple retour à la normale. Pour plomber la balance, il a suffi d’un week-end de potes bien arrosé ou d’un déjeuner du dimanche chez belle-maman, d’une semaine de vacances Nutella-frites avec les enfants, de sandwiches sur le pouce au bureau ou de pasta-pizza-télé du soir. Sans parler du retour compulsif au grignotage anti-stress. Même avec toute la bonne volonté du monde, on dirait que nos mauvaises habitudes du trop abondant, trop gras, trop salé, trop sucré, finissent toujours par nous rattraper.

Les docteurs, nutritionnistes, coaches, diététiciennes et médias nous ont pourtant dit et redit tout ce qu’il ne faut plus faire. Tout ce qui est mauvais pour nous. On sait que c’est mal, on sait même pourquoi, mais on en mange quand même. On lâche prise tout en se sentant terriblement coupable. Et on repart pour un cycle de privations-frustrations-tentations.

Ras-le-bol de ces gourous de la nutrition : d’accord pour faire attention à ce que tu manges, mais pas pour avoir un contrôleur en blouse blanche qui inspecte ton assiette et ton frigo, te prive de tout ce que tu aimes, t’impose des régimes qui te donnent le teint terne et une haleine de poney… et qui t’attend au tournant quand tu craques.

Stop à la culpabilité !

Un peu d’indulgence avec toi-même ! Je vais te poser les bonnes questions. Celles qui t’aident. Pas celles qui t’enfoncent dans une culpabilité dont tu ne peux sortir qu’en la grignotant sous toutes ses formes et à toute heure.

Et si tu décidais de mieux te comprendre, de négocier avec toi-même, au lieu de continuer à t’autoflageller et à te lamenter sur tes échecs répétés ? Si tu me laissais t’aider à repérer les vrais points d’ancrage de ces kilos ? Sur ta silhouette, mais aussi dans ta tête. Identifier l’origine de ces compulsions subites qui ruinent tous tes efforts successifs avec une désespérante régularité, c’est le premier pas vers l’équilibre durable. Aussi fondamental pour ton organisme que l’est le développement durable pour la planète. Bref, je vais t’apprendre à respecter et à gérer ton écosystème.

Écoute-toi !

Raconte-toi l’histoire de tes kilos en trop. Tente de te souvenir quand et pourquoi l’aiguille a commencé à errer sur le cadran de la balance. Quand est-ce devenu douloureux ? Repère à partir de quel moment ton poids t’est insupportable au point de tout endurer pour revenir en arrière. Recense tes forces et tes faiblesses. Ce qui te fait tenir bon et ce qui te décourage.

Il arrive que les mêmes causes produisent des effets inverses à deux périodes différentes de ta vie : ainsi, par exemple, le stress peut te faire maigrir à trente ans et grossir à quarante. Certains kilos sont inéluctables : ceux qu’une femme prend pendant la grossesse ou au début de la ménopause par exemple. La plupart sont très explicables. Et très injustes ! Avec des raisons souvent indépendantes de ta volonté. Je plaide non coupable pour toi !

_____________________________________

Extraits de Mince alors ! , de Nathalie Hutter-Lardeau, Odile Jacob (Juin 2011)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !