Les hijabeuses ont improvisé un match de foot devant le Sénat : il paraît que c’est Gérard Larcher qui était dans les buts… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Des hijabeuses ont improvisé un match de football dans les jardins du Luxembourg en face du Sénat.
Des hijabeuses ont improvisé un match de football dans les jardins du Luxembourg en face du Sénat.
©Capture d'écran Le Parisien / DR

Elles n’ont rien marqué !

Les hijabeuses ont improvisé un match de foot devant le Sénat : il paraît que c’est Gérard Larcher qui était dans les buts…

Match nul, très nul.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le Sénat, à une écrasante majorité (Sénatrices comprises), a voté une loi infâme interdisant le port de signes religieux pendant les compétitions sportives. Pas de voile, pas de hijab, donc sur le terrain lors d’un match de foot.

Indignées et meurtries, des hijabeuses ont improvisé un match de foot dans les jardins du Luxembourg en face du Sénat. Leurs cheveux étaient soigneusement dissimulés. Le reste du corps également. On ne voit donc pas leurs jambes, ce qui est fortement regrettable. L’angle sous lequel a été tournée la vidéo ne permet pas, hélas, de voir la cage des buts. C’est certainement Gérard Larcher qui officiait en tant que gardien. Avec son corps, et sans bouger, il a stoppé tous les ballons.

Il y a d’autres épreuves sportives que le foot. La natation par exemple. Il serait amusant de voir des nageuses évoluer dans un bassin olympique en burkini. L’escrime, au contraire, poserait moins de problèmes : les visages des escrimeuses sont grillagés.

On peut considérer tout cela comme comique. Mais il faut rappeler que dans les pays qui pratiquent officiellement la même religion que celles des hijabeuses, les footballeuses, mêmes  voilées sont interdites.

Les nôtres font mumuse devant le Sénat. Ça leur est permis. Elles trouvent normal que d’autres femmes en Iran ou en Afghanistan etc... soient fouettées parce qu’elles refusent. 

À Lire Aussi

À Roubaix, ville occupée, on vend des poupées sans visage…

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Le 19 février c’est mon anniversaire. Et c’est ce jour-là que le Conseil Français du Culte Musulman a choisi pour se dissoudreUne fillette en Afghanistan vaut 1900 euros !

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !