3,4 millions : le nombre de morts dus à l'obésité en 2010 dans les pays du "Nord" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
3,4 millions : le nombre de morts dus à l'obésité en 2010 dans les pays du "Nord"
©

Happy Hour Atlantico

3,4 millions : le nombre de morts dus à l'obésité en 2010 dans les pays du "Nord"

Chaque soir de la semaine avant de quitter le bureau, les 3 chiffres du jour pour briller en société... ou à la machine à café.

 Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr

Timetosignoff.fr, c'est l'email qui tous les soirs résume l'actualité du jour et en deux minutes fait de vous la personne la mieux informée de votre entourage.

Voir la bio »

À propos de trop manger, selon une étude de The Lancet, au cours des 20 dernières années, la mortalité due à la malnutrition a baissé de deux tiers dans les pays du sud (1 million de morts en 2010), tandis que la même année, dans l'ensemble des pays du nord, l'obésité a été responsable de 3,4 millions de morts.

À propos de soigner nos dépenses, selon une étude de l'institut IMS Health, le montant des économies liées à une meilleure utilisation des médicaments pourrait atteindre, au niveau global, 500 milliards de dollars. L'institut préconise notamment de lutter contre la non-observance (non-respect) des traitements, de limiter les prescriptions d'antibiotiques et d'encourager celles de génériques.

À propos d'avoir le sens des priorités, selon un sondage Ifop, 70% des Français considèrent que le mariage gay est un sujet secondaire ; 62% souhaitent que l'État s'attaque en priorité au désendettement public et 57% à la lutte contre la désindustrialisation selon un sondage Ifop commandé par le collectif de la "Manif Pour Tous" de Frigide Barjot.

A lire sur TimeToSignOff

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !