Festival de Cannes : le documentaire « Salam » sur Diam’s sortira bien au cinéma pendant deux jours | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
La chanteuse Diam's se produit dans l'émission "Le Grand Journal" de Canal Plus le 15 mai 2010 à Cannes, lors du 63e Festival de Cannes.
La chanteuse Diam's se produit dans l'émission "Le Grand Journal" de Canal Plus le 15 mai 2010 à Cannes, lors du 63e Festival de Cannes.
©LOIC VENANCE / AFP

Carrière

Festival de Cannes : le documentaire « Salam » sur Diam’s sortira bien au cinéma pendant deux jours

Diam’s revient au coeur de l’actualité à l’occasion du documentaire « Salam », qu’elle co-réalise aux côtés de Houda Benyamina et Anne Cissé. Cette oeuvre sera notamment présentée au Festival de Cannes.

Le documentaire retraçant le parcours de Diam’s, « Salam », sera présenté hors-compétition à Cannes pour cette édition 2022. Le film va également bénéficier d’une sortie en salles pendant deux jours, au début du mois de juillet.

Ce documentaire co-réalisé par l’ancienne chanteuse, aux côtés de Houda Benyamina et Anne Cissé, fait partie des films sélectionnés au 75eme Festival de Cannes.

Très attendu par les fans de Diam’s, qui s’est retirée de la scène médiatique depuis une dizaines d’années, « Salam » sera projeté en avant-première à Cannes le jeudi 26 mai.

Beaucoup espèrent une apparition publique de l’ancienne rappeuse sur le tapis rouge de la Croisette lors de la présentation du film. 

Produit par Brut, ce film doit permettre de lancer la plateforme de streaming BrutX à la rentrée.

Le film sera pourtant bel et bien présenté en salles. Cette information a été confirmée il y a quelques jours par Philippe Godeau, président de Pan distribution. Il a notamment précisé  que « Salam » serait disponible en salles, mais uniquement pendant deux jours, les 1er et 2 juillet prochains.

Dans ce documentaire, après 10 ans de silence, Diam’s se raconte à cœur ouvert. « Pour la première fois face caméra elle se confie, sur la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’islam », selon les précisions d’Allociné.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !