Mot-clé «Stade 2» | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Contenus en rapport avec le mot-clé Stade 2

Le logo des chaînes du groupe France Télévisions. Jean-François Laville a été accusé à tort de harcèlement et a été contraint à la mort sociale.

Bonnes feuilles

Histoire d’un "meurtre social" à France Télévisions : lâché en pâture face à la tempête médiatique

Jean-François Laville publie « Viré histoire d’un « meurtre social » à France.TV » aux éditions Plon. « Viré » est le témoignage bouleversant d'un homme qui faisait son travail, tout simplement. Accusé à tort de harcèlement et de sexisme, il est contraint à la mort sociale. Voici la mécanique d'un licenciement orchestré et expédié dans les couloirs de France Télévisions. Extrait 2/2.

Une photo d'illustration prise le 26 mars 2019 montre le logo de la chaîne de télévision publique française "France 2", chaîne du groupe "France Télévisions", affiché sur un écran de tablette.

Bonnes feuilles

Machine à broyer ? : ces hommes blancs de plus de 50 ans évincés de France Télévisions

Jean-François Laville publie « Viré histoire d’un « meurtre social » à France.TV » aux éditions Plon. « Viré » est le témoignage bouleversant d'un homme qui faisait son travail, tout simplement. Accusé à tort de harcèlement et de sexisme, il est contraint à la mort sociale. Voici la mécanique d'un licenciement orchestré et expédié dans les couloirs de France Télévisions. Extrait 1/2.

Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"

Machisme

Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"

La journaliste explique dans L'Equipe les raisons de son départ de France Télévisions.

Le stade 3, ça veut dire quoi ?

Coronavirus

Le stade 3, ça veut dire quoi ?

Stade 2 : un homme interrompt l'émission en évoquant le "génocide" en Syrie

Perturbations en direct

Stade 2 : un homme interrompt l'émission en évoquant le "génocide" en Syrie

L'homme a brandi une petite pancarte verte, dont le message était impossible à déchiffrer à l'écran.