Karim Emile Bitar | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Karim Emile Bitar est énarque, géopolitologue et consultant.

ll est chercheur associé à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), et  directeur de la revue L’ENA hors les murs, la revue mensuelle des anciens élèves de l’ENA. Il enseigne les relations internationales et l’histoire des idées politiques dans plusieurs grandes écoles. Il fut pendant 5 ans chargé de mission pour la stratégie, le business development et les affaires extérieures du groupe CANAL+ (Vivendi Universal). Il est cofondateur et membre du comité de direction du Cercle des économistes arabes.

Dernier ouvrage paru : Regards sur la France (Seuil, 2007)

Ses Contributions

Benoît XVI entame vendredi une visite de trois jours hautement symbolique au Liban pour y adresser un message de paix alors que plane sur le pays l'ombre du conflit dans la Syrie.

Sa Sainteté

Benoit XVI au Liban : le pape saura-t-il être aux chrétiens d'Orient ce que Jean-Paul II fut aux croyants derrière le rideau de fer ?

Benoît XVI se rend ce vendredi au Liban, un pays déstabilisé par les violences dans la Syrie voisine. A l'occasion de cette visite au pays du Cèdre, le message du pape sera simple aux chrétiens du Liban, et identique à celui qu’avait porté son prédécesseur Jean-Paul II tout au long de sa vie : « N’ayez pas peur… »

Le Liban, victime collatérale
de la crise syrienne ?

Branle-bas de combat

Le Liban, victime collatérale de la crise syrienne ?

Éternel otage de la guerre des axes régionaux et prisonnier d’un système politique hors d’âge, le Liban est à la merci d'une nouvelle déstabilisation de la part de son ennemi syrien.

Conseil National syrien : 
opposition hétéroclite qui veut faire chuter El Assad

A l'épreuve du feu

Conseil National syrien : opposition hétéroclite qui veut faire chuter El Assad

La Chine et la Russie ont opposé mardi leur veto au projet des pays occidentaux au Conseil de sécurité de l'ONU, Washington et Paris sont «furieux». L’opposition syrienne, très hétéroclite, et récemment réunie au sein du Conseil National syrien, pourra-t-elle faire face sans trahir ses principes ?

Contributeurs les + lus