Didier Raoult | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Didier Raoult, professeur de microbiologie à la faculté de médecine de Marseille, dirige le plus grand centre consacré aux maladies infectieuses, l'IHU Méditerranée Infection. Le professeur Raoult est un des microbiologistes les plus cités en Europe et figure dans le classement des chercheurs les plus cités. Avec son équipe à Marseille, il a décrit des virus complexes, et il a été lauréat du grand prix de l'Inserm 2010. Connu pour sa posture anti-traditionnelle, il a acquis la notoriété des médias internationaux en 2020, lorsque lui et son équipe ont affirmé avoir trouvé un remède contre la Covid-19 avec son traitement à base d’hydroxychloroquine notamment.

Ses Contributions

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

Didier Raoult a publié "Dépasser Darwin" aux éditions Plon. Les microbes sont partout : sur nos mains, dans nos veines… et jusque dans nos gènes. Cette découverte renverse les certitudes érigées par le darwinisme. Nos modes de vie – la mondialisation en tête – peuvent déclencher des guerres de voisinage meurtrières, dont le nom nous fait frémir : les épidémies. Cette peur, héritée des ravages de la peste au Moyen-Âge, puis réveillée ces dernières années par le SRAS, Ebola, H1N1 et le Covid-19, n’a rien d’un fantasme. Le monde microscopique, mouvant et imprévisible, nous réserve bien des surprises ! C’est cet univers de l’invisible que le professeur Didier Raoult nous propose de découvrir. Extrait 2/2

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

Didier Raoult a publié "Dépasser Darwin" aux éditions Plon. Les microbes sont partout : sur nos mains, dans nos veines… et jusque dans nos gènes. Cette découverte renverse les certitudes érigées par le darwinisme. Nos modes de vie – la mondialisation en tête – peuvent déclencher des guerres de voisinage meurtrières, dont le nom nous fait frémir : les épidémies. Cette peur, héritée des ravages de la peste au Moyen-Âge, puis réveillée ces dernières années par le SRAS, Ebola, H1N1 et le Covid-19, n’a rien d’un fantasme. Le monde microscopique, mouvant et imprévisible, nous réserve bien des surprises ! C’est cet univers de l’invisible que le professeur Didier Raoult nous propose de découvrir. Extrait 1/2

Faut-il encore vacciner contre la rougeole ?

Bonnes feuilles

Faut-il encore vacciner contre la rougeole ?

Pour ou contre ? Dangereux ou non ? Beaucoup d'entre nous ne savent plus quoi penser et pour cause : on ne les a jamais renseignés, scientifiquement, sans parti pris, sur la vaccination. Le Pr Didier Raoult, microbiologiste mondialement reconnu qui dirige le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses (l'IHU de Marseille), comble cette lacune. Extrait de "La vérité sur les vaccins" de Didier Raoult et‎ Olivia Recasens, publié aux Editions Michel Lafon. (2/2)

Vaccins : pourquoi l'autoritarisme du gouvernement est contre-productif...

Bonnes feuilles

Vaccins : pourquoi l'autoritarisme du gouvernement est contre-productif...

Pour ou contre ? Dangereux ou non ? Beaucoup d'entre nous ne savent plus quoi penser et pour cause : on ne les a jamais renseignés, scientifiquement, sans parti pris, sur la vaccination. Le Pr Didier Raoult, microbiologiste mondialement reconnu qui dirige le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses (l'IHU de Marseille), comble cette lacune. Extrait de "La vérité sur les vaccins" de Didier Raoult et‎ Olivia Recasens, publié aux Editions Michel Lafon. (1/2)

Pourquoi les personnes nées avant 1989 feraient bien de se revacciner contre le retour de la rougeole

Maladie

Pourquoi les personnes nées avant 1989 feraient bien de se revacciner contre le retour de la rougeole

Mêmes vaccinés, tout le monde n'est pas invulnérable contre cette maladie hautement infectieuse. Pour cause : certains individus perdent rapidement leur immunité, malgré le vaccin. Le risque qu'ils contractent la maladie et, pire, deviennent la source d'une épidémie, est loin d'être négligeable alors que bon nombre de Français sont toujours réticents à se faire vacciner.

Le ministère de la Santé a lancé une campagne anti-antibiotiques.

Vieilles molécules

Campagne anti-antibiotiques du ministère de la Santé : des chercheurs contestent les fondements scientifiques de la résistance grandissante des bactéries

Le ministère de la Santé a récemment lancé une campagne anti-antibiotiques en s'appuyant essentiellement sur un rapport qui présente les antibiotiques comme responsables de la résistance des bactéries..

Contributeurs les + lus