Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran CNews / DR / Dailymotion
Alain Bauer : "Les policiers considèrent les magistrats comme laxistes et les magistrats les considèrent comme fascistes"

Insécurité

Alain Bauer : "Les policiers considèrent les magistrats comme laxistes et les magistrats les considèrent comme fascistes"

Le professeur de criminologie, Alain Bauer, était l’invité de Laurence Ferrari sur CNews ce mardi 20 avril. Au lendemain de la visite d'Emmanuel Macron à Montpellier sur le thème de la sécurité, Alain Bauer a évoqué le malaise et la réalité des policiers.
Alors que le président de la République a effectué une visite sur le thème de la sécurité ce lundi à Montpellier, les forces de l'ordre sont toujours autant ciblées ces dernières semaines, notamment par des tirs de mortiers d'artifice. Le procès du drame de Viry-Châtillon a également livré son verdict ce week-end, suscitant l'incompréhension chez de nombreux policiers. La cour d'assises des mineurs de Paris a condamné en appel cinq accusés à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion et en a acquitté huit autres. Ils étaient jugés pour l'agression violente de policiers à Viry-Châtillon en 2016. Une bagarre générale a éclaté à l'issue du verdict. Face à un verdict jugé trop clément par rapport à la gravité des faits (des jets de cocktails Molotov sur des véhicules de police et l'agression des policiers blessés), des syndicats de police ont appelé à participer à une action, à une manifestation ce mardi 20 avril aux alentours de midi. 
 
Alain Bauer était l'invité de la matinale de CNews ce mardi 20 avril. Il a répondu aux questions de Laurence Ferrari sur la réalité des policiers, sur ce contexte et sur les difficultés que les forcs de l'ordre éprouvent au quotidien lors de leurs missions. Il a aussi abordé la délicate question de la réponse pénale en France : 
 
"Les policiers considèrent les magistrats comme laxistes et les magistrats considèrent les policiers comme fascistes. Ces deux postures qui visent à s'insulter plutôt qu'à construire une politique pénale sont importantes. (...) En France on ne sait pas se parler et on se considère comme des adversaires alors qu'on devrait plutôt être des partenaires".
 
Alain Bauer s'est également exprimé sur la colère des policiers : 
 
"Ils sont extrêmement maltraités. Si l'Etat était un employeur du privé, il serait en prison pour non-respect de la réglementation du travail". 
 
Sur le thème de la sécurité et suite à la visite du chef de l'Etat à Montpellier, Alain Bauer estime que "le président de la République a été très marqué par une logique qui voudrait que l'économique et le social répondent à tout". 
CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !