E3 2016 : les nouveautés les plus attendues au plus grand salon mondial du jeu vidéo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
E3 2016 : les nouveautés les plus attendues au plus grand salon mondial du jeu vidéo
©Reuters

Minute Tech

E3 2016 : les nouveautés les plus attendues au plus grand salon mondial du jeu vidéo

L'E3 (Electronic Entertainment Expo), le plus grand salon annuel du jeu vidéo, se tiendra cette semaine du 14 au 16 juin au Los Angeles Convention Center à Los Angeles. Il réunira des journalistes du monde entier, et sera le théâtre d'annonces des nouveautés et exclusivités des plus grands éditeurs (Microsoft, Ubisoft, Sony, Nintendo) qui modèleront l'univers vidéoludique pour l'année toute entière.

Julian Alvarez

Julian Alvarez

Julian Alvarez est Docteur en science de l'information et de la communication.

Il est responsable développement/recherche Serious game/Jeu vidéo à la CCI Grand Hainaut/Supinfocomgroup.

Julian Alvarez est chercheur associé au laboratoire CIREL - Trigone (Université de Lille) et chercheur TIC/TICE (Serious game) à Ludoscience.

Voir la bio »

Atlantico : En termes de plateformes, quelles sont les grandes nouveautés attendues par le public ? Faut-il s'attendre à un salon particulièrement innovant pour cette édition ?

Julian Alvarez : Côté Sony, une nouvelle version de la PS4 avec une carte graphique capable d'afficher des jeux en 4K est attendue. Surnommée "PS4K Neo", cette machine devrait offrir un affichage d'une résolution 4 fois supérieure (4096 x 2160 pixels) à celle de la console actuelle (1920 x 1080 pixels) et une meilleure fluidité dans l'animation avec une cadence de 60 images par seconde. Un rythme qui n'est pas toujours tenu par la version actuelle de la PS4 selon les jeux mis en présence. La puissance de calcul de la PS4K Neo serait selon certaines rumeurs 2 fois plus puissante que la version actuelle.

Côté Microsoft, c'est la Xbox One Scorpio qui est attendue. Après des ventes en berne, il convient pour Microsoft de reconquérir le coeur des joueurs qui ont boudé la console américaine. Cette nouvelle version de la Xbox One devrait être plus musclée en offrant une résolution d'mage équivalente à la PS4K Neo, mais serait plus puissante que sa concurrente en termes de capacité de calcul : 6 Teraflops pour la Xbox One Scorpio contre 4 pour la PS4K Neo. Ce qui correspond à une puissance 4 fois supérieure à la Xbox One actuelle qui offre 1.3 Teraflops contre 1.8 pour la PS4. 

Côté Nintendo enfin, une vraie nouvelle console "Nintendo NX" qui est attendue. Elle devrait ainsi inaugurer les consoles de 9e génération. Sony et Microsoft restent pour l'instant sur les bases de leurs machines actuelles. On peut parler de machines de génération 8 et demi. Cependant la NX ne devrait pas être présentée au grand public à l'E3, mais probablement en comité restreint. Selon les rumeurs, la NX devrait s'inscrire en rupture en offrant un concept combinant console portable et console de salon. Au niveau puissance de calcul et affichage graphique, Nintendo reste assez flou. Après des ventes décevantes pour la Wii U, la NX représente pour Nintendo une console qui doit lui permettre de revenir sur le marché des consoles. Il est donc possible que Nintendo attende de connaître les caractéristiques techniques des consoles PS4K Neo et Xbox One Scorpio pour offrir à la NX des performances équivalentes et ainsi maximiser les chances de réussite de sa nouvelle console. La NX devrait être commercialisée en mars 2017 et devrait logiquement être présentée au grand public au dernier trimestre 2016.

Concernant les jeux, quelles sont les exclusivités auxquelles on peut s'attendre cette année de la part des plus grands studios internationaux ? 

Cette année 2016 devrait être marquée par les jeux dédiés à la Réalité Virtuelle (RV). La montée en puissance des machines de Sony et Microsoft s'expliquent notamment par la nécessité de répondre aux besoins de la RV. Il ne s'agit pas juste de brancher un casque avec une vision stéréoscopique à une console. Si la résolution doit être importante, il s'agit surtout de réduire au maximum le temps de latence entre le moment où le joueur bouge sa tête et le calcul des images à afficher. En effet, plus le décalage est important, et plus le joueur risque d'être pris de maux de tête et de nausées.

Quoi qu'il en soit, il est fort probable que la RV devrait stimuler la communauté des studios indépendants. Ces derniers devraient logiquement s'approprier et explorer les nouvelles possibilités offertes par cette technologie. En parallèle, il est fort probable que nous assistions à une adaptation importante des jeux narratifs comme ceux de Quantic Dream ou TellTale games sous forme de RV. Il s'agit-là d'un genre vidéoludique qui devrait pouvoir tirer son épingle du jeu en favorisant davantage encore l'immersion du joueur dans les histoires interactives. 

Plus largement, où en est le jeu vidéo en termes de développement ? Faut-il s'attendre à de grandes innovations au cours des prochains mois ou des prochaines années ?

Sony va proposer son casque appelé Playstation VR à partir du mois d'Octobre 2016. Microsoft devrait offrir une compatibilité avec le casque Oculus Rift. Pour Nintendo, c'est le mystère. Est-ce que la NX sera compatible avec la RV ? En explorant le passé, on recense déjà des tentatives de Nintendo de se positionner sur ce segment avec par exemple la Virtual Boy en 1995. Cette console qui proposait à l'époque un affichage stéréoscopique monochrome a été un échec cuisant. Beaucoup de joueurs ont signalé avoir des migraines suite à l'utilisation de l'appareil. Encore une fois, Nintendo joue peut-être la carte de la prudence en laissant la concurrence essuyer les plâtres. On peut comprendre cette stratégie au regard de la Dreamcast de SEGA par exemple. Après un demi succès pour la Saturn, SEGA a souhaité sortir sa console 128 bits dans l'urgence pour supplanter la concurrence entre 1998 et 1999. La nouveauté étant la possibilité de connecter la machine à Internet et d'offrir du jeu en réseau. Déjà fragilisée par sa trésorerie, SEGA n'a pas été en mesure de sauver la mise avec les ventes de la Dreamcast. La stratégie de vouloir aller trop vite, a sans doute précipité la chute de la division console de SEGA qui a dû stoppé la commercialisation de la machine en 2001... Nintendo a peut-être tiré les leçons de cet épisode survenu à son concurrent de l'époque ?

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !