Washington : la femme abattue pendant l'intrusion au Capitole a succombé à ses blessures après un tir de la police | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Capitole Washington
Capitole Washington
©Alex Edelman / AFP

Enquête en cours

Washington : la femme abattue pendant l'intrusion au Capitole a succombé à ses blessures après un tir de la police

Une enquête interne a été ouverte sur cet « événement tragique », selon les précisions du chef de la police de Washington. Les médias américains ont communiqué de nombreuses informations au sujet de la victime, une citoyenne pro-Trump.

Selon un premier bilan, quatre personnes sont décédées lors de l’intrusion au Capitole. Le cas d’une de ces victimes a attiré l’attention des médias. Une femme a été tuée par balles lors de sa participation à l’intrusion au sein du Capitole. Selon la presse américaine, elle a été abattue par la police. Elle faisait partie d'un groupe de partisans de Donald Trump qui sont entrés dans le bâtiment fédéral, alors que les élus entamaient la certification de la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle. 

« Des agents en uniforme de la police du Capitole les ont affrontés et, à un moment, l'un d'eux a fait usage de son arme de service » et l'a touchée, selon les déclarations de Robert Contee, le chef de la police de Washington, lors d'une conférence de presse. Elle a été déclarée morte après son transfert à l'hôpital.

Une enquête interne a été ouverte sur cet « événement tragique ». 

Trois autres personnes (une femme et deux hommes) sont mortes aux alentours du Capitole « d'urgence médicale distincte », a déclaré Robert Contee, sans donner plus de détails. 

La police a procédé à 52 interpellations mercredi, dont 26 dans l'enceinte du Capitole. 

Pour parer à d'éventuelles nouvelles manifestations, la maire de Washington Muriel Bowser a étendu l'état d'urgence dans la capitale fédérale pour 15 jours, soit jusqu'à la fin du mandat de Donald Trump. Cela lui permettra, si nécessaire, de renouveler le couvre-feu décrété pour la nuit de mercredi à jeudi.

La femme abattue par la police a été identifiée comme étant Ashli B. Partisane du président Donald Trump, elle était originaire de la région de San Diego, au sud de la Californie, selon les médias américains. Elle avait fait le déplacement jusqu’à Washington, afin de défendre son candidat et refuser l’élection du futur président Joe Biden.

La chaîne de télévision KUSI News a eu la confirmation par la famille de la victime qu’Ashli B. était bien la femme tuée par la police au Capitole. Les médias ont révélé que la victime était une ancienne militaire, engagée pendant 14 ans dans l’armée de l’air. Elle avait été déployée à quatre reprises durant sa carrière, selon les indications de son mari. Sur son compte Twitter, elle se décrivait comme « libertarienne » et « ancienne combattante ».

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !