Un avion a été intercepté au-dessus de Paris par un Rafale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Selon plusieurs témoignages, cet avion d'affaires de couleur blanche a été intercepté par un Rafale peu avant 9 heures du matin.
Selon plusieurs témoignages, cet avion d'affaires de couleur blanche a été intercepté par un Rafale peu avant 9 heures du matin.
©Reuters

Étourderie

Un avion a été intercepté au-dessus de Paris par un Rafale

Le pilote de cet avion d'affaires en provenance de Belgique voulait atterrir au Bourget, dont le survol est interdit dans le cadre de la COP21.

Selon une information de l’Obs publiée sur son site internet, un avion d'affaires arrivant de Belgique ce lundi ne s’est pas plié aux mesures de sécurité mises en place pour la COP21. L’appareil aurait été dérouté très  rapidement par un chasseur de l'Armée de l'air, afin d’être escorté vers l’ouest de la capitale. Selon plusieurs témoignages, cet avion d'affaires de couleur blanche a été intercepté par un Rafale peu avant 9 heures du matin.

Le pilote de cet avion Cessna Citation Mustang 510 en provenance de Belgique voulait atterrir au Bourget, mais ignorait visiblement le dispositif de sécurité exceptionnel déployé dans le cadre de la COP21, qui prévoit notamment l'interdiction de survol de l'aéroport du Bourget.

‘’Lorsqu'il est arrivé à proximité de l'aéroport parisien, l'alerte a été donnée sur le champs. L'Armée de l'air, qui assure la surêté aérienne sur l'ensemble du territoire 24 heures sur 24, ne parvenant pas "à connaître les intentions" de cet appareil, a alors activé le dispositif d'alerte. Un Rafale s'est chargé de la mission. Le Sirpa-Air, contacté par "l'Obs", précise que le Cessna en provenance d'Anvers (Belgique) a été dérouté sur l'aéroport de Pontoise (Val d'Oise)’’ peut-on lire sur le site de l’hebdomadaire.

Lu sur L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !