Réforme des retraites : François Ruffin plaide pour un référendum et souhaite qu’Emmanuel Macron mette son mandat en jeu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Ruffin est favorable à ce qu'Emmanuel Macron ait recours au référendum sur la question de la réforme des retraites.
François Ruffin est favorable à ce qu'Emmanuel Macron ait recours au référendum sur la question de la réforme des retraites.
©PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Calendrier des réformes

Réforme des retraites : François Ruffin plaide pour un référendum et souhaite qu’Emmanuel Macron mette son mandat en jeu

Le député LFI de la Somme a appelé le président de la République à mettre en jeu sa responsabilité devant les Français via un référendum sur la réforme des retraites. François Ruffin était l’invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche.

Alors qu'Emmanuel Macron brandit la menace de la dissolution de l'Assemblée nationale en cas de motion de censure contre son gouvernement, le député François Ruffin de La France insoumise estime que « le mandat qui est en jeu aujourd'hui, ce n'est pas le mandat des députés, c'est le mandat du président de la République ». Invité sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche 2 octobre, François Ruffin a indiqué qu’il était favorable à ce qu'Emmanuel Macron, « s'il veut passer en force sa réforme des retraites », ait recours au référendum.

Faisant référence au référendum de 1969 qui a conduit à la démission du général de Gaulle, François Ruffin souhaite que, si l'issue de celui-ci est négative, le chef de l'Etat « remette son mandat en jeu » :

« C'est sa réforme qu'il veut passer à tout prix. Donc c'est son mandat qui pose question. Il faut une réforme juste et on sait d'avance qu'elle ne le sera pas. Le meilleur juge de paix dans une démocratie », serait dans ce cas de figure, « de rendre le pouvoir au peuple et lui demander de trancher ».

Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste, avait aussi exprimé son souhait que les Français soient « consultés par référendum » sur cette réforme des retraites.

Le gouvernement a annoncé un cycle de concertations pour l'adoption d'un projet de loi « avant la fin de l'hiver ». François Ruffin estime que ces discussions, à l'instar de la Convention citoyenne pour le climat et du Grand débat pendant la crise des Gilets Jaunes témoignent d'une « habitude d'Emmanuel Macron de mettre de la mousse autour d'une décision qu'il a déjà prise ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !