Prise de poids pendant les fêtes: combien de temps pour perdre les kilos superflus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Prise de poids pendant les fêtes: combien de temps pour perdre les kilos superflus
©

Conseils

Prise de poids pendant les fêtes: combien de temps pour perdre les kilos superflus

A cette période, la plupart des Français ont tendance à faire des repas quelque peu déséquilibrés et donc à prendre du poids.

Durant la période des fêtes, les Français ont tendance à se lâcher. Si toute l’année, il surveille de près leur ligne, les longs repas en famille sont souvent l’occasion de se faire plaisir et de se laisser aller à la gourmandise. Il faut dire que face au foie gras, aux huîtres et aux coquillages, aux chapons et autres volailles, difficile de résister. Dès lors, les kilos superflus ont tendance à s’accumuler. Cependant, il ne faut pas s’inquiéter, voici quelques conseils, livrés par The Guardian, pour retrouver sa taille de guêpe le plus rapidement possible.

Selon la British Dietetic Association , une personne lambda consomme 6 000kcal le jour de Noël. « Au cours de la période des fêtes, qui semble débuter de plus en plus tôt chaque année, un individu consomme en moyenne 500kcal par jour en plus que lors du reste de l’année. Ce qui correspond donc à un gain de poids de 5 livres au moment d’attaquer la nouvelle année » insiste cette association. En clair, note The Guardian, en l’espace de 24 heures, en moyenne on consomme l’équivalent de 11 Big Mac. Une théorie qui semble surévaluer la réalité des faits. Les chiffres sont a priori plus faibles que cela.

A lire aussi : "Avis aux gourmands : comment se faire plaisir à Noël en évitant les pièges des bombes caloriques"

The Guardian avance, tableau à l’appui ( à voir ici) , différentes conclusions scientifiques concernant le poids total pris pendant les fêtes. Et les chiffres sont beaucoup plus faibles que ceux avancés par la British Dietetic Association. La moyenne se situerait à une prise de poids d’un kilo. Malheureusement, ce poids supplémentaire est très difficile à perdre. 

En effet, selon l’étude suivante 'A Prospective Study of Holiday Weight Gain', les hommes sont plus lourds au mois de février et mars qu’en septembre et octobre de l’année précédente. C’est-à-dire que malgré tous nos efforts, malgré les régimes, nous n’arrivons pas à perdre nos kilos superflus. Ces scientifiques en concluent donc qu’une grande partie du gain de poids annuel aux Etats-Unis est dû à celui pris pendant la période des fêtes.  

lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !