Manifestation de policiers : 700 personnes à Lyon, 500 à Béziers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Manifestation de policiers : 700 personnes à Lyon, 500 à Béziers
©ALAIN JOCARD / AFP

Ras-le-bol

Manifestation de policiers : 700 personnes à Lyon, 500 à Béziers

Le mouvement des policiers en colère s'est poursuivi ce vendredi soir dans toute la France.

A Lyon, environ 700 policiers en civil, arborant pour certains leur brassard orange, ont défilé dans le centre-ville en entonnant La Marseillaise. Aux cris de "la racaille en prison, citoyens avec nous", les manifestants se sont rendus devant la préfecture avant de regagner la place Bellecour, point de départ de la manifestation. Le cortège était suivi par une douzaine de véhicules officiels de police.

A Béziers, les policiers municipaux ont été rejoints par des policiers nationaux des commissariats de Béziers et d'Agde, par des pompiers, des habitants de Béziers, par deux magistrats et par une dizaine d'avocats. Ils ont scandé "Policiers en colère" et "La racaille en prison", et portaient des pancartes "J'aime ma police". Près de 500 personnes étaient présentes lors de cette manifestation. 

 A Avignon, 200 manifestants ont entonné La Marseillaise devant l'hôtel de ville, sur la place de l'Horloge. Au Mans, une centaine de policiers en civil accompagnés de pompiers et d'une dizaine d'habitants ont également défilé dans la soirée. Partis du commissariat central, ils ont rejoint la mairie en chantant plusieurs Marseillaise. 

S'exprimer sans "remettre en cause les règles"

Jeudi, à Marseille, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé aux policiers de "s'exprimer librement", mais sans "remettre en cause les règles". Il a notamment rappelé qu'il leur était interdit d'utiliser les véhicules de police dans des manifestations. Une manifestation a eu lieu jeudi dans la soirée devant la salle Wagram, où se tenait le deuxième débat de la primaire de la droite. Mercredi, plusieurs centaines de policiers avaient manifesté dans la soirée à Nantes, Marseille et Toulouse.

 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !