Loi santé : le Sénat supprime le tiers payant généralisé et le paquet de cigarette neutre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Loi santé : le Sénat supprime le tiers payant généralisé et le paquet de cigarette neutre
©Reuters

Suspens

Loi santé : le Sénat supprime le tiers payant généralisé et le paquet de cigarette neutre

Le texte doit désormais être présenté en commission mixte paritaire afin d'accélérer la procédure et limiter les allers-retours entre l'Assemblée et le Sénat.

Il semblerait que l'avis des médecins et des buralistes concernant le projet de loi de Marisol Touraine aient été pris en compte par la droite. Le Sénat a adopté ce mardi, la loi santé de Marisol Touraine et supprimé le tiers payant auquel s'opposaient les médecins généralistes, ainsi que la création du paquet de cigarette neutre que refusaient les buralistes.195 sénateurs, principalement de droite, ont voté pour la nouvelle version du texte de loi présentée par le Sénat, alors que 30 sénateurs du Parti Communiste, républicain et citoyen (CRC)ont voté contre. Les socialistes et les écologistes se sont abstenus de voter.
Le texte doit désormais être présenté  en commission mixte paritaire afin d'accélérer la procédure et limiter les allers-retours entre l'Assemblée et le Sénat. 7 députées et 7 sénateurs seront donc chargés de trouver un compromis. En cas d'échec, l'Assemblée (où la gauche est majoritaire) décidera elle-même, du sort du tiers payant et du paquet de tabac neutre. Sa décision sera définitivement adoptée. Le Sénat a également validé l'ouverture de salles de shoots pendant 6 mois afin de tester le concept et maintenu la suppression par l'Assemblée, de la période de réflexion pour un interruption volontaire de grossesse (IVG).
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !