L'obésité accélère le déclin du cerveau selon une étude britannique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'obésité accélère le déclin du cerveau selon une étude britannique
©

Santé

L'obésité accélère le déclin du cerveau selon une étude britannique

Le cerveau d'un obèse vieillit 3,8 années plus rapidement que celui d'une personnes d'un poids "idéal".

Perdez du poids, votre mémoire n'en sera que meilleure. C'est en tout cas ce que dévoile une étude britannique. Des scientifiques ont en effet démontré que les personnes obèses étaient plus susceptibles de souffrir de pertes de mémoire, de problèmes cognitifs et de démence que les personnes minces.

Leurs cerveaux vieillissent 3,8 années plus rapidement que ceux des personnes d'un poids "normal".

L'étude ajoute que les maladies liées au cœur, une tension artérielle élevée, un fort taux de cholestérol, mais aussi du diabète accélèrent le déclin mental.

L'étude s'est basée sur 6 500 personnes âgées entre 50 et 60 ans. Les chercheurs ont mesuré le poids des participants, leur pression artérielle, leurs niveaux de cholestérol. Des tests de mémoire étaient également soumis aux participants. Les chercheurs ont alors pu conclure que les personnes obèses souffraient plus souvent de pertes de mémoire que les autres personnes.

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !