Justin Trudeau défend le Ceta à l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Justin Trudeau défend le Ceta à l'Assemblée nationale
©GERARD JULIEN / AFP

Cousin canadien

Justin Trudeau défend le Ceta à l'Assemblée nationale

L'accord de libre échange entre le Canada et l'Union européenne a été au cœur du discours du Premier ministre canadien.

C'était une première pour un chef d'Etat canadien. Justin Trudeau s'est exprimé ce mardi devant l'Assemblée nationale, à la tribune du Palais Bourbon. Le Premier ministre était venu principalement pour parler du Ceta, le traité de libre échange entre l'Union européenne et la Canada, même s'il s'est aussi exprimé sur les thèmes de la francophonie et du sacrifice des soldats canadiens lors des deux guerres mondiales. 

Mais le cœur de son discours était la mise en place d'une alliance libérale et progressiste ayant pour ciment l'accord de libre-échange. 

"Le Ceta n'est que le point de départ d'une nouvelle ère de coopération et d'intégration. Ensemble, nous devons aller encore plus loin et oser faire le pari de l'innovation, du progrès et de l'avenir"

Il a affirmé que le Ceta était déjà une réussite, citant notamment une hausse de 23% des investissements canadiens en France en 2017.  

" En 2017, avec seulement quatre mois d'impulsion donné par le Ceta, les importations au Canada en provenance de la France ont augmenté de 4%. Seulement dans les secteurs agricole et agroalimentaire, on atteint une augmentation de 8% par rapport à l'année précédente" […] Aujourd'hui, quelque 200 entreprises canadiennes emploient plus de 28.000 personnes en France, tandis que les Français soutiennent 95.000 emplois au Canada"

Son discours a été globalement applaudi, à l'exception du Front National, de la France Insoumise et du Parti Communiste qui déplorent les effets négatifs du traité, notamment sur le plan social.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !