Jean Castex annonce un débat au Parlement sur la question de l’engagement militaire de la France au Mali | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Le Premier ministre Jean Castex lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.
Le Premier ministre Jean Castex lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.
©Alain JOCARD / AFP

Avenir de la présence française

Jean Castex annonce un débat au Parlement sur la question de l’engagement militaire de la France au Mali

Le gouvernement militaire malien a annoncé l'expulsion de l'ambassadeur de France au Mali, ce lundi. Un débat aura lieu au Parlement sur l'engagement militaire sur le territoire malien.

La crise au Mali va être au cœur des débats à l'Assemblée nationale et au Sénat. Un débat sera organisé au Parlement afin d'évoquer l'engagement militaire de la France au Mali, selon les précisions de Jean Castex devant le Sénat, ce mercredi 2 février. Cette décision intervient dans le cadre d’une crise diplomatique entre les autorités françaises et maliennes.  

« Le Parlement évidemment mérite d'être parfaitement informé » et « le gouvernement organisera un débat sur la base de l'article 50-1 sur ce sujet extrêmement important », a indiqué Jean Castex, lors d’une réponse à la demande du président du groupe socialiste, Patrick Kanner.

Jean Castex a admis que « la situation au Mali et au Sahel en général est extrêmement préoccupante ». Le Premier ministre plaide pour « la recherche d'une réponse multilatérale avec les Etats africains principalement concernés. Ce n'est pas simplement un problème franco-malien, c'est un problème du Mali dans la lutte contre le terrorisme international ».

Le président du groupe UDI à l'Assemblée nationale avait aussi réclamé ce mardi la tenue d'un débat.

La session parlementaire va néanmoins s'achever à la fin du mois.

L'expulsion de l'ambassadeur de France au Mali a placé la question de la présence des forces armées dans ce pays au cœur de la campagne présidentielle.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !