Jean Castex annonce la prolongation du couvre-feu à 20h jusqu’au 20 janvier et précise que les personnes de plus de 75 ans pourront se faire vacciner dès le 18 janvier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Jean Castex Olivier Véran conférence de presse janvier 2021 vaccination gestion de la pandémie
Jean Castex Olivier Véran conférence de presse janvier 2021 vaccination gestion de la pandémie
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Conférence de presse

Jean Castex annonce la prolongation du couvre-feu à 20h jusqu’au 20 janvier et précise que les personnes de plus de 75 ans pourront se faire vacciner dès le 18 janvier

Le Premier ministre a précisé lors d’une nouvelle conférence de presse ce jeudi que dix nouveaux départements pourraient mettre en place un couvre-feu avancé à 18 heures dès dimanche. Le plan de vaccination a également été détaillé.

Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la santé, Olivier Véran, ont confirmé qu’« aucun allégement » des mesures de restrictions n’était envisagé en France dans les prochaines semaines au vu de la situation épidémiologique lors d’une conférence de presse ce jeudi 7 janvier.

Jean Castex a tenté ce jeudi de donner « plus de visibilité » aux secteurs touchés par la crise sanitaire avant de prendre peut-être des mesures « plus lourdes » la semaine prochaine.

Jean Castex s’est félicité de l’efficacité des campagnes de tests qui sont menées en France : 

« Notre dispositif était calibré en mai pour 700.000 tests par semaine, il est monté à un million en septembre, trois millions et demi pendant la période des fêtes sans délai d'attente, c'est plus que tout autre pays en Europe. Depuis mai, nous n'avons eu de cesse d'optimiser notre politique de dépistage à tel point qu'aujourd'hui 86% des résultats sont rendus en moins de 24h ».

Le Premier ministre a tenu à s’exprimer sur la situation de certains secteurs de l'économie impactés par la pandémie de Covid-19 et des fermetures préventives. Jean Castex a annoncé que les bars et restaurants ne pourront pas rouvrir le 20 janvier. Il faudra attendre la mi-février. Les lieux culturels, les établissements et équipements sportifs resteront fermés jusqu'à la fin du mois. Tous les établissements et équipements actuellement fermés en France compte tenu de l'épidémie de coronavirus « le resteront encore jusqu'à la fin de ce mois ». 

« Les musées, les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle, les équipements sportifs ou de loisirs ne connaîtront dans les semaines qui viennent, aucun assouplissement ».

Les remontées mécaniques ne pourront pas rouvrir avant la fin du mois de janvier. Un point le 20 janvier permettra de décider d'une éventuelle réouverture « début février ».

Le gouvernement envisage d'avancer le couvre-feu dans dix départements supplémentaires dès dimanche. Une décision pourrait être prise ce vendredi. Des mesures plus strictes pourraient être adoptées dans les prochaines semaines en cas d’évolution de l’épidémie. 

Jean Castex a annoncé aussi que la frontière avec le Royaume-Uni restera fermée « jusqu'à nouvel ordre » afin de protéger la France contre le nouveau variant britannique du Covid-19.

Le Premier ministre estime néanmoins que « 2021 sera l'année de l'espérance. Notamment grâce à la campagne de vaccination ».

Durant la conférence de presse, Jean Castex a fait le point sur la stratégie du gouvernement sur le plan vaccinal. Dans le cadre de la logique d'accélération de la campagne de vaccination, les plus de 75 ans pourront se faire vacciner « à partir de lundi 18 janvier ». Ces vaccinations auront lieu dans des centres de vaccination. Pour les personnes de 75 ans et plus, deux moyens vont être mis en place pour se faire vacciner: un numéro de téléphone orientera vers les différents centres. Un site internet permettra de découvrir la liste des centres et permettra de prendre rendez-vous en ligne. Ces deux moyens seront disponibles « le 14 janvier », selon le ministre de la Santé.

45.000 personnes ont été vaccinées au cours des cinq derniers jours.

Le gouvernement ouvre également la vaccination aux personnes handicapées hébergées dans des établissements spécialisés. 

Jean Castex a précisé que la France a précommandé plus de 200 millions de vaccins qui seront « livrés tout au long de l'année 2021 ». Selon Olivier Véran, 78 millions de doses seront livrées avant l'été entre les cinq principaux vaccins.

Jean Castex a fait le point sur la stratégie vaccinale à travers le pays : 

« Il ne s'agit de modifier notre stratégie, mais par tout moyen d'anticiper et d'optimiser, de simplifier sa mise en œuvre et son déploiement. C'est pourquoi nous avons décidé d'avancer ce que nous appelons la phase 2 de notre stratégie vaccinale qui ne devait démarrer qu'en février. Les professionnels de santé et les aides à domicile de plus de 50 ans peuvent se faire vacciner depuis lundi. 45 000 personnes ont été vaccinées au cours des cinq derniers jours. Deuxième évolution : les personnes de plus de 75 ans pourront vacciner à partir de lundi 18 janvier. Ces vaccinations se dérouleront dans des centres de vaccination, un centre par département a déjà été ouvert, soit 100 sur le territoire. À partir de lundi prochain, il y en aura 300, puis 600 progressivement jusqu'à la fin du mois de janvier. Parallèlement, nous simplifions les démarches : les différentes étapes qui avaient été prévues pour les personnes très vulnérables en EHPAD en décembre, quand nous avions peu de recul sur le vaccin, seront allégées pour les populations moins fragiles ».

Dans le cadre du suivi de la maladie et de l’encadrement pour les malades, Jean Castex a annoncé ce jeudi qu'à compter du 10 janvier, « pour gagner en efficacité » face à la Covid-19, une personne ayant des symptômes ou étant cas contact pourra s'inscrire sur le site de l'Assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail « immédiat » indemnisé sans jour de carence :

« À partir du 10 janvier, dès que vous avez des symptômes ou que vous êtes cas contact, il vous suffira de vous inscrire sur le site de l'Assurance maladie pour obtenir un arrêt de travail immédiat indemnisé sans jour de carence. L'Assurance maladie procédera à un suivi systématique avec deux à trois appels téléphoniques sur 7 jours. Chaque personne déclarée positive se verra proposer à compter du 20 janvier une visite à domicile par un infirmier ».

Le Figaro - Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !