Irak : le Premier ministre annonce "la fin de la guerre contre Daech" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Irak : le Premier ministre annonce "la fin de la guerre contre Daech"
©Khalid Al Mousily / Reuters

Avec tambours et trompettes

Irak : le Premier ministre annonce "la fin de la guerre contre Daech"

"Nos forces contrôlent complètement la frontière irako-syrienne", a annoncé Haider al-Abadi ce samedi.

Trois ans après la conquête par l'Etat islamique d'un tiers du territoire irakien, le Premier ministre d'Irak, Haider al-Abadi, a annoncé samedi que les forces gouvernementales ont bouté hors du pays les derniers terroristes de Daech qui s'y trouvaient.

"Nos forces contrôlent complètement la frontière irako-syrienne et j'annonce donc la fin de la guerre contre Daech", a-t-il déclaré à Bagdad à l'ouverture d'une conférence organisée par le syndicat irakien des journalistes. ""Notre bataille est avec l'ennemi, qui voulait tuer notre civilisation, mais nous avons gagné par notre unité et notre détermination. Nous les avons vaincus en peu de temps", a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient deux jours après l'annonce, par l'armée russe, de la défaite de Daech dans la Syrie voisine, où Moscou soutient le régime de Bachar al-Assad.

Plusieurs escadrons d'hélicoptères flanqués de drapeaux irakiens ont été aperçus au-dessus de Bagdad, semblant répéter un parade de la victoire prévue dans les prochains jours.

Dans un tweet, la coalition internationale menée par les Etats-Unis a "félicité le peuple irakien pour sa victoire significative contre Daech. Nous restons à leurs côtés alors qu'ils mettent en place les conditions pour un Irak futur sûr et prospère".

'EI s'était emparé en 2014 lors d'une offensive éclair de la quasi-totalité des régions sunnites dans l'ouest, le centre et le nord du pays, déclarant enfin un "califat" avec comme capitales Raqqa, en Syrie, et Mossoul en Irak. Cette dernière a été libérée en juillet après neuf moins de bataille.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !