Irak : le Premier ministre Adel Abdel Mahdi annonce sa démission | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Irak : le Premier ministre Adel Abdel Mahdi annonce sa démission
©AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Vague de contestation

Irak : le Premier ministre Adel Abdel Mahdi annonce sa démission

Le Premier ministre irakien Adel Abdel Mahdi a indiqué ce vendredi qu’il allait présenter sa démission au Parlement. Le mouvement de contestation contre le pouvoir a débuté il y a deux mois. Près de 400 personnes seraient mortes.

Le Premier ministre irakien, Adel Abdel Mahdi, a annoncé qu'il allait présenter sa démission. 

Le grand ayatollah Ali  Al-Sistani avait appelé dans la matinée à remplacer le gouvernement. La veille, la répression a causé la mort de 44 protestataires. 

Les protestataires réclamaient depuis le 1er octobre "la chute du régime" et d’une classe politique qui, en 16 ans, a fait s’évaporer l’équivalent de deux fois le PIB d’un des pays les plus riches en pétrole du monde. Le peuple irakien a tenu à dénoncer la corruption lors de ce mouvement. 

Suite à cette annonce, les Irakiens se sont mobilisés place Tahrir, à Bagdad, l'épicentre de la contestation. La foule a exprimé sa joie. 

Ce mouvement de contestation est inédit depuis des décennies en Irak. Le peuple irakien a néanmoins payé un lourd tribut lors de cette mobilisation. Des centaines de manifestants auraient été tués lors de la répression par les autorités.  

La désobéissance civile tente toujours de bloquer les écoles et des administrations. L'objectif serait aussi de paralyser la production et la distribution du pétrole au sein du pays. 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !