Inondations : à la rencontre des sinistrés, Hollande promet l'aide de l'Etat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande a été au contact des sinistrés ce dimanche dans les Pyrénées
François Hollande a été au contact des sinistrés ce dimanche dans les Pyrénées
©

Coup de pouce attendu

Inondations : à la rencontre des sinistrés, Hollande promet l'aide de l'Etat

Le président de la République s'est rendu ce dimanche dans les Pyrénées et notamment à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), site récemment dévasté par des inondations.

Le Tour de France passe par les Pyrénées ce week-end. Les cyclistes emprunteront des routes et traverseront des villes et villages récemment durement frappés par les récentes intempéries qui ont frappé la région. Une belle occasion  pour le président de la République de venir et de montrer la solidarité de l'Etat. Une occasion que François Hollande a su saisir ce dimanche. Il s'est en effet rendu à la rencontre d'élus et populations de communes sinistrées par les inondations de mi-juin. Il a promis l'assistance de l'Etat pour les frais qui ne seront pas pris en compte par les assurances. Accueilli à la mi-journée à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne) par la députée PS Carole Delga, il a présidé à la mairie une réunion avec une vingtaine d'élus de communes sinistrées.

"Que peut fait l'Etat aujourd'hui? Evaluer l'ampleur des dommages et notamment ceux qui ne sont pas remboursés par les assurances", a déclaré François Hollande à l'issue de cette entrevue. "Nous avons à mettre en place un mécanisme exceptionnel (il n'a pas évoqué de chiffre). La solidarité n'est pas un message vide de sens", a-t-il assuré. Pour le maire PS de Luchon, Louis Ferré, "le retour à la normale sera long et le prix à payer sera lourd. Nous avons besoin d'une aide financière conséquente de la part de l'Etat et éviter que d'autres catastrophes de ce type se produisent". "Je suis convaincu que vous serez pour nos belles Pyrénées un faiseur de beau temps", a lancé le maire au président. François Hollande a ensuite filé dans une voiture afin de suivre la fin de la 9e étape jusqu'à Bagnères-de-Bigorre.

lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !