Discours de politique générale : retrouvez les principales annonces de Jean Castex à l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Discours de politique générale : retrouvez les principales annonces de Jean Castex à l'Assemblée nationale
©MARTIN BUREAU / AFP

Premier ministre

Discours de politique générale : retrouvez les principales annonces de Jean Castex à l'Assemblée nationale

Au lendemain de l'intervention d'Emmanuel Macron, le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé dans le cadre de son discours de politique générale devant les députés à l'Assemblée nationale.

Le Premier ministre Jean Castex s'exprime ce mercredi après-midi devant les députés de l’Assemblée nationale. Il présente la feuille de route du gouvernement pour les prochains mois. 

Ce discours intervient au lendemain des annonces du président de la République Emmanuel Macron, lors de la fête nationale du 14 juillet.

Le Premier ministre Jean Castex va réunir vendredi à Matignon l'ensemble des partenaires sociaux pour s'accorder "sur une méthode et un calendrier de discussion et de concertation sur l'ensemble des sujets qui sont sur la table pour les semaines et les mois à venir".

Jean Castex est revenu sur la crise au sein du pays face à la pandémie du Covid-19 : 

"La crise est venue frapper une France en plein doute, une France qui se divise, une France qui se crispe, et qui parfois se désespère depuis bien trop longtemps. En France, ou à tout le moins une partie d'elle qui se trouve gagnée par la peur du déclassement".

Jean Castex a annoncé, lors de son discours, que des repas à un euro seront proposés aux étudiants boursiers dans les restaurants universitaires.

Le Premier ministre a précisé que 300.000 parcours et contrats d'insertion permettront d'aller toucher les jeunes les plus en difficulté. 100.000 places de plus seront crées en service civique. 

Le premier ministre a évoqué la question de l'efficacité de l'Etat. Il a estimé que "les lois que vous votez, les décrets que le gouvernement promulgue, se perdent dans les méandres sinueuses et opaques, au point de n'impacter que de manière lointaine la vie quotidienne de nos concitoyens. [...] Ce ne sont pas les agents publics qui sont en cause. Ils sont bien souvent aussi les victimes d'une organisation collective inadaptée dans laquelle se consument l'intelligence et les bonnes volontés. Il est urgentissime de faire évoluer le logiciel de l'action publique. L'erreur serait de penser qu'il faudrait en cela remettre en cause l'Etat, car l'Etat, c'est la France. Mais l'Etat ne s'est pas adapté à la France".

Jean Castex a également tenu à rendre hommage à Edouard Philippe, dont "l'histoire retiendra le courage et le sang froid avec lesquels il a affronté la crise et les réformes qu'il a menées". 

Jean Castex a détaillé le plan de relance et annonce 40 milliards d'euros pour l'industrie.

Dans le cadre de ce plan de relance, le chef du gouvernement veut aussi démarrer la rénovation urbaine dans 300 quartiers avant la fin 2021.

"Le plan de relance proposera de mobiliser plus de 20 milliards d'euros pour la rénovation thermique des bâtiments pour réduire l'émission des transports et de nos industries, pour produire une alimentation plus locale et durable, pour soutenir les technologies de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller."

Jean Castex s'est prononcé en faveur d'une transition écologique, "mais pas pour la décroissance verte". Le plan de relance portera d'ailleurs un "plan vélo très ambitieux".

Jean Castex a confirmé la création d'un commissariat général au plan afin de permettre à l'Etat d'anticiper les besoins économiques du pays. 

Le Premier ministre a précisé que l'allocation de rentrée scolaire sera revalorisée, de façon exceptionnelle, dès la rentrée de septembre.

"Le gouvernement présentera tous les deux mois un point précis de la mise en oeuvre de ce plan de relance, de ses impacts et de ses résultats".

Jean Castex annonce six milliards d'euros d'investissement dans le système de santé.

Le chef du gouvernement a annoncé un projet de loi "contre les séparatismes", pour "éviter que certains groupes ne se referment autour d'appartenance ethnique ou religieuse", à la rentrée. 

"Lutter contre l'islamisme radical sous toutes ses formes est et demeure l'une de nos préoccupations majeures".

Il a également insisté sur l'importance de la laïcité : 
 
"La République, c'est la laïcité comme valeur cardinale, comme fer de lance de la cohésion de la société. Mon gouvernement la défendra avec intransigeance". 

Jean Castex a évoqué la mission qui attend le gouvernement : 

"Nous avons 600 jours devant nous. 600 jours pour protéger les Français, leurs emplois et leur pouvoir d'achat face à la crise".

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !