Des pirates informatiques soutenus par l'Iran ont tenté de cibler l'hôpital pour enfants de Boston, selon le chef du FBI | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des pirates informatiques parrainés par le gouvernement iranien ont tenté l'année dernière une cyberattaque contre l'hôpital pour enfants de Boston, selon le directeur du FBI.
Des pirates informatiques parrainés par le gouvernement iranien ont tenté l'année dernière une cyberattaque contre l'hôpital pour enfants de Boston, selon le directeur du FBI.
©POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Cyberattaques

Des pirates informatiques soutenus par l'Iran ont tenté de cibler l'hôpital pour enfants de Boston, selon le chef du FBI

Des pirates informatiques parrainés par le gouvernement iranien ont tenté l'année dernière une cyberattaque contre l'hôpital pour enfants de Boston qui menaçait de perturber les services aux patients, selon des déclarations ce mercredi du directeur du FBI, Christopher Wray.

Dans un discours prononcé lors d'une conférence sur la cybersécurité organisée par le Boston College, le directeur du FBI, Christopher Wray a détaillé l'incident ayant visé l’hôpital pour enfants de Boston l’an dernier, selon des informations du Wall Street Journal. Des pirates informatiques parrainés par le gouvernement iranien ont tenté l'année dernière une cyberattaque contre cet établissement. Christopher Wray a déclaré que les agents du FBI ont pu fournir rapidement à l'hôpital pour enfants les informations nécessaires pour "arrêter le danger immédiatement" et atténuer la menace.

"Les actions rapides de toutes les personnes impliquées, en particulier à l'hôpital, ont protégé à la fois le réseau et les enfants malades qui en dépendaient".

Le directeur du FBI a mis en garde contre la menace croissante que les cyberattaques parrainées par des puissances comme l'Iran, la Russie et la Chine font peser sur les entreprises et les infrastructures aux Etats-Unis.

Christopher Wray a qualifié l'incident de "l'une des cyberattaques les plus méprisables" qu’il ait jamais vues : 

"Si des cyberacteurs malveillants veulent délibérément causer des destructions ou demander une rançon pour les données et les systèmes, ils ont tendance à nous frapper à un endroit qui va vraiment faire mal".

Christopher Wray n’a pas dit pourquoi Téhéran ciblait l’hôpital, mais il a rappelé que l’Iran et d’autres pays embauchent des cybermercenaires pour lancer des attaques en leur nom.

La police fédérale américaine a donc permis de mettre en échec cette attaque informatique de grande ampleur qui avait apparemment été orchestrée par des pirates iraniens contre un hôpital pédiatrique de la région de Boston.

Wall Street Journal

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !